Les cadres et les startups ne vont pas se déconnecter de l’été

Les cadres et les entrepreneurs vont encore avoir du mal à déconnecter pendant leur période de vacances. C’est cette étude qui le dit. 

Savoir lâcher prise. Avec l’arrivée des vacances d’été, beaucoup vont devoir se forcer pour ne pas regarder leur smartphone. Un vœu pieux. Selon une étude de Securex menée auprès de l’Ifop, 3/4 des cadres consultent leurs communications professionnelles pendant les vacances et les week-ends. Impossible de se détacher. Même si c’est épisodique, ils ont toujours besoin de savoir si tout se passe bien.

Cependant, cette curiosité ne les ravit pas. 56% des cadres trouvent que la qualité de vie au travail n’est pas correctement prise en compte. La faute aux nouvelles technologies. 48% des cadres considèrent cet accès simplifié comme un facteur de stress. Même les moins de 35 ans, à priori plus connectés, sont stressés par cet accès simplifié. Surtout que les proches en sont parfois les victimes collatérales.

Les libéraux lâchent moins le téléphone

Cette volonté de s’informer peut s’apparenter à une difficulté des cadres à déléguer. Le manque de ressources est également invoqué. Ce qui est le cas principalement des hommes. Les femmes en revanche agissent de même afin de ne pas être débordées à leur retour. Une anticipation partagée par les cadres des grandes entreprises (67% dans les entreprises de plus de 250 salariés).

Les cadres de la construction (83%) et de l’administration (80%) sont les plus connectés. Ceux qui travaillent dans l’industrie et dans les services (75% tous les deux) arrivent ensuite. L’étude note également un écart sur la profession. Les libéraux lâchent moins leur téléphone (87%) que les cadres de la fonction publique (81%) ou les cadres d’entreprise (75%). A noter, les cadres de 50 à 64 ans sont plus connectés (80%) que les moins de 35 ans (77%).

Les entrepreneurs ont intérêt  à avoir des salariés en forme

Un engagement qui peut s’avérer coûteux pour les dirigeants de l’entreprise. Sans repos, les collaborateurs sont peu reposés. Le stress a pris le pas. Résultat, l’équipe est moins performante. Les entrepreneurs doivent y penser. A long terme, des collaborateurs démotivés par la fatigue pèsent sur toute l’entreprise.

#Replay : difficile de décrocher en pleine levée de fonds. Le 3e épisode du startupper, c’est par ici : 

@TancredeBlonde

Tancrède Blondé

Tancrède Blondé

Journaliste

Responsable de l’actualité écrite, Tancrède Blondé couvre l’actualité des entreprises et des entrepreneurs. Féru d'Histoire et de Politique, il se sert de sa passion et de ses connaissances profondes afin d'évoquer régulièrement la vie des entrepreneurs sous un angle plus insolite. Il anime également l’émission « Les entrepreneurs du monde ». En 18 minutes, il invite les auditeurs à découvrir un pays à travers les yeux d’un entrepreneur francophone ou expatrié.

1 Commentaire

Répondre

Votre email ne sera pas visible.

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux