Et si les entrepreneurs apprenaient à aimer comme Edith Piaf ?

Morte il y a 53 ans, Edith Piaf reste la chanteuse française la plus connue dans le monde. Retour sur une personnalité absolument admirable.

Le petit oiseau continue de voler. 53 ans après sa mort, Edith Giovanna Gassion, appelée « Piaf », reste un monument de la chanson et culture populaire française : Mon légionnaire, La Vie en Rose, L’Hymne à l’amour, Padam… Padam, La Foule, Mon manège à moi, Milord, Non Je ne regrette rien, etc. Autant de chansons qui sont entrées dans l’inconscient collectif français.

Malgré une vie personnelle tumultueuse, Edith Piaf a réussi à mener sa vie comme elle l’entendait, une chose très rare pour une femme de son époque. D’où notre volonté de la mettre en avant aujourd’hui.

« Dormir, c’est du temps perdu. Dormir me fait peur. C’est une forme de mort »

La pauvreté n’est pas une vue de l’esprit pour la jeune Édith. Abandonnée par sa mère, elle atterrit chez sa grand-mère dans le XIXe arrondissement qui la laisse livrée à elle-même. Il faudra l’intervention de son père pour être rapatriée chez son autre grand-mère, patronne d’une maison close en Normandie.

Elle suit ensuite son père pour devenir chanteuse de rue. Et les débuts sont rudes. Il faut chanter toute la journée pour espérer manger un peu. Pas le temps de dormir, ni de se reposer. Elle gardera ce sentiment d’urgence toute sa vie.

« Cette immense fortune d’être deux »

Il faut aimer l’amour. Si cette (pauvre) expression n’est pas d’Edith Piaf, elle résume cependant très bien la personnalité de la jeune chanteuse de rue. Quand elle aime, Édith donne littéralement « tout ». Jean Cocteau dira d’elle le jour de sa mort, avant lui-même de mourir : « Je n’ai jamais connu d’être moins économe de son âme. Elle ne la dépensait pas, elle la prodiguait, elle en jetait l’or par les fenêtres ».

Et toutes les personnes qui l’ont côtoyée le confirment : Edith Piaf est généreuse. Mais, elle veut aussi tout en retour.

« Même quand on l’a perdu, l’amour qu’on a connu vous laisse un goût de miel. L’amour, c’est éternel ! »

Malheureusement, Édith ne sera jamais heureuse en amour. Souvent abandonnée ou trahie par ses compagnons, la môme va surtout perdre l’amour de sa vie, Marcel Cerdan, dans un accident d’avion. Le choc est d’autant plus rude qu’il a fait ce voyage pour la voir. Edith Piaf ne s’en remettra jamais.

Malgré tout, la star mondiale ne veut pas oublier les moments de bonheur passés. La personne n’est peut-être plus là, mais l’amour reste. Une philosophie dont les entrepreneurs devraient tous s’inspirer.

« Un printemps meurt, en vient un autre – Et tout change, et tout est pareil »

Il faut donc vivre, si possible de la manière la plus forte possible. Et pour Edith Piaf, cela veut dire chanter. Malgré son 1m47 et sa fragilité apparente, la chanteuse travaille sans cesse. Sa drogue –en plus de la morphine – reste la communion du public.

Bien sûr, l’énergie et l’envie ne sont plus les mêmes, mais cette envie d’avancer la tient éveillée. Un jour après l’autre, sans en rajouter. Comme elle le dit si bien : « il y a des silences qui en disent long comme il y a des paroles qui ne signifient rien ».

« La mort, ça n’existe pas »

Et, malgré toutes ces souffrances, Edith Piaf n’abandonne jamais sa conception de l’amour. Personne ne s’incline devant elle, même la mort. Oui, malgré tous ses malheurs, Edith Piaf a probablement vu la vie en rose.

Et, rien que pour cela, c’est admirable.

#Replay : Edith Piaf a sûrement inspiré notre startupper quand il a voulu trouver des associés. En tout cas pour voir la vidéo, c’est par ici :

https://www.youtube.com/watch?v=oh4nzYqdPII

Tancrède Blondé

Tancrède Blondé

Journaliste

Responsable de l’actualité écrite, Tancrède Blondé couvre l’actualité des entreprises et des entrepreneurs. Féru d'Histoire et de Politique, il se sert de sa passion et de ses connaissances profondes afin d'évoquer régulièrement la vie des entrepreneurs sous un angle plus insolite. Il anime également l’émission « Les entrepreneurs du monde ». En 18 minutes, il invite les auditeurs à découvrir un pays à travers les yeux d’un entrepreneur francophone ou expatrié.

2 Commentaires
  1. Bravo pour cette belle réflexion amenée fraîchement dans le « bizness » des startups. Oui, les artistes du spectacle restent absolument des plus inspirants, il faut s’y connecter le plus souvent possible et prendre soin d’eux de leur vivant :-).
    Pour cette raison fondamentale nous travaillons sur un nouveau média dédié au spectacle vivant en direct sur Internet, les artistes dans le monde sont à découvrir pour de vrai, Live, et dans le moment présent donc, et la « blockchain en backstage ». A suivre…à suivre..

Répondre

Votre email ne sera pas visible.

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux