Le crowdfunding dédié aux femmes entrepreneures

L’émission Business Women de ce jour traite du crowdfunding. Un mot qui se démocratise face à l’engouement qu’il suscite. Appelé également « financement participatif », il offre la possibilité de mettre en liaison des entrepreneurs en mal de financement avec de généreux internautes de tous bords.

Face à la crise économique et à la frilosité des banques, le crowdfunding se positionne comme une alternative pérenne qui tend à révolutionner l’accès au financement des porteurs de projet. Pour nous en parler, Linda Labidi accueille Beryl Bès, fondatrice de MyAnnona, une plateforme de crowdfunding dédiée aux femmes.

Le crowdfunding chez MyAnnona

Bien qu’internet soit l’une des raisons de l’engouement autour de cette plateforme d’après Beryl Bès, avec le crowdfunding les gens cherchent aussi à donner un sens à leur argent. À travers le financement participatif, la population souhaite agir de manière citoyenne. Toutefois, elle ne pense pas que l’on puisse encore totalement se passer des banques. Beryl Bès estime que le crowdfunding est « complémentaire » aux autres modes de financement. Cependant, le crowdfunding présente un avantage qui lui est spécifique : la capacité à tester la viabilité d’un projet en le confrontant directement aux consommateurs. Il permet finalement de voir si une clientèle existe pour le produit ou service en question. De plus, la plateforme pourrait même servir d’argument pour convaincre un banquier qu’il existe déjà une demande pour un projet. Enfin, le crowdfunding est également un formidable outil de communication.

Si MyAnnona est exclusivement dédié aux femmes, c’est parce que Beryl Bès a toujours été investie au niveau associatif pour l’entrepreneuriat au féminin afin que les femmes aient une place plus importante dans l’économie. MyAnnona accompagne les porteuses de projet dans leur demande de financement et un guide a même été créé afin de les aider à construire leur campagne,  puisque cela demande un travail préparatif très conséquent.

Les porteurs de projets et les donateurs MyAnnona

MyAnnona distingue 3 types de profils : les métiers de bouche ; la mode, la création, les bijoux ; et les startups, où un produit innovant cherche à être développé. D’ailleurs, Beryl Bès estime que « la seule limite est la création ». Les projets type « métiers de bouche » permettent même à ses donateurs de pouvoir goûter et tester les produits.

Bien qu’il n’y est aucune garantie fournie par le porteur de projet sur l’utilisation de la somme récoltée, un engagement moral, un contrat de confiance, se fait en amont lors du processus de sélection du projet par MyAnnona. La loi vient compléter cela en instaurant un cadre législatif afin d’encadrer et protéger le contributeur dans sa démarche de don.

Linda Labidi

Linda Labidi

Linda Labidi s'est faite connaître auprès des téléspectateurs sur Direct8 en 2005. Cette passionnée d'entrepreneuriat se lance dans le grand bain, d'abord en 2010 en fondant Labidi Média, agence de production vidéo puis en 2012 en fondant Savea', une enseigne de restauration rapide. Depuis elle collabore sur divers projets sur le sujet telque 'A Vos Marques' sur Equidia Life, programme court dédié à l'économie équestre puis 'Business Women', programme court dédié à l'entrepreneuriat au féminin sur widoobiz & Demain !

Pas encore de commentaire

Répondre

Votre email ne sera pas visible.

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux