6 erreurs financières que les startups et PME font à chaque fois

Malgré l’inventivité débordante, les entrepreneurs font des bêtises qui les obligent à mettre la clé sous la porte. Nous vous dévoilons lesquelles dans cette infographie.

Des erreurs bêtes. Contrairement aux apparences, les entreprises ne meurent pas à cause de la « conjoncture économique». Ou si peu. En réalité, elles disparaissent à cause des erreurs financières commises par leurs dirigeants. Selon une infographie de Make It Cheaper, 21% des entreprises affirment ne pas déclarer la moitié de leurs petites dépenses. Autrement dit, elles paient deux fois trop de TVA. Le comble ! Pourquoi une telle négligence ? « Je ne vais pas déclarer une dépense de 5 euros en fourniture de bureau », se disent-ils. Mais, ce n’est pas tout.

L’envie fait aussi beaucoup de dégâts. Beaucoup d’entrepreneurs sont affolés par les dépenses d’un concurrent. Ils craignent d’être distancés et, souvent, les imite dans une course folle à la croissance externe. Résultat, ils oublient de se poser la question la plus importante : l’entreprise est-elle rentable ? « Soyez toujours attentifs à la rentabilité avant de penser à de nouveaux recrutements ou des hausses de salaire – les startups et PME qui affichent une grande rentabilité possèdent une organisation globale plus efficace », assure l’infographie.

Des erreurs que n’importe quel entrepreneur peut éviter

Les entrepreneurs sont aussi parfois trop pressés. Confortés par une stratégie commerciale gagnante, certains dirigeants pensent au futur et commencent à diversifier leur offre. Problème, ils oublient ce qui fonctionne et se retrouve en difficulté, du fait de ne pas avoir voulu consolider leur base financière. « Avant de vous embarquer sur un nouveau produit ou de changer de modèle économique, demandez-vous toujours pourquoi vous le faites et si c’est une bonne idée », rappelle Make It Cheaper.

Enfin, les startuppers oublient que l’argent ne pousse pas sur les arbres. Ils se concentrent sur le développement de l’entreprise et délaissent le compte bancaire de l’entreprise. Résultat, l’entreprise se retrouve à court de cash et peut fermer subitement. La sanction est immédiate. « Soyez strict sur votre situation financière essayez de toujours garder au moins l’équivalent de deux mois de dépense de fonctionnement en cash », rappelle l’infographie. Au moins, vous gardez toujours un petit matelas de sécurité. Ce n’est pas plus mal.

En évitant ces erreurs banales, mais courantes, l’entreprise a de très grandes chances de survivre. Si vous voulez découvrir les autres erreurs d’un startupper, nous vous invitons à étudier cette infographie présente ci-dessous.

20160225023939-6-common-money-mistakes

#Replay : Vous voulez voir l’interview de notre rédacteur en chef éphémère, Didier Rappaport, fondateur d’Happn ? C’est par ici :

@TancredeBlonde

 

Tancrède Blondé

Tancrède Blondé

Journaliste

Responsable de l’actualité écrite, Tancrède Blondé couvre l’actualité des entreprises et des entrepreneurs. Féru d'Histoire et de Politique, il se sert de sa passion et de ses connaissances profondes afin d'évoquer régulièrement la vie des entrepreneurs sous un angle plus insolite. Il anime également l’émission « Les entrepreneurs du monde ». En 18 minutes, il invite les auditeurs à découvrir un pays à travers les yeux d’un entrepreneur francophone ou expatrié.

4 Commentaires
  1. Bien vu ! Et sans parler de la négligence quasi systématique du concept de valeur ajoutée pour le client : les entrepreneurs et startuppers négligent trop souvent le sens de leur offre pour leur client … et les français sont nuls à propos de leur strategie de mise en avant sur le plan commercial et marketing. Ils se privent de développement efficace et de marge plus attractive.

  2. Merci pour ce billet ! Il est très intéressant et très bien illustré (même en anglais). Il est impératif pour les petites structures de parfaitement gérer leur comptabilité. Pour cela, des solutions existent. Il faut parfois faire une formation ou, si les finances le permettent, faire appel à un cabinet de comptables.

  3. Très bon article et je rejoins également l’avis d’Antonella. La valeur ajoutée donnée au client manque gravement et les sociétés se fixent trop sur leur objectif sans tenir compte de ce que les clients peuvent en ressentir.

  4. Article illisible sur mobile avec des pop up qui s’ouvrent de partout… y’a une limite quand même a ne pas franchir pour chopper des emails…

Répondre

Votre email ne sera pas visible.

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux