MENU

RH & Social
Catégorie

Période d’essai : les leçons des Prud’hommes

La chronique de Claire Vinchon

28 février 2014

Période d'essai Prud'hommes

Au sein d’une entreprise, il y a toujours des procédures à respecter même pour les périodes d’essai. Par définition, la période d’essai permet au salarié et à l’employeur de « vérifier qu’ils peuvent poursuivre leur collaboration ensemble ». Pour être valable, elle doit être inscrite soit dans la lettre d’engagement soit dans le contrat de travail, dans son principe et dans sa durée. Que ce soit pour une rupture de période d’essai ou même une prolongation, « il faut y mettre les formes ». Claire Vinchon, fondatrice de Small IZ Beautiful, nous donne quelques exemples de cas de Prud’hommes où les règles n’avaient pas été respectées.

Lire l'article

Entrepreneurs de la Génération Y : comment recrutent-ils ?

L'entrepreneur pratique, La chronique de Claire Vinchon, RH & Social

21 février 2014

Génération Y

Aujourd’hui, de plus en plus de jeunes de la Génération Y se lancent dans l’aventure de l’entrepreneuriat avant même d’avoir obtenu leur diplôme. Ils n’hésitent pas à prendre leurs camarades de classe en stage pour travailler avec eux. Claire Vinchon, fondatrice de Small IZ Beautiful, partage avec nous son coup de cœur pour la fraîcheur de cette génération qui recrute encore plus que certains entrepreneurs.

En effet, leurs principaux outils de recrutement proviennent de leurs réseaux. Ils font appel aux « copains de stage », aux camarades de leur école et à tout ce qu’ils partagent sur Facebook. Et comme ils sont constamment connectés, ils ne cessent jamais de « réseauter » et finalement recruter de façon simple et spontanée. Leurs « sphères privées et professionnelles ont tendance à s’amoindrir » et lorsqu’ils doivent faire face à beaucoup de candidatures, après quelques vagues d’expériences, ils n’hésitent pas à changer leurs techniques de recrutement. En effet, pour eux ce n’est pas un problème de dédier un associé à a gestion des candidatures ou même de payer un cabinet de recrutement pour les aider. Une génération spontanée et efficace qui sait se donner les moyens de réussir.

Lire l'article

Recrutement: 3 conseils pour bien évaluer un candidat

L'entrepreneur pratique, La chronique de Claire Vinchon

14 février 2014

Comment se faire une idée précise d’un candidat en quelques minutes ? Claire Vinchon, fondatrice de Small IZ Beautiful, nous propose 3 conseils afin d’évaluer rapidement les candidats au recrutement.

D’abord, il faut « rester soi-même » lors de l’entretien afin de laisser paraître le « le process que l’on utilise au quotidien » dans l’entreprise.  Ensuite, il faut « être pragmatique »: on sait qu’on a besoin d’aide dans un domaine, on peut donc faire appel à des professionnels qui évaluent pour nous les candidats sur ce domaine.Vous pouvez également demander aux candidats de faire un test ou un exercice pour juger de ses compétences. Enfin, dans le process de recrutement, il faut toujours se fixer une date butoir de décision afin de ne pas sans cesse repousser l’échéance et risquer de laisser filer les meilleurs.

Lire l'article

Entretiens d’embauche : les sujets à éviter !

L'entrepreneur pratique, La chronique de Claire Vinchon

7 février 2014

Il est question de Ressources Humaines aujourd’hui avec Claire Vinchon, fondatrice de Small IZ Beautiful. En tant qu’employeur, a-t-on le droit de poser n’importe quelle question lors d’un entretien d’embauche ? Comment obtenir les réponses attendues sans pour autant devenir intrusif avec ses candidats ?

Sous prétexte qu’ils sont employeurs, « les entrepreneurs ne sont pas libres de tout en entretien d’embauche ». Il faut absolument bannir les questions de types « vous êtes enceinte ou vous comptez l’être ? », « vous êtes marié, mais quel est le métier de votre mari ? » ou encore « faites-vous le ramadan ? ». L’employeur doit rester dans la sphère professionnelle. De plus, si l’employeur dépasse les bornes, le candidat peut porter plainte pour discrimination.

Aussi, pour que les candidats soient spontanés et honnêtes, il est primordial d’éviter les questions basiques et redondantes « pourquoi êtes-vous meilleur qu’un autre ? » ou « Citez-moi 3 qualités et 3 défauts ». Les réponses des candidats sont souvent déjà listées et préparées donc l’employeur ne recueillera rien d’intéressant. Claire Vinchon conseille plutôt de « faire un focus sur ses points faibles ou ses échecs », ainsi le candidat confiera les points sur lesquels il travaille pour s’améliorer et ses réponses seront plus pertinentes pour l’employeur.

Enfin, il ne faut pas hésiter à demander au candidat son salaire actuel et ses dates de disponibilités par exemple. Ce sont de simples questions formelles, mais elles restent utiles pour celui qui embauche.

Lire l'article

Taxe d’apprentissage : tant qu’à la payer autant choisir

L'entrepreneur pratique, La chronique de Claire Vinchon

31 janvier 2014

Aujourd’hui dans sa chronique, Claire Vinchon, fondatrice de Small IZ Beautiful, nous fait un petit rappel de ce qu’est la taxe d’apprentissage, de son mode de fonctionnement et de son utilité. En effet, les entrepreneurs qui prennent des étudiants et des apprentis dans leur entreprise sont amenés à payer cette taxe d’apprentissage. Mais à qui revient-elle ? Et à quoi sert-elle ?

En fait, la moitié de cette taxe revient à l’apprentissage via les centres de formation des apprentis. Sa deuxième moitié est une contribution supplémentaire à l’apprentissage. Cette partie est versée à un établissement scolaire sélectionné par l’entreprise. Elle est d’autant plus importante puisqu’elle représente aujourd’hui de 10 à 25 % du budget des écoles. Pour choisir l’établissement auquel on veut reverser cette partie de la taxe d’apprentissage, il faut en informer son expert comptable, car c’est son rôle de choisir l’affectation de la taxe. Si l’entreprise n’a pas d’expert comptable, il est toujours possible de contacter l’organisme OCTA (Organisme Collecteur de Taxe d’Apprentissage) pour l’informer de son choix.

Lire l'article

Vis ma vie de candidat : qu’attendent-ils vraiment ?

L'entrepreneur pratique, La chronique de Claire Vinchon

24 janvier 2014

Et si vous preniez la place d’un candidat au recrutement l’espace d’un instant ? Claire Vinchon, fondatrice Small IZ Beautiful, nous présente quelques archétypes de candidats à l’embauche afin de nous permettre de mieux les cibler lors d’un entretien en argumentant selon leurs intérêts.

Il y a ceux qui voient leur job simplement comme un moyen de manger: avec eux, il faut miser sur le confort. Il y a ceux qui sont constamment apeurés par la sécurité de l’emploi face au contexte économique: là, il faudra les rassurer quant à leur contrat. Il y a aussi les fans d’innovation pour lesquels il faudra « vendre » l’image de l’entreprise et son bon fonctionnement. Ensuite, il y a « ceux qui pensent à eux » et pour qui leur place dans l’organigramme est importante: il faudra là développer la fierté d’appartenance à l’entreprise. Il y a ceux qui désirent être riches: il s’agira de leur montrer les performances financières de l’entreprise, ses perspectives de croissance, ses gros clients, mais surtout leurs gains potentiels à eux. Enfin, les profils qui veulent tout simplement intégrer une équipe auront besoin d’un avant-goût de l’ambiance dans l’entreprise et de leurs collaborateurs.

Une fois que l’on a bien senti ce qui intéresse le plus nos candidats, la recette est simple: « il suffit de sortir les bons arguments » et ils se verront rassurés et motivés pour entamer leur aventure au sein de votre entreprise !

Lire l'article

Salaires : comment bien négocier avec votre futur salarié

L'entrepreneur pratique, La chronique de Claire Vinchon

17 janvier 2014

En tant qu’entrepreneur et employeur, on recherche souvent des salariés uniques et efficaces pour le bon fonctionnement de son entreprise. Mais la négociation du salaire pose parfois problème lorsque l’on trouve « le » profil espéré. Claire Vinchon, fondatrice de Small IZ Beautiful nous donne quelques conseils pour bien négocier avec son futur employé.

Pour pour savoir si l’on a le budget pour engager le « mouton à 5 pattes » que l’on recherche, il existe quelques solutions comme s’informer d’abord via des études de rémunération afin de situer plus ou moins sa proposition. Si notre budget ne correspond pas, il faut dans ce cas revoir le profil recherché. Aussi, il ne faut pas hésiter à « annoncer le salaire » proposé lors de l’entretien et à « demander le salaire actuel » du postulant afin de juger du salaire proposé. Cependant, si notre budget n’est toujours pas adapté, il ne faut pas oublié les autres formes de rémunération telles que les tickets restaurant ou encore la voiture de fonction. Enfin, même si vous tombez d’accord sur le sujet, pensez à garder un peu de marge, car vous n’êtes pas à l’abri d’une demande d’augmentation à la fin de la période d’essai ou après quelques mois d’ancienneté. Ce qui est tout à son honneur !

Lire l'article

Prud’hommes : mode d’emploi pour les patrons en crise !

L'entrepreneur pratique, La chronique de Claire Vinchon

10 janvier 2014

Le recours aux prud’hommes est souvent synonyme de procédures longues, compliquées et risquées pour les deux partis concernés. Claire Vinchon, fondatrice de Small IZ Beautiful, dénoue aujourd’hui ce sujet selon chaque parti puisque, même si dans 90 % des cas ce sont les employés qui y ont recours, les employeurs peuvent aussi leur demander de l’aide. Par définition, les prud’hommes constituent l’endroit où les employés et les employeurs règlent leurs conflits.

Du côté des employés, ils servent à régler des litiges tels que la mauvaise exécution du contrat de travail, les soucis de salaires, de paiement des heures supplémentaires ou encore les désaccords sur les sanctions disciplinaires. Dans le camp adverse, les employeurs peuvent saisir les prud’hommes pour cause de clause de non-concurrence violée, de périodes de préavis non respectées ou encore pour récupérer un surplus de salaire.

Les prud’hommes regroupent donc des conseillers dédiés aux employés, mais également des conseillers dédiés aux employeurs afin de défendre de manière légale et égale les causes de tous.

Lire l'article

Recrutement : le bêtisier des pires expériences avec un candidat

L'entrepreneur pratique, La chronique de Claire Vinchon

3 janvier 2014

Notre chroniqueuse Claire Vinchon, créatrice de Small IZ Beautiful, nous propose un Top 10 des pires expériences de candidats aux entretiens d’embauche.

Du candidat trop stressé, au candidat plutôt intéressé par les tickets restaurant; en passant par celui qui se dit « le roi de la vente », ou encore celui qui envoie son CV à une liste d’entreprises dites « sélectionnées » sans prendre la peine de modifier le nom pour chacune; pour enfin arriver au candidat dragueur, etc. Tels sont les différents profils loufoques, rencontrés et répertoriés par notre chroniqueuse Claire Vinchon lors de ses entretiens. Des candidatures qui donnent envie !

Lire l'article

Y a-t-il un copilote pour sauver l’entreprise ?

L'entrepreneur pratique, La chronique de François Bert

4 décembre 2013

François Bert, fondateur et dirigeant d’Edelweiss RH, cabinet d’ostéopathie d’organisation, traite aujourd’hui du rôle du copilote au sein de l’entreprise.

Pour lui, la vraie solution pour qu’une organisation fonctionne est « l’équipe et l’articulation des gens ». Au sein d’une entreprise, il est primordial que le ou les dirigeants sachent déléguer des responsabilités à leurs partenaires avant de risquer de mettre la société entière en péril. L’idée du copilote, et donc du partage de la gestion, est intéressante car il en découle de manière logique la « double vision »: c’est-à-dire « celle du futur tel qu’on l’élabore de manière concrète et celle de l’exécution et donc les moyens qui rendent les choses possibles ».

Dans cette optique, le rôle du manager est d’articuler les événements et les équipes entre elles pour en sortir un résultat d’ensemble. Ce travail d’équipe ne peut être que bénéfique puisque l’on rassemble des compétences différentes pour réaliser des objectifs communs.

Pour illustrer ce mode d’organisation et déterminer le rôle précis de chaque acteur, François Bert parle de l’axe fondamental vision-exécution. Concrètement, dans une entreprise il faut « quelqu’un qui ait la capacité à voir où l’entreprise va aller et celui dont l’obsession va être de rendre cette vision possible et durable ».

Le parcours de l’entreprise sera toujours plus sûr si le dirigeant peut se reposer sur son copilote pour tenir les rênes de la société.

Lire l'article

Entrepreneur, la vision seule ne suffit pas

L'entrepreneur pratique, La chronique de François Bert

20 novembre 2013

François Bert,  dirigeant fondateur du cabinet d’ostéopathie d’organisation Edelweiss RH,vient aujourd’hui avec une chronique un peu à contre-courant puisqu’il affirme que la vision seule ne suffit pas pour un entrepreneur.

Deux choses sont peut-être mises sous silence : la première, de quelle vision s’agit-il ? On a une vision souvent très théorique très cérébrale des choses. François Bert lui oppose la vision des étapes auxquels peu de gens pensent. La deuxième chose, c’est que la vision n’est rien sans l’exécution, il faut réfléchir beaucoup plus en binôme et en équipe de direction qu’en entrepreneur multivisionnaire et solitaire.

Aujourd’hui, le sujet porte sur la vision des étapes. Comment s’élabore-t-elle ? Qu’apporte-t-elle par rapport à la vision telle qu’on la définit de manière traditionnelle ? Pour connaître les réponses à ces questions, écoutez François Bert développer le sujet dans cette nouvelle chronique.

Lire l'article

Entrepreneur : comment mesurer le vrai talent de vos collaborateurs

L'entrepreneur pratique, La chronique de François Bert

6 novembre 2013

François Bert, fondateur et dirigeant d’Edelweiss RH, cabinet d’ostéopathie d’organisation, s’interroge aujourd’hui sur les méthodes qui vont permettre de mesurer le vrai talent de vos collaborateurs.

Dans la continuité de la logique de ce que François Bert a pu évoquer dans ses précédentes chroniques sur les divers moteurs de chaque personnalité, la question fondamentale qui peut représenter plus de 80 % de la motivation des personnes au travail, c’est la question de la « mesurabilité ». À quel endroit précisément peut-on évaluer son travail, ses compétences, ce qu’est la personne et du coup renvoyer une image, un compliment ou une sanction qui vont lui permettre d’avancer ?

Pour connaître les réponses à ces questions et obtenir les conseils et méthodes de François Bert, écoutez sa nouvelle chronique.

 

Lire l'article

Prise de décision : raisonnement, tâtonnement et discernement

L'entrepreneur pratique, La chronique de François Bert

30 octobre 2013

François Bert, fondateur et dirigeant d’Edelweiss RH, cabinet d’ostéopathie d’organisation, étudie aujourd’hui les conséquences d’un mauvais positionnement du chef d’entreprise sur ses prises de décisions.

Il est intéressant d’entrer dans le cerveau d’un chef pour savoir par quel miracle, par quel circuit il arrive à décider. Par raisonnement, par tâtonnement ou par discernement, ce sont les trois façons de prendre des décisions, qu’on se situe dans la famille cérébrale, manageriale ou relationnelle et c’est l’objet de la chronique de François Bert aujourd’hui sur Widoobiz.

Lire l'article

Entreprise : le gentil et le chef de bande

L'entrepreneur pratique, La chronique de François Bert, RH & Social

16 octobre 2013

Edelweiss RH

François Bert

Aujourd’hui avec François Bert, Président fondateur d’Edelweiss RH, on revient dans notre série « Les personnalités de chefs ». Dans la famille du « relationnel », on trouve le gentil et le chef de bande.

Pour François Bert, le gentil et le chef de bande, c’est la manifestation assez naturelle d’un relationnel qui passe chef. Il examine les déviances fondamentales des deux aspects du chef relationnel dans la durée.

Dans les deux cas, l’objectif est mis de côté et François Bert démontre l’impact de cet aspect relationnel sur la façon de diriger du gentil et du chef de bande.

Lire l'article

chroniques

173

Offre d’emploi : 5 erreurs à ne pas commettre

L'entrepreneur pratique, La chronique de Claire Vinchon, RH & Social

11 octobre 2013

L’offre d’emploi, c’est le passage obligatoire pour tous les entrepreneurs qui se développent. Pour la réussir, il y a des erreurs à ne pas commettre. C’est tout l’objet de la chronique de Claire Vinchon

Elle indique quelques petits « trucs » et donne quelques conseils pour réussir votre offre et faire rêver votre candidat pour l’inciter à se présenter chez vous plutôt qu’ailleurs. Découvrez  les 5 errreurs à ne pas commettre dans la rédaction de votre offre d’emploi, en écoutant l’intégralité de cette chronique de Claire Vinchon.

 

Lire l'article