Fresh Me Up réduit le gaspillage chez les restaurateurs

À l’occasion de la semaine du développement durable, Widoobiz met en avant plusieurs startups qui proposent une solution concrète. Aujourd’hui : Fresh Me Up.

2,3 millions de tonnes de nourriture jetées par an. +40% de déchets dans le monde entre 2008 et 2020. Le gaspillage est devenu un problème planétaire. Si Fresh Me Up ne compte pas le régler à lui tout seul, la startup propose une plateforme 2.0 de mise en relation entre distributeurs de denrées alimentaires et ceux qui les transforment, restaurateurs, associations, cantines, hôpitaux, etc. L’idée : réduire les gaspillages, mais aussi créer du lien entre professionnels.

Les commerçants indiquent le type de produit qu’ils ont en surstock. Ils indiquent le maximum d’informations sur le produit et mettent également une photo sur l’appli Fresh Me Up. Une fois la notification envoyée, le bénéficiaire pourra indiquer ce qui l’intéresse et débuter une conversation avec le commerçant. Ensuite, les modalités de règlement et de livraison incombent aux acteurs de terrain.

Un abonnement mensuel à 30€ par mois

La startup devient même un outil de gestion pour les commerçants. Une jauge va lui permettre  de savoir où il en est de son chiffre d’affaires. Une information très importante. Au-delà d’un certain plafond, il devra obtenir un agrément spécifique. Fresh Me Up arrive même à générer de manière automatique les formulaires Cerfa nécessaires au commerçant. Ce qui lui permet de défiscaliser très facilement en cas de don à une association caritative.

L’inscription à la plateforme est gratuite sur le site ou l’appli Fresh Me Up. Elle s’accompagne seulement d’une signature d’une charte, selon laquelle chacun s’engage à respecter les valeurs de Fresh Me Up. L’abonnement mensuel se monte à 30 € par mois pour tous, fournisseurs et acheteurs, sauf pour les associations d’aide alimentaire reconnues d’utilité publique, à qui l’on offre les frais de cotisation.

Une équipe de choc

L’expérience a débuté en décembre 2015 dans les 13e et 14e arrondissements de Paris. Le réseau Fresh Me Up s’étend désormais au 16e arrondissement, mais aussi, par capillarité, aux 5e , 6e et 7e . Selon la startup, les mairies regardent aussi de près l’expérience. Fresh Me Up permettrait de réduire les tournées de ramassage des déchets et ainsi de faire des économies à la collectivité. La révolution Fresh Me Up est en marche.

À l’origine de ce projet : deux jeunes entrepreneurs Thibaut Merendon et Benoit Jaugey. Tous les deux ont une histoire avec le secteur alimentaire. Le 1er a passé tous les étés de son enfance dans le restaurant corse familial, l’autre vient de Bourgogne, terre gastronomique par excellence. Nicolas Tétard, ancien de l’enseigne Monoprix et œnologue de son état, les a rejoint en 2016.

#Replay : Avec son offre de réparation de smartphones et produits électroniques, Damien Morin appartient aussi à la catégorie des entrepreneurs du développement durable. Pour voir son interview chez nous, c’est par ici : 

https://www.youtube.com/watch?v=o2DXeAdu7BQ

Tancrède Blondé

Tancrède Blondé

Journaliste

Responsable de l’actualité écrite, Tancrède Blondé couvre l’actualité des entreprises et des entrepreneurs. Féru d'Histoire et de Politique, il se sert de sa passion et de ses connaissances profondes afin d'évoquer régulièrement la vie des entrepreneurs sous un angle plus insolite. Il anime également l’émission « Les entrepreneurs du monde ». En 18 minutes, il invite les auditeurs à découvrir un pays à travers les yeux d’un entrepreneur francophone ou expatrié.

Pas encore de commentaire

Répondre

Votre email ne sera pas visible.

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux