Présidentielles : Les Français attendent l’opinion des entrepreneurs

Info étonnante : 45 % des Français souhaitent entendre l’opinion des entrepreneurs lors de cette campagne présidentielle de 2017.

Comme quoi leur avis compte. Après avoir longtemps été perçus comme de méchants personnages, les entrepreneurs sont en passe de devenir des leaders d’opinion. Selon une étude de l’agence de communication CorioLink réalisée par l’institut Odoxa, ils auraient d’ailleurs une attirance pour les profils d’entrepreneurs en politique.

Ils souhaitent que ces derniers apparaissent systématiquement dans les prochains gouvernements. Il faut également qu’ils fleurissent davantage les bancs de l’assemblée nationale. Cette volonté est très majoritairement partagée. Et ce, quelle que soit la proximité partisane des personnes interrogées. Une opinion cependant davantage partagée par les sympathisants de droite hors front national (79 %) que ceux de gauche (62 %).

Marre des politiques « gestionnaires »

Pour 45 % des Français, l’opinion des entrepreneurs est celle qui comptera le plus durant la campagne présidentielle de 2017. Ils devancent ainsi largement les intellectuels (18 %), les responsables syndicaux (16 %) et les dirigeants de grandes entreprises (12 %). Alors que les artistes et sportifs sont souvent courtisés par les politiques pour élargir leur électorat, ils arrivent bons derniers avec respectivement 4 % et 3 %.

« On assiste à une revalorisation des entrepreneurs au sein de l’opinion publique. Ces derniers sont de nouveaux légitimes, mais surtout plébiscités car ils incarnent l’action et l’audace pour remédier à la crise économique, face à des hommes politiques « gestionnaires » qui souffrent d’une crise de défiance sans précédent », analyse Pierre Alibert, co-fondateur de Coriolink. Fleur Pellerin, Arnaud Montebourg, Emmanuel Macron l’ont d’ailleurs très bien compris.

Il faut maintenant apprendre les codes de la sphère politique

L’étude en a profité pour construire un palmarès des politiques qui feraient de bons entrepreneurs. Aujourd’hui, ce sont deux anciens ministres d’un gouvernement socialiste qui trustent le classement : Emmanuel Macron (37 %) et Arnaud Montebourg (18 %). Arrivent en troisième position ex-aequo deux personnalités de droite : Bruno Le Maire et Alain Juppé (13 %).

Seul Emmanuel Macron arrive à se hisser sur le podium, quelle que soit la sensibilité des personnes interrogées. Plus étonnant encore, il réalise son meilleur score (52 %) chez les sympathisants de droite. Il s’impose très largement et devance Nicolas Sarkozy (31 %) et Bruno Le Maire (28 %).

« Si les entrepreneurs ont gagné en crédit auprès de l’opinion, il leur reste encore à s’intégrer et à se faire accepter par les partis politiques qui les rejettent, souvent par corporatisme. Entre le monde politique et celui de l’entreprise, le fossé est grand. Nombreux sont les chefs d’entreprises –Francis Mer et Thierry Breton – qui ont été broyé par les appareils politiques et l’exercice du pouvoir sans avoir pu en maîtriser les codes », ajoute Pierre Alibert.

InfographieCoriolinkEntrepreneursPolitiques

#Replay : En attendant de voir un entrepreneur à la tête du pays, nous vous proposons de revoir l’interview de Damien Morin, fondateur de Save :


Tancrède Blondé

Tancrède Blondé

Journaliste

Responsable de l’actualité écrite, Tancrède Blondé couvre l’actualité des entreprises et des entrepreneurs. Féru d'Histoire et de Politique, il se sert de sa passion et de ses connaissances profondes afin d'évoquer régulièrement la vie des entrepreneurs sous un angle plus insolite. Il anime également l’émission « Les entrepreneurs du monde ». En 18 minutes, il invite les auditeurs à découvrir un pays à travers les yeux d’un entrepreneur francophone ou expatrié.

4 Commentaires

Répondre

Votre email ne sera pas visible.

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux