Que faire quand on ne se souvient plus du nom de son interlocuteur

expressions-bureau

Parfois la mémoire joue des mauvais tours à son propriétaire. Heureusement, il existe des moyens de s’en sortir. 

L’accident bête. À l’occasion d’une soirée networking, un entrepreneur arrive enfin à parler à un responsable d’une grande société. Ils se ratent depuis des mois, mais le rendez-vous est, cette fois-ci, bien fixé. Tout se passe bien, jusqu’à ce que l’entrepreneur se pose une question, fâcheuse dans ce cas précis : « mais, c’est quoi son nom déjà ? ».

Le nombre d’échange de mails n’y change rien. Le muscle de la mémoire se refuse, à cet instant, à tout compromis. Que faire alors ? Déjà une chose est certaine : hors de question d’avouer ce nouveau type de crampe musculaire. La probabilité que l’interlocuteur le prenne bien est proche de zéro. A-t-on déjà vu quelqu’un sourire après qu’on ait oublié son nom ?

« Je vous laisse vous présenter »

« Les gens peuvent être très susceptibles si on oublie leur patronyme », avoue, un peu honteux, un entrepreneur coupable d’avoir oublié le prénom de son plus gros client. Pas facile après de rattraper le coup. Pour éviter de répéter ce genre de gaffe, il a imaginé quelques astuces. « Déjà, je ne dis plus « enchanté ». Tout de suite, cela signifie que je vois la personne pour la première fois ». Un « bonjour, comment allez-vous ? », convient parfaitement.

Si une personne – inconnue au bataillon – vous tombe dessus à l’improviste dans une soirée networking, le dirigeant propose une chose très simple : la fuite. « Écoute, j’ai été content de te voir, mais là je dois démarrer des rendez-vous. On se voit plus tard, ou sinon à la prochaine édition ». Au moins, tout le monde sauve la face. Et puis, cela donne l’occasion à l’entrepreneur, atteint d’amnésie passagère, de lui redemander sa carte de visite.

« Une absence passagère »

Mais, parfois la conversation s’engage sans que le nom ait eu le temps d’imprimer dans la mémoire de chacun. Et le temps coure, sans avoir l’occasion de revenir sur les fondamentaux de l’identité. Comment faire ? « Parfois lors d’un événement, il arrive qu’une personne s’insère dans la conversation. Quand ça arrive, je dis à la personne dont le patronyme m’échappe : je vous laisse vous présenter ». Une méthode qui l’a sauvé « à chaque fois », dit-il.

Certaines personnes utilisent parfois leur âge pour justifier « une absence passagère ». Une technique néanmoins à prendre avec des pincettes. De la perte de mémoire passagère à un début d’Alzheimer, il y a un pas que certains ne manqueront de franchir pour vous.

Tancrède Blondé

Tancrède Blondé

Tancrède Blondé

Journaliste

Responsable de l’actualité écrite, Tancrède Blondé couvre l’actualité des entreprises et des entrepreneurs. Féru d'Histoire et de Politique, il se sert de sa passion et de ses connaissances profondes afin d'évoquer régulièrement la vie des entrepreneurs sous un angle plus insolite. Il anime également l’émission « Les entrepreneurs du monde ». En 18 minutes, il invite les auditeurs à découvrir un pays à travers les yeux d’un entrepreneur francophone ou expatrié.

Pas encore de commentaire

Répondre

Votre email ne sera pas visible.

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux