« Parcours défense-entrepreneurs » : quand les patrons enfilent le treillis

À l’occasion de la 3ème édition des « Parcours défense-entrepreneurs », les entrepreneurs ont pu tester leurs capacités physiques sur les hauteurs du Fort Miradou de Collioure.

« Chef, oui chef ! ». Le monde des affaires et de l’armée n’ont pas la même culture. C’est le moins que l’on puisse dire. 7 patrons d’entreprises ont pourtant accepté d’aller au centre d’entrainement commando de Collioure. Un « stage d’aguerrissement » qui s’effectue dans le cadre de « Parcours défense-entrepreneurs », un partenariat entre le Medef et Défense Mobilité. Autant dire que c’était très loin d’être une promenade de santé.

En deux jours, les entrepreneurs ont eu le temps de tester leur endurance : parcours du combattant, natation commando, suspension au dessus du vide. Personnes atteintes de vertiges : s’abstenir. Pendant toute la durée du stage, les patrons forment un binôme avec un militaire. Une aventure qui peut se prolonger dans le régiment du militaire. Thibault Lanxade, vice-président du Medef a par exemple eu la chance d’observer la gestion des pièces détachées sur le porte-avions Charles de Gaulle.

Six anciens militaires ont déjà créé leur entreprise

Et inversement. Les militaires du « Parcours Défense-Entrepreneurs » peuvent également bénéficier d’une période d’immersion en entreprise d’une semaine. L’objectif est simple : comprendre le fonctionnement du monde du travail et, surtout, évaluer ses capacités à devenir lui-même dirigeant d’entreprise. Une phase qui s’inscrit dans le cadre de l’action du MEDEF en faveur de la création d’entreprises.

Rappelons-le, les armées emploient du personnel jeune afin d’atteindre des objectifs opérationnels très élevés. Les carrières sont courtes et la question de la reconversion professionnelle se pose très vite. Un axe de travail essentiel de la politique des ressources humaines du ministère de la Défense. Chaque année, Défense Mobilité organise le retour à la vie civile de plus de 13 000 militaires.

Un système qui semble bien fonctionner. En 2014, 22 binômes ont participé à la première édition de cette opération. Depuis, six anciens militaires ont déjà créé leur entreprise et 15 continuent d’affiner leur projet afin de se lancer dans les meilleures conditions. À l’inverse, 12 chefs d’entreprise de cette promotion ont décidé de rejoindre la réserve citoyenne pilotée par Défense Mobilité, en qualité d’officiers « reconversion ».

par ici #Replay : Et pour revoir notre interview guest de Didier Rappaport, ancien de Dailymotion et fondateur d’Happn, c’est :

 

@TancredeBlonde

Tancrède Blondé

Tancrède Blondé

Journaliste

Responsable de l’actualité écrite, Tancrède Blondé couvre l’actualité des entreprises et des entrepreneurs. Féru d'Histoire et de Politique, il se sert de sa passion et de ses connaissances profondes afin d'évoquer régulièrement la vie des entrepreneurs sous un angle plus insolite. Il anime également l’émission « Les entrepreneurs du monde ». En 18 minutes, il invite les auditeurs à découvrir un pays à travers les yeux d’un entrepreneur francophone ou expatrié.

Pas encore de commentaire

Répondre

Votre email ne sera pas visible.

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux