Reprendre une entreprise en tant que femme : un véritable challenge ?

Dans ce nouveau rendez-vous de Business Women, Isabelle Ruelland-Durou, dirigeante de Ma Langue Au Chat et Marianne Heitz, dirigeante de Nervet-Brousseau nous partagent leurs expériences respectives sur la reprise d’entreprise.

« Pour créer il faut avoir une idée. Pour reprendre il faut avoir des compétences de gestion », indique Isabelle Ruelland-Durou. Cette entrepreneuse quinquagénaire nous raconte les différentes étapes qu’elle a franchies pour redresser l’agence de communication par le jeu Ma Langue Au Chat. Un parcours récompensé par le jury de Créatrices d’Avenir pour sa « Reprise Remarquable ».

Marianne Heitz, dirigeante de l’entreprise de génie thermique et plomberie Nervet Brousseau, a elle trouvé une entreprise saine, mais qui avait néanmoins besoin d’être modernisée. « Avec mon conjoint on partageait l’envie de contribuer à la continuité de la pratique des métiers manuels. Et la rencontre avec le cédant a été un point déterminant », explique la dirigeante dans cette émission.

« Il existe une réelle compétition entre les repreneurs »

Si le parcours de nos invitées diffère, les 2 femmes s’accordent à dire qu’il existe une réelle compétition entre les repreneurs. « Il y a plus de repreneurs que de cédants et beaucoup de cédants ne disent pas qu’ils vont vendre leur entreprise, car ça peut être gênant vis-à-vis de leurs collaborateurs », souligne Isabelle Ruelland-Durou. Alors, pour mettre toutes les chances de leur côté, nos invitées ont bénéficié d’un accompagnement pour approcher le marché caché des reprises d’entreprises, comme elles le développent dans cette vidéo.

Et si l’accompagnement est un point clef, le nerf de la guerre reste le financement. « Il faut avoir un dossier bien valorisé et s’entourer d’experts pour se faire conseiller. Nous on est allé voir 3 établissements bancaires et à chaque fois on a été très bien reçus de part la qualité de notre dossier », confie Marianne Heitz.

#Replay : Vis ma Startup fait son grand retour. Et cette fois-ci, Thomas Benzazon interviewe le fondateur de Mober…sur un scooter :

 

Linda Labidi

Linda Labidi

Linda Labidi s'est faite connaître auprès des téléspectateurs sur Direct8 en 2005. Cette passionnée d'entrepreneuriat se lance dans le grand bain, d'abord en 2010 en fondant Labidi Média, agence de production vidéo puis en 2012 en fondant Savea', une enseigne de restauration rapide. Depuis elle collabore sur divers projets sur le sujet telque 'A Vos Marques' sur Equidia Life, programme court dédié à l'économie équestre puis 'Business Women', programme court dédié à l'entrepreneuriat au féminin sur widoobiz & Demain !

Pas encore de commentaire

Répondre

Votre email ne sera pas visible.

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux