Recruter, ce n’est pas chercher un clone

Stéphane Degonde nous invite aujourd’hui à prendre garde lors du remplacement d’un collaborateur. En évitant certains écueils, il est possible de saisir une opportunité formidable.

Perdre un collaborateur c’est dur, chercher son clone pour le remplacer, c’est pire. Bien souvent, lors d’un recrutement, les profils atypiques sont mis de côté au profit de la copie conforme du précédent collaborateur. Et pourtant, cela écarte malheureusement un profil potentiellement stimulé par un apprentissage rapide et capable de réinventer le poste.

« Une bonne façon de désobéir, c’est d’oser faire des paris sur des hommes, car c’est dans l’adversité que les profils et les collaborateurs se révèlent.  C’est favoriser les chocs de culture en allant chercher des gens dans des secteurs vraiment différents. C’est aussi une chose importante : leur donner la possibilité de fonctionner comme ils souhaiteraient fonctionner le mieux possible », ajoute Stéphane Degonde.

#Replay : il fait face à l’adversité durant sa levée de fonds. Le retour du startupper, c’est par ici :


Thomas Benzazon

Thomas Benzazon

Animateur

Co-fondateur de Widoobiz et journaliste en charge des Programmes et de la rédaction, Thomas Benzazon reçoit entrepreneurs et acteurs du monde économique pour traiter des sujets d'actualité ou pour obtenir les confidences des chefs d'entreprise qu'il rencontre.

3 Commentaires

Répondre

Votre email ne sera pas visible.

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux