Carnet de Mode : les créateurs s’envolent, les habits restent

De : Dominique Restino et François Bieber
Émission du 19 janvier 2012 :

Shopping addicts, fashionistas, investisseurs et entrepreneurs de tout poil, vous allez adorer ce WiMoovJee consacré à l’entreprise d’Arbia Smiti. Cette jeune entrepreneuse a créé, avec Ronan Pelloux, la société Carnet de Mode. Sa spécialité ? Trouver des investisseurs et financer les collections de jeunes créateurs de mode. Un concept de crowdfunding ludique pour le consommateur. Explications étape par étape  :

Le jeune créateur propose sa collection au site Carnet de Mode. Les consommateurs qui veulent pousser un artiste passent commande en bénéficiant d’une remise de 40%, puis attendent quelques jours que tous les fonds soient reversés au jeune créateur. Celui-ci s’attelle alors à la production de la collection proposée. Deux à trois semaines plus tard, les acheteurs reçoivent, avant que la saison ne commence,  leurs commandes.

A mi-chemin entre My Major Company et l’achat groupé, Carnet de Mode est la première plateforme de financement participatif dans l’industrie de la mode en France. L’entreprise offre aux jeunes créateurs qui n’ont pas les moyens de se l’offrir, un market place international, qui leur permet d’investir le dressing des consommateurs étrangers. Pour finir, Carnet de Mode offre également l’avantage aux créateurs de ne pas avoir de perte. N’est produit que ce qui a déjà été acheté.

Au micro de Dominique Restino, assisté de notre grand témoin du mois, François Bieber, président de NetAffiliation, Arbia Smiti évoque avec passion son entreprise et retrace son parcours de jeune créatrice… d’entreprise. Tunisienne d’origine, avec une formation qui ne l’a destinait pas forcément vers la mode, elle a su s’adapter et réagir pour mener à bien ce projet, pour lequel elle voit un avenir taille XXL.

Jiz

5 Commentaires
  1. Ce site , carnet de mode n’a pas été créé pour aider les jeunes créateurs.
    Il est destiné aux créateurs qui ont de l’argent pour se payer des séances de photos avec mannequins.
    Le critère n’est donc pas la qualité des créations..
    Arrêtons cette hypocrisie, ces louanges à la fondatrice..
    Cette femme est une fausse sympathique , assez maligne pour faire croire qu’elle voulait aider
    les nouveaux créateurs.

    1. today is not so hard to take professional quality pictures with a small budget, if you want to work as designer you need good pictures for the internet, the catalogues and more, this is the minimum
      working as designer is 50% creativity 50% business, never forget it

    1. *Sorry I posted incomplete comment at 15h12min

      As designer I can say that stockists as Carnet de Mode are the best to sell your work of emerging designer, I tried other mixed marketplaces with bad results, bad experience with them as designer, not recommended, because as emerging you need someone who helps you with marketing and press, without this you’re a drop in the ocean!
      Carnet de Mode has got the right luxury feeling that makes you emprove your brand to grow and I definitely recommend it. Of course you need some pro photographs, but seriously if you are a fashion entrepeneur, how can you break the market without some pro shooting? these are the basics!
      Carnet de Mode lets you free to take your pics as you want with your models, photographers and more, I know some marketplaces for emerging designers which want a lot of money for taking pics of your products, this is actually difficult if you have no money.
      I hope that in the future there will be more and more startups like Carnet de Mode :)!

Répondre

Votre email ne sera pas visible.

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux