Le Mannequin Challenge : outil de communication viral pour les startups ?

En trois semaines, le Mannequin Challenge a eu le temps de faire plusieurs fois le tour du monde. Retour sur un phénomène à prendre en compte pour sa communication.

Après le Lib Dub, le Harlem Shake, le Mannequin Challenge envahit internet. Inventé par un groupe de lycéens de Jacksonville en Floride, le jeu consiste à se filmer en position figée pendant 30 secondes. En quelques jours, la vidéo est devenue virale. Des étudiants à travers le monde se mettent alors à proposer leur propre Mannequin Challenge.

Un défi auquel vont très vite se joindre les artistes. Adele, les Destiny’s Child participent au phénomène viral. Les joueurs de foot du Borussia Dortmund, Stephen Curry, joueur de basket des Golden Warrior ou les Dallas Cowboy s’y mettent aussi. Voyant le moyen de faire le buzz, d’autres célébrités décident de prendre la pose. Même Hillary Clinton a voulu se prêter au jeu. Ce qui ne l’aura pas aidée à gagner.

Montrer qu’on est une société « cool »

Ces techniques « revendiquent le qualificatif de ‘non conventionnel’, car elles utilisent des moyens de communication dits below the line, des plus anciens (bouche-à-oreille, homme-sandwich, etc) aux plus actuels (flashmob ou happening ou récemment le mannequin challenge). Les vidéos virales font vivre aux consommateurs des expériences directes. Ce qui en fait de forts curseurs de Buzz », explique Marcel Saucet, expert en Street Marketing.

Impossible donc pour les entreprises de ne pas jouer le jeu. Parmi elles, on retrouve par exemple les salariés de la franchise de soccer San Jose Earthquakes. Ils profitent du Mannequin Challenge pour rappeler aux fans que la boutique de goodies et de marchandising est toujours ouverte pour eux. Plus drôle, Riva Racing met en scène son espace de travail de manière décalée. On aurait presque envie de travailler pour eux.

Il faut communiquer dans les temps

Une démarche d’autant plus utile que le mannequin challenge ne coûte rien, en dehors de quelques minutes dans sa journée de travail. « 30 ans après la définition de la guérilla marketing portée par Levinson, ces approches virales permettent d’économiser énormément d’argent. Ce qui améliore le ROI des actions marketing des entreprises », ajoute Marcel Saucet.

Raison de plus pour surfer sur la vague quand on est une startup. A ce stade, les budgets com’ sont encore étroits. Avec un mannequin challenge, un smartphone suffit. La startup expert en déménagement Des bras en plus n’a pas hésité en tout cas à se mettre en scène. En quelques secondes, elle rappelle son activité, dévoile ses locaux, le tout dans la bonne humeur. Un cocktail gagnant.

Bien sûr, ces techniques de communication sont très éphémères. Qui se souvient aujourd’hui du Harlem Shake qui a fait danser de manière déstructurée des centaines de milliers d’universités et d’entreprises ? Et le lip-dub ? Plus personne n’oserait aujourd’hui faire chanter en playback son entreprise. Communiquer est une chose. Mais, il faut communiquer dans les temps. Au risque sinon de passer pour une société « has-been ».

#Replay : en attendant le prochain buzz mondial, nous vous invitons à regarder notre propre Mannequin Challenge.

Tancrède Blondé

Journaliste

Responsable de l’actualité écrite, Tancrède Blondé couvre l’actualité des entreprises et des entrepreneurs. Féru d'Histoire et de Politique, il se sert de sa passion et de ses connaissances profondes afin d'évoquer régulièrement la vie des entrepreneurs sous un angle plus insolite. Il anime également l’émission « Les entrepreneurs du monde ». En 18 minutes, il invite les auditeurs à découvrir un pays à travers les yeux d’un entrepreneur francophone ou expatrié.

Pas encore de commentaire

Répondre

Votre email ne sera pas visible.