Entrepreneur : sécurisez votre trésorerie

Cette semaine, il est question de trésorerie dans la chronique de notre expert Éric Bonnet, Président d’Haxone, société spécialisée dans la direction financière en temps partagé, et également associé au cabinet Haxone, expertise comptable. Voici donc quelques conseils afin de gérer sa trésorerie et maintenir son entreprise.

Avant toute chose, Éric Bonnet nous rappelle qu’il faut faire attention de « ne pas confondre 2 choses importantes : le chiffre d’affaires et la trésorerie réelle de l’entreprise ». En effet, trop d’entreprises génèrent aujourd’hui de plus en plus de chiffres d’affaires, mais ont de moins en moins de trésorerie. Cette mauvaise gestion les entraine dans des difficultés parfois irréversibles. Notre expert nous donne ici quelques conseils pour sécuriser sa trésorerie et ne pas tomber dans ce piège.

Financer et épargner

Tout d’abord, il est important de « financer tout ce qui est finançable ». Dès que l’on investit dans quelque chose pour l’entreprise, mais qui sort de la trésorerie, il faut penser à garder la facture puisque, « en cas de besoin, tout investissement matériel peut être refinancé par la banque jusqu’à 6 mois en arrière ».

Ensuite, il faut réfléchir et épargner comme un particulier. Éric Bonnet nous dit qu’il est tout à fait « possible d’épargner en entreprise, car on a des charges que l’on connait à l’avance ». Ainsi, dès que l’on a une trésorerie au-dessus de la moyenne, il ne faut pas hésiter à mettre de côté afin de bénéficier des intérêts « en attendant la dépense ».

Veiller et relativiser

Il est également important de veiller à « bien maîtriser le besoin en fonds de roulement, c’est-à-dire le besoin qu’a notre entreprise en trésorerie pour financer ». En effet, trop de stock implique des coûts pour l’immobilisation de la marchandise.

Enfin, chers entrepreneurs, faites attention à « l’affaire du siècle ». Elle génère de la trésorerie et l’entreprise se retrouve avec beaucoup d’argent de manière momentanée, mais cela ne reste qu’une seule et même affaire. Ce n’est donc pas une raison de modifier toute sa gestion ! Gardez toujours en tête que même si un seul de nos clients nous permet de générer plein d’argent, il peut aussi partir d’un jour à l’autre. Comme dirait notre expert, Éric Bonnet, « Il vaut mieux avoir 10 clients à 100, plutôt que 1 client à 10 000 ».

1 Commentaire

Répondre

Votre email ne sera pas visible.

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux