Ces expressions qui assassinent votre crédibilité

 expressions-bureau

Dites un mot, une expression de travers et votre crédibilité en soirée sera définitivement souillée. Encore faut-il savoir lesquels.

Que celui qui n’a jamais jugé quelqu’un en fonction de son langage jette la première pierre ! Oui, l’humain est parfois injuste. Mais, il faut bien faire avec, surtout si on veut lui vendre quelque chose. Aussi, est-il indispensable que vous bannissiez certains tics de langage qui, aux yeux de certaines personnes, sont une raison suffisante pour ne jamais travailler avec vous.

Euuuuuuuhhh

En fait, euuuhh, je voudrais vous dire queeee…. ». Bon, personne n’est obligé d’être un orateur du tonnerre. Il n’empêche, l’accumulation de ces « petites pauses verbales » ne crédibilise pas votre propos. Surtout pendant une présentation. Entendez, une, deux, trois fois le mot « hum » et vous pouvez être certain que la salle va se vider en un rien de temps.

À vous de les éliminer de votre bouche. Vous avez peur des silences ? Au contraire, adorez-les. Ils marquent votre propos et obligent votre interlocuteur à attendre la suite.

Le jargon, cet imposteur

« Nous, notre métier, c’est de faire du Big Data pour améliorer la CRM de business en BtoB ». Mais, pourquoi donc nous infliger ça ! Ça vous crédibilise peut-être devant vos collègues, mais à l’extérieur…

Posez-vous seulement cette question : « auriez-vous envie de travailler avec quelqu’un qui ne parle pas comme vous ? Si ce n’est pas le cas, mieux vaut arrêter.

Les phrases clichées

« Je veux le dossier ASAP », « on est sous-staffé », le « projet est mal-drivé ». Des expressions aussi inutiles qu’agaçantes aux oreilles de vos interlocuteurs.

Non seulement, elles montrent votre manque de créativité, mais à la longue, on peut également se demander si vous tenez en considération votre interlocuteur. Au bout de 15 phrases clichés prononcés, la question se pose.

Pour s’en sortir, rien de plus simple. Changez les mots de cette expression. C’est rapide, on vous comprend et on saisit votre effort.

La langue de bois

Plutôt que de parler de licenciements, vous évoquez un vague « plan d’optimisation des équipes ». Pourquoi une soudaine élégance ? Les gens ne sont pas dupes.

D’autant que, si la délicatesse dans le choix des mots peut s’avérer nécessaire dans certains cas, la pudibonderie peut également vous faire passer pour un lâche. Pas très bon pour le leadership !

À cela, une seule solution : dire les mots, les vrais !

La grandiloquence

Élevé dans le culte de l’éloquence, vous ne cessez d’utiliser de grands mots pour haranguer les foules. « Ô toi, peuple de Widoobiz ! ». Problème, à force d’être emphatique, tout le monde pense que vous êtes un poil prétentieux, pour ne pas dire pompeux.

Alors oui, parfois il faut sortir l’artillerie lourde. Mais pas tout le temps. Adaptez votre discours aux circonstances. Soyez précis, soyez utile, bref soyez humble. On ne dirige pas des équipes, comme on mène une armée.

Tancrède Blondé

Tancrède Blondé

Tancrède Blondé

Journaliste

Responsable de l’actualité écrite, Tancrède Blondé couvre l’actualité des entreprises et des entrepreneurs. Féru d'Histoire et de Politique, il se sert de sa passion et de ses connaissances profondes afin d'évoquer régulièrement la vie des entrepreneurs sous un angle plus insolite. Il anime également l’émission « Les entrepreneurs du monde ». En 18 minutes, il invite les auditeurs à découvrir un pays à travers les yeux d’un entrepreneur francophone ou expatrié.

Pas encore de commentaire

Répondre

Votre email ne sera pas visible.

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux