Votre compte LinkedIn est-il contre-productif ?

Dans cette chronique des éditions Dunod, l’auteure de « Je développe mon activité grâce à LinkedIn, Viadeo et Twitter », Valérie March, explique les mauvaises pratiques à ne pas reproduire sur LinkedIn.


Ne pas se tromper d’enjeu. Aujourd’hui encore, beaucoup d’entrepreneurs se trompent sur la manière d’utiliser LinkedIn. Déjà, aux yeux de Valérie March, il faut arrêter « de considérer LinkedIn comme un CV ». Les utilisateurs n’ont pas besoin de savoir toutes les expériences professionnelles réalisées depuis sa tendre enfance. Pour l’auteure, le réseau social professionnel sert avant tout « à présenter ce que l’on fait à l’heure actuelle ».

Du coup, valoriser son parcours n’a aucun sens pour Valérie March. « Moi, ce que j’ai besoin de savoir c’est : qu’est ce que cette personne peut faire pour moi ». Autrement dit, au lieu de dire : « voici ce que j’ai fait », il est préférable de dire : « J’accompagne les entreprises sur ces thématiques », assure-t-elle.

« C’est là que je me tourne vers l’autre »

Les utilisateurs de LinkedIn ont également tendance à regarder uniquement leur nombril. « Ils vont utiliser LinkedIn comme un outil de publication. Ils vont pousser des actualités qu’ils trouvent intéressantes pour eux ou pour leur entreprise », remarque Valérie March. Mais, LinkedIn sert avant tout à entretenir le lien avec les personnes avec qui elles sont en contact.

Concrètement, Valérie March conseille aux utilisateurs de LinkedIn de regarder ce que les autres ont publié et de réagir. « Je vais mettre un like, un petit commentaire. Si je vois quelqu’un avec qui je n’ai pas échangé depuis longtemps, je lui envoie un message LinkedIn. C’est là que je me tourne vers l’autre », assure-t-elle. Ce qui leur permet de multiplier les échanges et ainsi les opportunités d’affaires.

#Replay : Vous pouvez également revoir la chronique précédente sur ces grands groupes qui copient les startups :

Tancrède Blondé

Journaliste

Responsable de l’actualité écrite, Tancrède Blondé couvre l’actualité des entreprises et des entrepreneurs. Féru d'Histoire et de Politique, il se sert de sa passion et de ses connaissances profondes afin d'évoquer régulièrement la vie des entrepreneurs sous un angle plus insolite. Il anime également l’émission « Les entrepreneurs du monde ». En 18 minutes, il invite les auditeurs à découvrir un pays à travers les yeux d’un entrepreneur francophone ou expatrié.

2 Commentaires
  1. Je ne suis pas totalement d’accord. Certes, le profil concerne ce qu’on fait à un moment donné. Si on est en recherche d’emploi, il faudra adapter son profil une fois qu’on aura retrouvé un job.
    La publication de contenu est très efficace, si elle est tournée vers ses clients en leur apportant de la valeur.
    En revanche, les différentes expériences professionnelles sont intéressantes et importantes à plus d’un titre :
    – cela peut intéresser un donneur d’ordre ou un recruteur de savoir quel a été notre parcours, par où on est passé.
    – elle permet de se connecter au réseau des anciens d’un employeur. Les noms d’entreprise sont des clés de tri pour les recruteurs.
    – cela permet de mieux indexer le profil. Un profil se référence dans LinkedIn, et pour cela il faut du contenu.

Répondre

Votre email ne sera pas visible.

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux