La Tech va recruter 10 000 personnes en 2017

Le baromètre People in Tech consacré au marché de l’emploi de la Tech révèle qu’il va être de plus en plus difficile de trouver des profils techniques en France.

Un plan national pour aider la Tech française à recruter. Le 3e baromètre People in Tech relève la dynamique économique très positive du secteur de la Tech. Et cela se retrouve dans l’emploi : + 16% pour l’ensemble des métiers de la Tech. L’étude note cependant que le recrutement de jeunes diplômés permettrait de stimuler le département de R&D. Autrement dit, il serait déjà trop faible.

Preuve en est, 40,4 % des entreprises expriment plus de difficulté à recruter que les années précédentes. Autre difficulté, les temps de recrutement restent très longs. Et ce même s’ils utilisent  massivement les Job boards et LinkedIn. Aujourd’hui, 1 emploi sur 2 met entre 3 et 6 mois à être pourvu. Mais, cela peut encore être plus long quand une entreprise souhaite recruter un développeur ou un consultant.

Le salaire médian s’élève à 61 134 euros brut par an

Les développeurs experts dans les technologies du Cloud, Big Data et les consultants métiers qui possèdent une double compétence (IT et métier) sont les profils les plus recherchés. Le candidat idéal a suivi un cursus + 5 avec une certaine expérience. Ce qui n’est pas assez souvent le cas. À l’horizon 2020, près de 900 000 emplois seront vacants dans le secteur du numérique, selon l’Union européenne.

Pourtant, le secteur de la Tech offre des perspectives de carrière intéressantes. Le taux de CDI, de 94,8%, est nettement supérieur à la moyenne nationale qui est de 87,9 %. En termes de rémunération, la Tech offre également des perspectives attractives : par exemple, le salaire médian s’élève à 61 134 euros brut par an. Des marqueurs qui prouvent le dynamisme du secteur.

A peine 36 % des salariés ont reçu une formation

D’où la volonté de Tech in France de faire évoluer l’offre de l’enseignement supérieur. Elle doit proposer des cursus spécialisés dans le numérique, dédiés aux métiers de la Tech de demain. À ce titre le développement des cours de code et d’algorithmiques dans le cadre du programme Grande Ecole du Numérique est un exemple à suivre. Elle souhaite également développer des cursus orientés vers le numérique dès le lycée.

Tech In France compte également faire évoluer les compétences des salariés en fonction du besoin des entreprises. Dans le secteur de la Tech, 36 % des salariés ont reçu une formation. 65 % des entreprises n’utilisent pas la totalité du versement de leur OPCA. Enfin, selon le gouvernement, à peine 3,3M de salariés ont activé leur Compte Personnel de Formation (sur 16 millions de salariés dans le privé). Seules 470 000 formations ont été validées.

#Replay : Des compétences dont pourraient avoir besoin Mober, une startup qui met à la disposition de ses utilisateurs des scooters électriques en libre partage :


Tancrède Blondé

Tancrède Blondé

Journaliste

Responsable de l’actualité écrite, Tancrède Blondé couvre l’actualité des entreprises et des entrepreneurs. Féru d'Histoire et de Politique, il se sert de sa passion et de ses connaissances profondes afin d'évoquer régulièrement la vie des entrepreneurs sous un angle plus insolite. Il anime également l’émission « Les entrepreneurs du monde ». En 18 minutes, il invite les auditeurs à découvrir un pays à travers les yeux d’un entrepreneur francophone ou expatrié.

1 Commentaire

Répondre

Votre email ne sera pas visible.

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux