La curiosité est un très bon défaut chez les entrepreneurs

 points-interrogations

Si avoir l’esprit dispersé est contreproductif pendant les heures de bureau, le manque de curiosité fera de vous un entrepreneur sans originalité.

Organisé et rigoureux. Pour que les choses se fassent, la concentration reste, à ce jour, le meilleur ami des entrepreneurs. Haro donc sur tous ces collaborateurs multitâches, dont la curiosité les empêche de se fixer sur un dossier jusqu’à sa finalisation. De là à abandonner tout moment de rêveries pendant les heures de bureau ?

Jeff Stibel, Neuroscientifique et auteur de « Connecté pour penser », rappelle que « le cerveau est une machine multitâche ». C’est dans sa nature. Il vogue de sujets en sujets, sans plan prédéfini. Seuls l’apprentissage de concepts et l’expérience de la vie lui permettent d’affiner son « organisation ». Autrement dit, les process éduquent votre esprit. Tant mieux d’ailleurs, sinon personne ne progresserait.

Tous les grands entrepreneurs sont curieux

Sauf que certains managers poussent le vice de la productivité jusqu’à oublier de le nourrir. En clair, de ne pas s’intéresser à autre chose. Erreur ! S’intéresser à d’autres sujets permet au cerveau de réunir de nouvelles informations et, surtout, de renouveler vos schémas de pensées. « Le meilleur moyen de découvrir quelque chose est de prendre un concept ancien dans une discipline et de l’appliquer à un autre », explique Stibel.

Un jeu auquel excellent bien évidemment les entrepreneurs innovants : Elon Musk, Steve Jobs, Richard Branson. Et encore, la liste est bien plus longue. « Les gens se demandent comment ils arrivent à être aussi créatifs, mais si vous parliez à Elon Musk, je suis sûr qu’il vous répondrait : Comment ne pas l’être ? Si je ne suis pas créatif, je ne peux pas être bon dans ce que je fais », explique Stibel.

La curiosité rend deux fois plus productif

Au final, la curiosité renforce le cerveau. Elle densifie les connexions neurales du cerveau, comme la salle de sport renforce la musculature d’un corps. Aussi, faut-il le soumettre à des exercices quotidiens : livre, reportage, modélisme, photographie, timbre, histoire, science, tout est bon pour l’entrepreneur qui veut développer son sens de la créativité.

Un espace de liberté qui a sa place pendant le travail. « Quand vous tombez sur un mur, faites une pause. Vous voguez sur un autre sujet avant de revenir sur le cas. Ce qui a permis à votre cortex de prendre du champ. Résultat, vous développez une seconde vision. Vous êtes donc deux fois plus productif ». Non, la curiosité est vraiment un très bon défaut chez les entrepreneurs !

Tancrède Blondé

Tancrède Blondé

Tancrède Blondé

Journaliste

Responsable de l’actualité écrite, Tancrède Blondé couvre l’actualité des entreprises et des entrepreneurs. Féru d'Histoire et de Politique, il se sert de sa passion et de ses connaissances profondes afin d'évoquer régulièrement la vie des entrepreneurs sous un angle plus insolite. Il anime également l’émission « Les entrepreneurs du monde ». En 18 minutes, il invite les auditeurs à découvrir un pays à travers les yeux d’un entrepreneur francophone ou expatrié.

1 Commentaire

Répondre

Votre email ne sera pas visible.

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux