Levée de fonds Finalcad : 20 M$ pour devenir le leader mondial sur son marché

La startup Finalcad, acteur de référence sur la transformation digitale, franchit un nouveau cap avec un tour de table de 20 millions de dollars.

Le monde comme objectif. Avec cette levée de fonds, Finalcad vient de finaliser la plus grosse levée de fonds au monde en 2016 dans le secteur du logiciel pour BTP. Les moyens financiers apportés par Serena Capital, CapHorn Invest et Aster Capital vont permettre à la société française de passer de 70 à 150 collaborateurs fin 2017. Elle compte atteindre 100M$ de chiffre d’affaires à l’horizon 2020.

Pour atteindre ces objectifs de croissance, Finalcad souhaite renforcer son implantation sur les marchés européen et asiatique, grâce à une offre globale de transformation digitale à ses clients sur les branches construction, infrastructure, énergie, concessions. Enfin, elle veut lier la navigation en réalité augmentée de son logiciel aux maquettes numériques (BIM). Ce qui devrait rendre les analyses prédictives accessibles en temps réel.

Une croissance de 827% en 4 ans

« Depuis un demi­-siècle, l’industrie de la construction a vu sa productivité baisser, là où celle des autres industries a progressé. Nous avons bâti Finalcad avec l’ambition de changer la façon de construire. Cette levée de fonds nous permet de poursuivre dans cette voie, en développant des produits toujours plus performants et en intensifiant notre développement international tout en ouvrant la société à d’autres secteurs », Jimmy Louchart, Président de Finalcad.

Depuis sa création en 2011, Finalcad s’est imposé comme le partenaire stratégique de la transformation digitale des acteurs du bâtiment. La preuve, la startup a connu une croissance cumulée de 827% sur quatre ans. Ce qui a permis à Finalcad d’atteindre la 16e place dans le classement Deloitte Fast 50 France. Peu de startups françaises peuvent en dire autant.

Un marché encore largement sous-numérisé

Aujourd’hui, l’industrie de la construction représente un marché de 9500mds de dollars et doit doubler de taille d’ici à 2030. Ce qui réjouit Nicolas Louvet, Partner chez Serena Capital : « Le secteur du bâtiment et de la construction se digitalise fortement et est encore très loin d’être un secteur concurrentiel. Finalcad a donc une vraie carte à jouer pour préempter le marché ».

Partner chez CapHorn Invest, Laurent Dumas­-Crouzillac ne dit pas autre chose. « Nous pensons que Finalcad est une entreprise exceptionnelle, entre autres raisons parce qu’elle s’adresse à un marché encore largement sous­-numérisé, dans lequel les besoins sont énormes. L’enjeu n’est ni plus ni moins que de révolutionner cette industrie ».

Co-fondateur de Finalcad, David Vauthrin nous en dit un peu plus dans la vidéo ci-dessous :

#Replay : un montant que le startupper aimerait bien rassembler. Mais, ce ne sera pas simple. La preuve en images :

@Tancrède Blondé

Tancrède Blondé

Tancrède Blondé

Journaliste

Responsable de l’actualité écrite, Tancrède Blondé couvre l’actualité des entreprises et des entrepreneurs. Féru d'Histoire et de Politique, il se sert de sa passion et de ses connaissances profondes afin d'évoquer régulièrement la vie des entrepreneurs sous un angle plus insolite. Il anime également l’émission « Les entrepreneurs du monde ». En 18 minutes, il invite les auditeurs à découvrir un pays à travers les yeux d’un entrepreneur francophone ou expatrié.

Pas encore de commentaire

Répondre

Votre email ne sera pas visible.

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux