Business à l’international : quelle langue choisir ?

Dans cette nouvelle chronique, Michelle Jean-Baptiste, experte juridique, nous conseille sur le choix de la langue, lorsqu’il s’agit d’un contrat à l’international.

L’anglais, la langue des affaires? Détrompez-vous. Dans sa chronique, Michelle Jean-Baptiste préconise entre autres, de travailler sur des contrats bilingues lorsque vous comptez ouvrir un nouveau marché à l’étranger. Elle prend l’exemple de négociations franco-russes, pour définir ce qu’est la clause de la langue du contrat.

« Il est important de faire appel à de bons interprètes, car avant la phase de contractualisation, il y a d’abord la phase de négociation », explique la chroniqueuse. Entrepreneurs, avant de signer un contrat, assurez-vous de comprendre chacun des mots.

Michelle Jean-Baptiste

Michelle Jean-Baptiste

Chroniqueuse

Michelle Jean-Baptiste est avocate , Business Developper, conférencière en grandes écoles. Elle a fondé en 1997 le cabinet Top&Win - MJB Consulting spécialisé dans l'accompagnement des entreprises créatives et innovantes en général et des Start'Up en particulier. Elle est aussi administratrice de clubs et d'associations d'entrepreneurs et auteur de plusieurs ouvrages de référence parus chez Nathan-Les Echos, Fortuna, Larousse, Eyrolles et Editions d'Organisation.

1 Commentaire

Répondre

Votre email ne sera pas visible.

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux