1er avril : les bonbons Carambar vont redevenir bleus, blancs et rouges

Le célèbre bonbon Carambar au papier jaune est en passe de récupérer sa nationalité française après avoir appartenu à l’américain Mondelez.

«Que dit un oignon quand il se cogne ? Réponse: Aïe!». Le bonbon aux boutades mythiques inscrites à l’intérieur du papier jaune va redevenir français. Eurazeo, société d’investissement aux 5 milliards d’euros d’actifs diversifiés, a annoncé hier avoir entamé des «discussions exclusives» avec le groupe américain Mondelez qui souhaite se délester de certaines de ses marques de confiseries. Le groupe avait déjà cédé sa marque de café Carte Noire l’année dernière et poursuit se réduction des coûts en se séparant de sa branche confiserie, à commencer par les bonbons au caramel.

Et Carambar n’est pas le seul bonbon convoité par Eurazeo. La société récupérerait un panier d’une dizaine de marques de confiseries européennes. Le chocolat Poulain, les chewing-gums Malabar ou encore les pastilles Vichy seraient donc en train elles aussi d’obtenir la nationalité française, pour le bonheur des  gourmands, mais surtout de certains sites de productions français.

Un rachat estimé à 250 millions d’euros

Ce rachat estimé à 250 millions d’euros selon Le Monde intègre aussi la récupération de 5 usines de production françaises : Blois, Vichy, Strasbourg, Saint-Genest d’Ambière et Marq-en-Barœul, lieu emblématique où le caramel en barre a vu le jour en 1954.

Après avoir appartenu à Danone, à l’anglais Cadbury puis à l’américain Kraft Foods, ce nouveau rachat est perçu comme «l’opportunité unique de pouvoir dynamiser et développer ce portefeuille de marques mythiques» selon Virginie Morgon, directrice général d’Eurazeo, qui va permettre de développer une  «une plateforme attractive pour d’autres belles marques», comme elle l’explique dans le communiqué de la société.

Et si l’annonce de cette opération fait grand bruit aujourd’hui, ce n’est pourtant pas un poisson d’avril. On se rappelle pourtant celui de 2013 lorsqu’elle avait annoncé la fin des blagues Carambar. Une opération de communication réussi. Toute la presse s’était emballée jusqu’à l’annonce de la supercherie. Carambar avait alors expliqué avoir «voulu donner un coup de fouet à la marque» et avoir reçu en échange des «milliers de preuves d’amour».

#Replay : Et si tu n’as pas encore vu notre vidéo du Startupper c’est juste ici :

@Julie Galeski

Julie Galeski

Julie Galeski

Rédactrice pour Widoobiz, Julie Galeski couvre l'actualité des entreprises et des entrepreneurs. Amatrice de Taekwondo et passionnée de sciences-économiques, Julie Galeski tente d'apporter ses valeurs et sa culture dans ses actualités Entrepreneurs & Startups.

Pas encore de commentaire

Répondre

Votre email ne sera pas visible.

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux