Pourquoi la « big apple » fait-elle toujours autant rêver ?

De : Tancrède Blondé
Emission du 14 juin 2011 :

Pour en parler, Tancrède Blondé, demande à Fabrice Sergent, directeur de Cellfishmedia et ancien fondateur de Club Internet, de nous éclairer sur le sujet.

Spécialisé dans la création et l’édition de contenu pour mobiles, on imagine plus Cellfishmedia s’installer sur la côte Ouest des Etats-Unis. Mais trop peu de gens le savent, « New-York est la 2ème ville en terme de venture capitalistique américaine »rappelle Fabrice Sergent. Un avantage pour Cellfish qui génère une grande partie de ses 100 millions de dollars de chiffres d’affaires avec l’Europe.

Mais New-York, c’est, évidemment, « une ville très ouverte sur la diversité ». Passé l’épreuve de l’obtention du Visa, il n’existe plus « d’obstacles inutiles » pour entreprendre selon le directeur de Cellfishmedia.

Néanmoins, Fabrice Sergent met en garde les entrepreneurs tentés par l’aventure: « dans le monde des technologies et du mobile, on a l’impression que tout est mondialisé, globalisé […] mais les consommateurs américains consomment différemment ».

Une évidence? Découvrez dans ce podcast les enjeux pour un entrepreneur français installé aux Etats-Unis.

Pas encore de commentaire

Répondre

Votre email ne sera pas visible.

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux