Innovation : quand les entrepreneures françaises se démarquent

S’il y a un domaine dont la France n’a pas à rougir, c’est bien l’innovation. Dans un contexte concurrentiel, les entrepreneurs français misent sur l’innovation soit pour se démarquer soit pour gagner en compétitivité. Des marchés précurseurs tenus par des chefs d’entreprises visionnaires dont certains sont des femmes. Elles ouvrent le marché de demain et renforcent avec elles l’avantage concurrentiel des entreprises. Pour nous en parler, Linda Labidi reçoit justement 2 femmes : Marguerite Guiet, fondatrice de Funkadelichik, et Sandrine Parnois, fondatrice de Businext Home.

Des serious games pour passer de vrais messages

La société Funkadelichik, créée depuis 6 mois, a pour vocation de démocratiser le « serious games », c’est-à-dire ces jeux vidéos conçus afin de transmettre un message qui se veut utile. Pour ce faire, l’entreprise a développé une première offre « Jeux & you », qui s’adresse aux établissements publics, afin de « favoriser la concertation entre les établissements publics et les habitants ». En 2015, Funkadelichik prévoit de s’adresser également aux PME. Marguerite Guiet a choisi ce marché de niche pour innover, car, « qu’on aime ou qu’on n’aime pas, le jeu vidéo est devenu culturel aujourd’hui, mais c’est aussi devenu un moyen de véhiculer des messages ».

Businext Home: un toit proche d’un job

De son côté, la société Businext Home a été créée en 2012 dans le but de rapprocher les étudiants ou les salariés de leur entreprise en les plaçant dans des logements chez l’habitant. En effet, il y a une véritable problématique de logement, principalement quand les entreprises recrutent, et « le logement chez l’habitant est la situation la plus adaptée pour ces personnes qui n’ont pas encore les moyens de louer un appartement » (stagiaires, etc.). Ainsi, Businext Home se place comme l’intermédiaire entre le futur occupant, l’entreprise ou l’école, et le propriétaire. Sandrine Parnois s’est lancée dans ce secteur innovant en constatant que les entrepreneurs avec qui elles travaillaient lorsqu’elle était salariée se plaignaient de problèmes de recrutement, dus souvent au logement. D’après cette entrepreneure, « le plus compliqué est le business modèle à mettre en place » : en effet, il se construit sur le terrain puisque c’est une innovation et qu’il n’y a aucune référence.

Nos deux invitées conseillent aux femmes qui voudraient entreprendre dans un secteur innovant de « se faire aider, de trouver des structures comme les incubateurs et d’oser ». Il faut « aller voir la CCI et se mettre dans des réseaux de chefs d’entreprise, se créer des liens pour faire un maximum de rencontres qui pourront nous motiver ».

Linda Labidi

Linda Labidi

Linda Labidi s'est faite connaître auprès des téléspectateurs sur Direct8 en 2005. Cette passionnée d'entrepreneuriat se lance dans le grand bain, d'abord en 2010 en fondant Labidi Média, agence de production vidéo puis en 2012 en fondant Savea', une enseigne de restauration rapide. Depuis elle collabore sur divers projets sur le sujet telque 'A Vos Marques' sur Equidia Life, programme court dédié à l'économie équestre puis 'Business Women', programme court dédié à l'entrepreneuriat au féminin sur widoobiz & Demain !

Pas encore de commentaire

Répondre

Votre email ne sera pas visible.

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux