Crédit bancaire : comment limiter la caution personnelle ?

Caution personnelle

Lorsque l’on prend un crédit, on est souvent amené à garantir et à avoir une caution personnelle. Pour limiter ces garanties, il existe quelques solutions comme le cautionnement. Véronique Plat, directrice du marché des professionnels à la Caisse d’Épargne Alsace, nous explique son fonctionnement et les avantages que peuvent en tirer les entrepreneurs.

Un organisme de cautionnement est « un partenaire des établissements financiers qui partage le risque pris par les banques ». On peut citer par exemple, Oseo rebaptisé la BPI (Banque Publique d’investissements), la Siagi ou encore France Active. Les 2 formules de cautionnement les plus utilisées sont la garantie délivrée en pourcentage du montant du prêt ou bien, le cofinancement.

Le 1er avantage du cautionnement pour l’entrepreneur-emprunteur disposant de biens personnels est qu’il peut « limiter son intervention en caution personnelle à un pourcentage réduit du montant du crédit ». Le 2nd avantage est que « la caution donnée par un organisme de cautionnement peut s’avérer nécessaire si l’emprunteur n’a pas de biens à donner en garantie à sa banque ».

La demande de cautionnement par un organisme prend environ 5 jours et a évidemment un coût, qui varie en fonction de l’objet. Selon Véronique Plat, « le cautionnement est une véritable alternative à la caution personnelle ».

Les-Experts-de-la-Caisse-d-Epargne

Les-Experts-de-la-Caisse-d-Epargne

Chroniqueur

Chaque semaine, découvrez les chroniques professionnelles réalisées par les experts de la Caisse d'Epargne.

Pas encore de commentaire

Répondre

Votre email ne sera pas visible.

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux