MENU

Entre Nous
Catégorie

codeveloppement academy

1122

Codéveloppement Academy : un entrepreneur différent pour une entreprise différente

Entre Nous

20 février 2015

Dans son émission Entre Nous, Nathalie Busiaux a rencontré Fabien Rodhain, écrivain et fondateur de Codéveloppement Academy.

Codéveloppement Academy est né de la rencontre entre Fabien Rodhain et le codéveloppement. Cette approche, inventée par deux Canadiens, permet de « semer de l’intelligence collective dans les entreprises ». Fabien Rodhain est porté depuis quelques années par l’idée d’intelligence collective, c’est-à-dire par le fait que les challenges ne peuvent être relevés qu’en travaillant ensemble, en entreprise ou en société.

(suite…)

Lire l'article

Brief-me

398

Brief.me : le nouveau média lancé par le cofondateur de Rue89

À la une, Entre Nous

30 janvier 2015

Dans son émission « Entre nous », Nathalie Busiaux reçoit aujourd’hui Laurent Mauriac, cofondateur de Rue89 et Président de Brief.me, un site web proposant un résumé quotidien, par courrier électronique, des dernières actualités les importantes.

Il permet ainsi à ses utilisateurs de voir plus clair dans l’actualité grâce à des petits résumés et des mini articles qui se suffisent à eux-mêmes, ainsi que des liens qui permettent d’aller approfondir le sujet si besoin.

(suite…)

Lire l'article

Horloges Huchez

384

Horloges Huchez : l’horlogerie, une histoire de famille

Entre Nous

26 décembre 2014

Plus qu’un simple moyen de connaître l’heure, l’horloge est devenue un art à part entière ornant de façon singulière des monuments plus somptueux les uns que les autres.

Aujourd’hui dans Entre Nous, le temps s’arrête en compagnie de Nathalie Busiaux qui reçoit François Huchez, dirigeant des Horloges Huchez.

(suite…)

Lire l'article

mercouroff

234

TiVine Technologies : une innovation qui va en ravir plus d’un !

À la une, Entre Nous

28 novembre 2014

Un acteur, un écrivain, un musicien… Nous sommes nombreux à s’être trouvés plus d’une fois devant notre télévision en étant incapable de mettre un nom sur la personne qui apparaît. Grâce à un système d’analyse sémantique du contenu, Nicolas Mercouroff a mis au point TiVine Technologies, une plateforme qui permet de connaître le nom des personnes qui interviennent sur notre petit écran !

(suite…)

Lire l'article

Olivier Barbet-Maillot

200

Reprendre l’entreprise familiale : un choix décisif pour Olivier Barbet-Maillot

Entre Nous

31 octobre 2014

Quitter sa place de cadre dirigeant pour un poste de Directeur commercial dans la petite entreprise familiale : un choix pas forcément évident et surtout risqué de nos jours.

C’est pourtant ce qu’a fait notre invité du jour il y a quelques années. Olivier Barbet-Maillot, PDG de la société Abena-Frantex, est aujourd’hui au micro de Widoobiz, dans l’émission « Entre Nous », pour nous parler de son parcours professionnel et des décisions importantes qui ont rythmées sa vie.

(suite…)

Lire l'article

Blitz Motocycle

188

Blitz Motorcycles : quand la passion reprend le dessus

Entre Nous

26 septembre 2014

Seriez-vous capable de tout quitter pour réaliser vos rêves ? Si vous avez encore des doutes, faites comme cet entrepreneur et imaginez-vous à 50 ans sans l’avoir fait. Découvrez dans « Entre Nous », Fred Jourden, cofondateur de Blitz Motorcycles, qui partage avec Nathalie Busiaux son parcours atypique et la réalisation de son rêve entrepreneurial.

Concrètement, Blitz Motorcycles est l’association de deux garagistes du domaine des motos. Mais leur particularité, qui n’est pas moindre, est qu’ils ne font aucun entretien ! En effet, Fred Jourden et Hugo Jezegabel transforment des motos existantes et anciennes en d’autres choses. Clairement, ils font de la customisation de motos sur des bases de motos anciennes.

(suite…)

Lire l'article

Alain Marty

201

Wine & Business Club : business, gastronomie et bon vin

Entre Nous

1 août 2014

« Gastronomie, économie et vins », tel est le thème de l’émission « Entre Nous » aujourd’hui avec Nathalie Busiaux. Pour parler de ces sujets essentiellement français, elle reçoit Alain Marty, Président Directeur Général du Wine & Business Club.

(suite…)

Lire l'article

Amandine Coudert - Advice Comm

150

Amandine Coudert : la passion d’entreprendre au bout du fil

Entre Nous

27 juin 2014

Chaque histoire d’entrepreneur est différente et naît de besoins, d’envies ou de parcours variés. Initialement notre invitée, s’était destinée à embrasser une carrière dans le secteur de l’immobilier. Un secteur qu’elle juge rapidement « trop dur et trop sérieux » et qu’elle décide donc d’abandonner. Après cette « mauvaise » expérience, notre invitée entame alors une période de reconstruction.

(suite…)

Lire l'article

MGC International, une vraie famille qui grandit

Entre Nous

30 mai 2014

Kévin Cohen - MGC International

Kévin Cohen – Directeur général adjoint MGC International

Place à l’entrepreneuriat familial et à la beauté aujourd’hui dans Entre Nous. Nathalie Busiaux a la joie de recevoir Kévin Cohen, Directeur général adjoint de MGC International, une grande entreprise distributrice de produits cosmétiques.

Cette société familiale a été créée il y a 32 ans par Marcel Cohen, le père, qui a vu à l’époque l’opportunité d’un magasin en face des plus grands noms de grossistes pour les coiffeurs dans le 10e arrondissement de Paris. Il y a donc ouvert sa première boutique et quelques années après, il a lancé son premier magasin dans la beauté ethnique. Ainsi, MGC a aujourd’hui deux grandes spécialités: l’entreprise est « grossiste en produits pour les coiffeurs avec 12 points de vente à Paris et une plateforme e-commerce MGC.fr, et est également spécialiste dans l’ethnique avec tous les produits pour peaux noires et métissées, cheveux spécifiques, etc. ». Ces activités sont à présent équivalentes au sein de la société et MGC a su rester « n°1 de la beauté cosmopolite jusqu’à maintenant ».

Kévin Cohen partage avec nous son enfance dans cette famille d’entrepreneurs, puis son intégration il y a 8 ans dans l’entreprise familiale et l’évolution de son profil professionnel. MGC possède indéniablement une forte culture familiale, mais reste tout de même très ouverte aux collaborateurs extérieurs. « Ce n’est pas un frein de ne pas faire partie de la famille, car finalement on fait partie de la grande famille MGC ».

Lire l'article

Groupe Cerise, l’efficacité de la technologie et des « cerisiens »

Entre Nous

25 avril 2014

Tolman

Aujourd’hui dans « Entre Nous », nous découvrons le parcours personnel et professionnel de Benjamin Tolman, Directeur exécutif du Groupe Cerise, un groupe média digital au service des marques, créé avec son associé Denis Marchant, en 2008.

Avant de lancer le Groupe Cerise, Benjamin Tolman a vécu plusieurs expériences, tant dans l’entrepreneuriat que dans le monde salarial. Il y a quelques années, il a commencé par créer un comparateur de prix sur internet, qu’il a ensuite revendu. Mais l’envie d’entreprendre se faisant toujours ressentir, il a décidé de développer une technologie permettant de créer du contenu et de le diffuser à grande échelle, dans le but de la mettre à disposition des marques. Ainsi, deux supports sont nés: gentside.com et ohmymag.com. L’idée du projet se concrétisant, Benjamin Tolman a décidé de trouver un associé avec lequel il pourrait lancer le Groupe Cerise. De son côté, Denis Marchand était un industriel textile dans le Nord, chez qui Benjamin Tolman avait fait un stage. Lorsque Benjamin Tolman lui a présenté le projet, ils n’ont pas mis 24 h à se lancer ensemble dans cette opportunité.

Malgré quelques échecs au départ de l’aventure et des difficultés de recrutement et de prospection, l’entreprise a su se construire et persévérer. Aujourd’hui, ils ont réussi à créer, via la technologie, un groupe média digital puissant qui recense 9,5 millions de visiteurs uniques par mois. Benjamin Tolman est d’ailleurs « fasciné par cette capacité à déstabiliser un marché et à avoir des croissances fulgurantes sur Internet ». D’ailleurs, la croissance touche également les effectifs de l’entreprise puisque le Groupe Cerise a recruté de nombreux salariés, ou plutôt des « cerisiens », c’est-à-dire des « gens ouverts d’esprit, qui savent se remettre en question et qui ont la souplesse d’appliquer des consignes qui peuvent paraître complètement folles ou débiles ».

Lire l'article

Evolubook : la biographie d’un éditeur d’ « e-biographies »

Entre Nous

28 mars 2014

Ferro

Nathalie Busiaux accueille une nouvelle fois un entrepreneur au parcours professionnel atypique et intéressant. Aujourd’hui, il s’agit de Hervé Ferro, fondateur de Evolubook, un concept novateur qui consiste à « rédiger les biographies d’entrepreneurs et de leurs entreprises, de les enrichir avec des interviews vidéos, des témoignages, des traductions et éventuellement des études de cas, puis de les mettre en format électronique et d’en assurer la diffusion et la communication ».

Ces e-biographies peuvent être diffusées auprès des clients, mais également des partenaires ou encore des éventuels prospects de l’entreprise. Elles sont diffusées sur les réseaux sociaux, les web média, les blogs, etc. dans le but de « répondre en une seule étape à un certain nombre de préoccupations des entrepreneurs et des entreprises », comme la reconnaissance d’une expertise dans un domaine, l’image de marque, le gain en communauté, etc.

Hervé Ferro est conscient qu’une biographie n’est pas indispensable dans la communication et la promotion d’une marque, mais pour lui c’est un « Nice to have ». En effet, ce n’est pas obligatoire, mais c’est bien de l’avoir. Grâce à ce concept, l’entreprise gagne beaucoup en terme de sympathie et de reconnaissance d’expertise en répondant aux bonnes questions.

Pour en revenir à son fondateur, Hervé Ferro nous explique qu’il a travaillé pendant 20 ans dans la finance et a créé un certain nombre de sociétés durant son temps libre. Cependant, il reconnait aujourd’hui que certaines erreurs, en terme de choix d’actionnaires ou encore de recrutement, lui ont coûté beaucoup de temps et d’argent. L’idée de Evolubook est donc venue de « l’envie de créer un site de bonnes nouvelles, pour remédier à tout ce qu’on entend au JT ».

Hervé Ferro a également créé les filiales françaises de Standard&Poors et Interactiv Data. Il a ainsi bénéficié des expériences d’intraentrepreneur et d’entrepreneur. Bien entendu, il préfère être entrepreneur « car on a moins de comptes à rendre et on peut prendre plus de risques », même s’il avoue qu’aujourd’hui « il est très difficile de se faire entendre ».

Finalement, même après ses diverses expériences entrepreneuriales, il n’est pas contre l’idée de redevenir salarié, mais à une condition: « il faudrait que j’aie épuisé certaines choses et je continuerai quand même à faire d’autres activités à côté ».

Lire l'article

YLFLY: le succès attendu d’un parcours atypique

Entre Nous

28 février 2014

YLFLY

Nathalie Busiaux accueille Louis-Serge Real Del Sarte de chez YLFLY. Cette société assez particulière est une structure dans laquelle il travaille tout seul et qui propose de faire la facturation de ceux qui le demandent.

Concrètement, le métier de YLFLY est de « gérer une stratégie digitale et générer une belle approche des réseaux sociaux en personal branding, en surveillance web, en e-réputation, etc. » Bref, il s’agit de créer des stratégies digitales pour les entreprises et les PME.

Aujourd’hui, Louis-Serge Del Sarte nous livre les multiples virages de son parcours professionnel, mais également le succès de sa société. Il nous confie que YLFLY a été créé par obligation, car il avait dépassé le plafond de son contrat auto entrepreneur avec son ancienne société EasyNetwork. De plus, la marque EasyNet, trouvant que ces deux noms se confondaient trop, l’a « gentiment attaqué » pour qu’il retire ce nom. Ce fut là un nouveau départ et un nouveau succès.

À la base, Louis-Serge Del Sarte voulait faire du piano et être dessinateur. Il a pris des cours du soir pendant 20 ans et a décidé de s’investir dans le monde des associations et des « clubs ». Cela lui a permis de se faire un réseau, qu’il a su exploiter en créant par la suite YLFLY.

L’histoire d’un succès à écouter et réécouter dans cette émission.

Lire l'article

Marbotic: l’éducation par une application

Confidences d'entrepreneurs, Entre Nous

31 janvier 2014

Il y a déjà bien longtemps que les jouets électroniques ont volé la vedette aux fameux jouets en bois. Aujourd’hui, le digital s’en mêle et commence tout doucement à prendre ses marques sur le marché des jouets. Et pourquoi ne pas unir le succès de nos anciens jouets en bois à l’apport révolutionnaire du digital ? Pour en parler, Nathalie Busiaux accueille Marie Mérouze, fondatrice de Marbotic, une entreprise qui propose une application pour tablettes tactiles apportant « des solutions pour apprendre avec la tête et les mains ». Concrètement, cette application est accompagnée de chiffres en bois capables d’interagir avec la tablette afin « d’apprendre à la fois avec du jeu traditionnel et les technologies de maintenant ».

Avant d’avoir cette idée, Marie Mérouze a passé 7 ans dans le monde de l’éducation numérique en associant le côté humain de l’éducation au côté moderne du web. C’est en s’intéressant à la pédagogie alternative qu’elle a voulu proposer du matériel sensoriel qui interagisse avec des interfaces numériques. Dans la vie et au sein de son travail, « on est quelqu’un d’épanoui quand on a réussi à développer toutes les composantes de son être telles que les dimensions intellectuelle, corporelle, ou encore l’assertivité ». Pour elle, le corps a une importance dans l’apprentissage et « on ne peut pas être épanoui si on n’est pas bien dans son corps ».

Aujourd’hui, Marie Mérouze dirige seule Marbotic et attend de trouver la personne au profil commercial avec qui elle aurait « envie de passer du temps » pour en faire son associé. Son ambition est de développer son projet sur ce marché encore émergent en France, mais surtout de miser sur la R&D dans le but de savoir commercialiser son produit.

Lire l'article

Réseau Entreprendre Ile-de-France: des chefs d’entreprises au service des chefs d’entreprises

Confidences d'entrepreneurs, Entre Nous

10 janvier 2014

Nathalie Busiaux accueille Jean-Philippe Christoph, président du Réseau Entreprendre Ile-de-France. Il s’agit d’un « réseau de chefs d’entreprise qui accompagnent des chefs d’entreprise », créé en 1986 par André Mulliez, fondateur du groupe Auchan. Lorsqu’il a dû fermer Phildar, André Mulliez s’est trouvé face à la difficulté de savoir ce qu’il pouvait faire de tous ces employés qui allaient se retrouver sans travail. Il a donc créé ce réseau pour créer des employeurs et des employés, en aidant financièrement et en formant des entrepreneurs pour qu’ils travaillent ensemble. Le Réseau Entreprendre Ile-de-France est un « outil qui permet d’avoir un levier bancaire » puisque, quand on est lauréat de Réseau Entreprendre, on bénéficie d’un « prêt d’honneur » qui nous permet également d’obtenir beaucoup plus d’argent auprès de banques partenaires.

Jean-Philippe Christoph, ayant besoin de fonds pour développer ses envies d’entrepreneuriat, s’est ainsi dirigé vers ce réseau qui l’a nommé lauréat. Il a pu bénéficier de l’aide d’autres entrepreneurs et développer son entreprise spécialisée dans la vente de compléments alimentaires, aujourd’hui appelée Phytea. Après ce parcours, il a décidé de s’impliquer dans le Réseau Entreprendre et s’est occupé d’associations franciliennes, puisque c’est grâce à ce système « d’entraide » qu’il a pu réaliser ses projets professionnels.

Lire l'article

Coaching Mental: faites-vous accompagner pour mieux gagner

Confidences d'entrepreneurs, Entre Nous

20 décembre 2013

Dans l’émission Entre Nous, Nathalie Busiaux reçoit Pier Gauthier, coach mental en sport et entreprise chez Coaching Mental. Pier Gauthier partage avec nous son parcours de ses débuts en tant que sportif professionnel, jusqu’à son métier actuel d’accompagnateur psychologique.

Cet ancien joueur de tennis de haut niveau a eu besoin d’un préparateur mental pour gérer la pression et les blocages auxquels il était confronté lors d’événements importants. Aujourd’hui, il est passé de l’autre côté de la barrière en devenant lui même coach mental. Ce changement de parcours dû à des problèmes de santé, est également associé à une prise de conscience de l’importance de ces méthodes dans le sport de haut niveau.

En effet, après sa carrière de tennisman, il s’est d’abord reconverti en entraîneur pour ensuite s’orienter dans le coaching en tennis puis dans tous les sports en tant qu’accompagnateur psychologique sportif. Les méthodes d’un coach mental permettent aux joueurs d’appréhender la compétition, la victoire, mais aussi la défaite différemment. En France, la pédagogie de l’erreur est telle que l’on prend une erreur comme quelque chose de très mauvais. « Les sportifs de haut niveau par exemple, pensent que s’ils perdent c’est parce qu’ils sont mauvais ». Le rôle de Pier Gauthier est donc d’apprendre aux joueurs à gérer leur frustration et à accepter l’erreur.

Cet état d’esprit vient de son expérience de joueur professionnel qui lui a apporté une grande ouverture d’esprit grâce aux voyages, mais également « la capacité à se remettre en question, la persévérance et le fait de viser haut ». Le métier de coach mental lui permet donc d’allier et de combiner les aspects techniques et psychologiques de sa passion.

Lire l'article