Teads lève 43M€ et vise un C.A de 200M€ pour 2016

En levant 43M€, Teads, inventeur de la vidéo native se fixe 2 objectifs : poursuivre son développement sur le marché asiatique et réaliser des opérations de croissance externe.

Teads connecte 1,2 milliard d’internautes aux acheteurs programmatiques dans le monde. Rien que ça. Fondée en 2011, l’entreprise est devenue la première place de marché publicitaire vidéo dans le monde selon comScore.

« Les raisons de ce succès reposent sur la technologie que l’on a créée. Dans le monde notre innovation touche 1,2 milliards de visiteurs uniques, et 40 millions en France. Aujourd’hui Teads a plus de reach en France que Facebook. Les éditeurs qui sont en pleine transformation digitale sont à la recherche de nouveaux revenus. Avec notre technologie, vous n’avez plus besoin de faire des vidéos qui coûtent chères. On intègre de la publicité-vidéo native, non intrusive, ce qui génère des revenus pertinents pour eux », éclaire Geoffrey La Rocca, Directeur Général Adjoint.

Un développement en Asie

Des chiffres qui ont convaincu BNP-Paribas, Bank of China, HSBC, Banque Palatine et Bpifrance à investir un montant global de 43 millions d’euros dans la startup. Cette levée va d’abord permettre à la startup de poursuivre son développement sur le marché asiatique. Elle a d’ailleurs recruté Christian Guinot, ancien président de MEC Chine pour diriger les opérations en Asie depuis Singapour.

« Nous avons déjà une forte présence dans les principaux pays d’Amérique et d’Europe ainsi qu’au Japon. Et, nous distribuons déjà des campagnes en Chine et en Asie du Sud-Est. Désormais, il est temps pour nous de développer davantage notre présence dans les pays asiatiques pour adresser le marché local avec les marques, agences, trading desks et éditeurs », indique Bertrand Quesada, CEO de Teads.

Une stratégie de fusion-acquisition

Mais ce n’est pas un, mais deux objectifs que s’est fixé la startup. Les fonds serviront également à acquérir des sociétés spécialisées dans la technologie vidéo. Un moyen pour Teads d’enrichir son offre pour les annonceurs et les grands éditeurs tels que  The Washington Post, Le Monde ou The Guardian. « Dans l’histoire de Teads, cette stratégie de fusion-acquisition a toujours été enrichissante », commente le DGA.

Avec 450 employés répartis dans 18 pays et un chiffre d’affaires de 140 millions d’euros pour 2015, Teads peut se targuer d’enregistrer une croissance annuelle de 40%. « Pour cette année on compte atteindre 200 millions d’euros de CA », ajoute Geoffrey La Rocca.

Teads n’a pas fini de bouleverser les règles du jeu sur le marché de la publicité vidéo.

#Replay : Il rêverait de lever 43millions. En attendant vous pouvez redécouvrir sa rencontre avec  » The VC  » dans l’épisode 3 du Startupper :

@Julie Galeski

Julie Galeski

Julie Galeski

Rédactrice pour Widoobiz, Julie Galeski couvre l'actualité des entreprises et des entrepreneurs. Amatrice de Taekwondo et passionnée de sciences-économiques, Julie Galeski tente d'apporter ses valeurs et sa culture dans ses actualités Entrepreneurs & Startups.

1 Commentaire

Répondre

Votre email ne sera pas visible.

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux