L’entreprise « humaniste » oui, l’anarchie non

http://youtu.be/eN_XWMSj_gA

Pour les dirigeants, les créateurs d’entreprises et même les salariés, l’entreprise humaniste est un objectif un peu utopique. En effet, même si l’idée peut laisser imaginer de belles choses, elle aurait malgré tout des limites. Derrière ce terme de plus en plus utilisé se cache un véritable modèle clairement établi.

Pour nous en parler, Éric Bonnet, Président d’Haxone, société spécialisée dans la direction financière en temps partagé, et associé au cabinet Haxone, expertise comptable, prend le micro de Widoobiz.

Au-delà de quelques ouvrages théoriques qui y font référence, il n’existe pas de méthode infaillible pour rendre son entreprise humaniste. Pour toucher l’entreprise, Éric Bonnet nous dit qu’il y a un certain quotidien à mettre en place et un management à adopter. « L’entreprise humaniste idéale répond à des bases extrêmement vertueuses et c’est ce vers quoi il faut tendre ».

Poser les bases vertueuses

Tout d’abord, il faut savoir montrer de la reconnaissance à l’individu et à ses compétences. En d’autres termes, « travailler en collaboration sans pour autant partir dans l’extrême inverse et l’anarchie ». D’autre part, le dirigeant d’une entreprise humaniste doit adopter une posture exemplaire. En effet, et « c’est primordial », le manager doit être « le premier véhicule des valeurs de l’entreprise ». D’ailleurs, la première chose à évoquer avec un candidat lorsque l’on recrute est la question des valeurs. Il est important que tout le monde ait les mêmes valeurs dans une entreprise, pour le bien de l’entreprise, mais également pour celui de chacun des salariés.

Enfin, une entreprise humaniste a un vrai vecteur de communication, qui pose un certain « cadre minimaliste, mais extrêmement rigoureux » et permet de travailler dans de bonnes conditions.

Pas encore de commentaire

Répondre

Votre email ne sera pas visible.

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux