MENU

Ici et là
Catégorie

wattinne

3107

Sowefund annonce le Fundtruck !

À la une, Ici et là

2 juin 2015

Aujourd’hui, Thomas Benzazon échange avec Benjamin Wattinne, co-fondateur de Sowefund, une plateforme de financement participatif à l’origine d’un bel événement : le Fundtruck. Il nous explique le contexte et le déroulement de cet événement qui débutera dans quelques jours.

(suite…)

Lire l'article

gauthey

341

Startup Assembly : la rencontre des entrepreneurs et des visiteurs

Ici et là

19 mai 2015

Thomas Benzazon est en compagnie de Marc-Arthur Gauthey, créateur de Startup Assembly et co-fondateur de OuiShare. Il nous parle de cet événement au cours duquel 1000 entrepreneurs de la FrenchTech ont ouvert leurs portes en France pendant trois jours. Marc-Arthur Gauthey révèle l’origine de son idée, ses motivations d’organiser un tel évènement et l’intérêt pour les entrepreneurs et les visiteurs.

(suite…)

Lire l'article

Sans titre8

1450

Swapcard vous dit tout sur la levée de fonds

Ici et là

14 avril 2015

La levée de fonds peut paraître comme un véritable parcours du combattant pour certains entrepreneurs. Quels sont les dessous de la levée de fonds et comment bien se préparer au combat ?

(suite…)

Lire l'article

begay-P.

1494

Patrice Begay, Bpifrance : « L’aventure, c’est la France »

À la une, Ici et là

9 mars 2015

Dans Ici et là, Thomas Benzazon reçoit aujourd’hui Patrice Begay, Directeur Exécutif Communication chez Bpifrance, une banque qui se veut être au plus près des entrepreneurs en les accompagnant au quotidien. 

(suite…)

Lire l'article

Solène-Paillet

3474

Gleeden : son droit de réponse aux associations catholiques

À la une, Ici et là

27 février 2015

Gleeden, le leader de la rencontre extra-conjugale, fait l’actualité. Attaquée de toute part, l’entreprise doit faire face à la grogne des élus qui souhaitent interdire ses campagnes publicitaires, et aux associations catholiques qui veulent la traduire en justice. La porte-parole de Gleeden exerce son droit de réponse dans une interview sur Widoobiz.

(suite…)

Lire l'article

Fabien Ben N'Sir

1462

TEDxCannes 2015 : les entrepreneurs à la conquête de leur « Terra Incognita »

Ici et là

26 février 2015

Aujourd’hui, dans Ici et Là, Thomas Benzazon nous emmène dans un monde de technologie et de glamour avec Fabien Ben N’Sir, serial entrepreneur, mais également co organisateur de TEDxCannes. La prochaine édition de TEDxCannes ayant lieu le 28 mars au Palais des Festivals de Cannes, il est venu nous donner un avant-goût des festivités.

(suite…)

Lire l'article

fernandez

1692

Champion du monde de handball : ses conseils pour mener votre équipe à la victoire

À la une, Ici et là

19 février 2015

À l’occasion de la victoire de l’équipe de France lors des championnats du monde de handball, Thomas Benzazon a voulu avoir l’avis de Jérôme Fernandez, capitaine de l’équipe de France, sur la meilleure manière d’amener un collectif vers un point commun : la victoire.

(suite…)

Lire l'article

Goineau

963

Concours Tremplin Entreprises 2015 : de la folie dans l’innovation !

À la une, Ici et là

2 février 2015

La cérémonie de remise des prix de Tremplin Entreprises 2015 se tiendra le 9 février au Sénat, qui co-organise avec l’ESSEC ce concours national pour les entreprises innovantes. En quelques chiffres, cette année le concours rassemblera 328 candidatures, 35 partenaires et 30 startups finalistes.

Il n’en restera que 8 au final qui recevront des prix et, pour nous en parler, nous recevons l’un des membres du jury du concours, Pierre-Olivier Goineau.

(suite…)

Lire l'article

Co-développement : un nouveau concept pour accompagner les dirigeants d’entreprises

Ici et là

13 novembre 2014

Chroniqueuse sur BFM Business, entrepreneure et coach, Eve Chegaray s’est arrêtée au micro de Widoobiz pour nous parler d’un nouveau concept : le co-développement.

« Ils n’ont jamais été aussi seuls ». C’est à partir de ce constat qu’Eve Chegaray a créé des groupes de co-développement destinés aux dirigeants d’entreprises. Dans notre émission Ici et Là, elle explique que cette solution d’accompagnement permet d’apporter des réponses concrètes en fonction des problématiques rencontrées par les dirigeants eux-mêmes.

Parler librement, entre dirigeants

Lors de ces réunions, 6 à 8 chefs d’entreprises non concurrents se réunissent une fois par mois pendant 2h, et ce, durant 7 mois. Ce ne sont pas des séances de coaching ni même de formation. Ce sont des rendez-vous où l’on échange autour de problématiques communes. L’objectif étant de s’aider mutuellement en fonction des situations vécues par les dirigeants. Pour inciter les dirigeants à se mettre au travail, un engagement de confidentialité a été instauré afin de parler plus librement.

« L’argent c’est le nerf de la guerre ». L’aspect financier constitue une problématique centrale pour tout dirigeant. Eve Chegaray nous parle ainsi du cas d’une startup qui a utilisé les groupes de co-développement pour en savoir davantage sur les levées de fonds. Grâce aux différents conseils apportés par les dirigeants, la startup a pu récolter 600 000 €. Elle aborde également d’autres cas tels que les enjeux de positionnement et les sujets liés au recrutement.

Pour plus d’informations : contact@evechegaray.fr

Lire l'article

Forum de la Mixité: les acteurs de l’égalité des sexes se retrouvent le 01/12

À la une, Ici et là

6 novembre 2014

Le 1er décembre prochain aura lieu la 4e édition du Forum de la Mixité, au forum des images (au sein du forum des Halles) à Paris. Depuis sa création, cet événement réunit tous les acteurs qui souhaitent faire avancer le sujet de l’égalité homme-femme au sein de l’entreprise et dans la société.

Emmanuelle Gagliardi et Carole Michelon, toutes deux directrices associées chez Connecting Women Agency, l’agence organisatrice de l’événement, nous dévoilent le programme de cette journée.

Un programme complet

Le Forum de la Mixité ouvrira donc ses portes à 8 h 30 et commencera par une plénière sur le thème de la mixité des métiers. Puis, tout au long de la journée, les gens pourront assister à de nombreuses conférences sur « la mixité du numérique », « la mixité chez les avocats », « la mixité et la santé en entreprise », etc. De plus, des sessions de rencontres et de networking sont organisées afin que les participants puissent échanger et partager leurs expériences.Forum Mixite

Pour nos 2 invitées, le message passé à travers cet événement est bien de « faire comprendre que la mixité n’est pas qu’un sujet RH, mais également un sujet business ». Mais aussi, que la mixité ne touche pas que les « grands comptes », puisque « des PME se distinguent également en s’occupant de la mixité en interne ».

De l’inédit

Plusieurs nouveautés ont été apportées à l’événement cette année. Ainsi, pour pouvoir recevoir plus de monde et permettre aux entreprises de prendre davantage la parole et de s’exprimer sur le sujet, l’événement a été déplacé au forum des images. De plus, cette année, « 99 % des conférences sont ouvertes et gratuites ». L’occasion idéale pour rencontrer des entrepreneurs et étayer son savoir.

Pour l’agence organisatrice de l’événement, Connecting Women Agency, ce forum est déjà un réel succès puisque, à la demande de la mairie de Bordeaux,  un Forum de la Mixité aura également lieu le 16 avril 2015 à Bordeaux.

Lire l'article

Web2Connect du 17 au 19/11/14: les nouveautés de la 8e édition

Ici et là

4 novembre 2014

W2C

Nous partons dans le monde du digital avec le Web2Connect (W2C ou encore Webdeux.Connect), un événement qui aura lieu à l’École 42, du 17 au 19 novembre 2014. Pour nous en parler, nous recevons deux de ses coorganisateurs, Jean-François Ruiz, également cofondateur et dirigeant de Poweron, et David Lardier. Concrètement, le Web2Connect est destiné aux entrepreneurs et startups travaillant dans le webmarketing et ayant des besoins dans leur domaine.

La 8e édition revisitée

Depuis sa création, l’objectif du Web2Connect a toujours été le networking. Un trait qui est resté dans l’ADN de l’événement puisque chaque année, on peut y rencontrer des gens pour nous conseiller et pour nous aider à avancer dans nos projets, ainsi que du « contenu à forte valeur ajoutée ». Cette année, la 8e édition du Web2Connect réserve à ses participants encore plus de nouveautés. D’abord, l’événement prendra place durant 3 jours, au lieu de la journée et demie habituelle. De plus, un concours de startups est organisé pour les entreprises « de moins de 5 ans, francophones et qui développent dans le web ».

Offrir aux participants un panel à 360°

Autre nouveauté importante cette année, « l’objectif est de donner un panel à 360° aux gens » car « aujourd’hui, ils sont perdus au milieu de toutes les offres disponibles ». L’idée est que les participants en ressortent avec des stratégies, des méthodes, des outils et qu’ils aient « du concret sur la totalité des canaux selon leurs besoins ». Par exemple, des conseils seront donnés sur l’utilisation des publicités Facebook et l’optimisation des campagnes.

Aujourd’hui, plusieurs tendances se détachent dans le marketing digital. D’abord, on parle de plus en plus de « content » marketing, c’est-à-dire le contenu qui va faire la différence et apporter de la valeur aux marques. Puis, il sera bientôt question de bien savoir comment « orchestrer et diffuser tous ces contenus pour amener un prospect à devenir un client et un ambassadeur ».

Lire l'article

Pierre Gattaz, MEDEF : ses projets pour l’emploi et la France

Ici et là

26 septembre 2014

C’est à la Pépinière 27 que nous avons retrouvé Pierre Gattaz, Président du MEDEF, venu parler aux start-uppers de l’opération « 1 million d’emplois…c’est possible ».

Le MEDEF croit en la France et en sa capacité de réussir au niveau international, et c’est ce que Pierre Gattaz est venu montrer aux jeunes entrepreneurs. « On a tout pour réussir dans le monde et pour créer 1 million d’emplois, c’est-à-dire de passer le chômage de 10,5 % à 9 % seulement ».  Pour y parvenir, le MEDEF a donc émis une trentaine de propositions afin de créer de l’emploi en France.

Propositions et négociations

Parmi ces propositions, Pierre Gattaz cite « Faire en sorte que la France s’adapte au monde qui bouge ». En effet, avec l’arrivée du numérique, les modes de vie qui changent, la compétition mondiale avec 150 pays, ou encore la législation du travail qui évolue, la France doit bâtir des « réformes profondes structurelles grâce à l’entreprise ».

Une autre proposition émise concerne les seuils sociaux. Pierre Gattaz nous explique qu’il existe 2 seuils difficiles pour les entreprises : « le 9e et le 49e ». Lorsque l’on passe de 49 à 50 employés, « on a 35 obligations, dont la création d’un comité d’entreprise », et toutes ces obligations font peur aux entrepreneurs. C’est pour cela que le MEDEF tente des négociations avec ses partenaires sociaux afin d’optimiser et de réduire ces obligations, « en contrepartie d’un dialogue social amélioré dans les entreprises ».

Espoir et innovation

Pierre Gattaz nous confie qu’il est optimiste vis-à-vis de ces propositions, car, selon lui, « les Français sont en avance ». Et les start-uppers de la Pépinière 27 le lui ont bien prouvé puisque l’énergie, l’espoir et l’innovation étaient au rendez-vous. Le Président du MEDEF fait même un clin d’œil au projet New River, qui fait des éoliennes ressemblant à des arbres, une « idée géniale d’un romancier qui vient s’entourer ici d’ingénieurs ».

Lire l'article

BigBoss Summer Edition : quand se détendre rime avec entreprendre

Ici et là

4 juillet 2014

Bigboss Summer Edition

Après le catalogue hiver avec les BigBoss font du ski, place au catalogue été sponsorisé par Ô voyages, avec la BigBoss Summer Edition ! Nous recevons Hervé Bloch, créateur des BigBoss évents et également directeur exécutif de DGTV, ainsi que Philippe Lourenço, président de Mister Bell, société de réseau publicitaire mobile à la performance.

Hervé Bloch rappelle rapidement le principe de ces évents : il a « privatisé un avion avec 189 passagers, dont 15 médias, une centaine de BigBoss et une trentaine de sponsors ». Tous ces acteurs du digital sont donc partis à Fuerteventura et ont pu « networké de manière détendue » en suivant une seule et même logique: « faire la fête et du business ». Là-bas, on ne parle plus de « retour sur investissement » mais de « retour sur émotion ». Le principal est de passer du bon temps, de partager et de créer des liens.

Parmi les sociétés présentes, il y avait PriceMinister, ShowroomPrivé, April, Fnac, Darty, SFR, CDiscount, Pixmania, etc., représentant en tout « 10 milliards de chiffre d’affaires e-commerce cumulés ». Lors de ce week-end de détente, deux « moments business » étaient organisés. D’abord, le BigBoss Idol, qui consistait en une « présentation très ludique de l’ensemble des sponsors dans un pitch d’environ 2 minutes ». Suite à cela, chacun des BigBoss pouvait décider via une télécommande s’il voulait rencontrer ou non le sponsor. Et le second temps fort fut un speed dating affinitaire, le « BigBoss Dating », organisé d’après les centres d’intérêt de chaque BigBoss, selon leurs besoins du moment.

Philippe Lourenço a lui été élu 2e au BigBoss Idol grâce à sa société Mister Bell, un pure player sur mobile qui cherche des prospects pour les clients via un traqueur. Il retrace avec nous des moments forts de partage et de plaisir qui ont d’ailleurs abouti à une trentaine de rendez-vous business à venir.

La prochaine édition des BigBoss font du ski aura lieu en décembre prochain, à La Plagne. Lors de la dernière édition, « un chiffre d’affaires de 8 millions d’euros avait été généré et 358 datings ont confirmé vouloir revoir le prestataire ». Comme quoi se détendre rime assez bien avec entreprendre !

Lire l'article

Comment convaincre des Business Angels ?

Ici et là

19 juin 2014

pba2

Lorsqu’apparaît une volonté de sortir un nouveau produit, s’implanter à l’étranger ou simplement recruter, la question des moyens de financement se pose. Parmi les différentes solutions qui s’offrent, on retrouve les Business Angels. Cependant, comment les convaincre d’investir dans votre croissance ? Aujourd’hui, à l’occasion des 10 ans de Paris Business Angels, nous recevons Stéphanie Duchénois, vice-présidente de Degetel et administratrice chez Paris Business Angels, ainsi qu’Alexandre Goujon, également administrateur ainsi que fondateur d’Innovigo. Nos invités reviennent ici sur les critères qui les poussent à investir dans un projet.

Garder une dimension humaine

Un business plan étant souvent faux deux ou trois ans après sa conception, ce qui compte le plus pour ces investisseurs est avant tout l’énergie et la motivation du candidat. En effet, l’envie d’accompagner un entrepreneur vient aisément lorsque ceux qui portent l’entreprise semblent investis et enthousiastes. Ne tentez donc pas de faire « le financier à la place du financier ».

Savoir rester à l’écoute

Si un business angels est amené à travailler avec vous, il est important de rester à l’écoute de ses remarques. Savoir se remettre en question. L’arrogance sera toujours mal accueillie. Rester humble et sobre y compris face à la concurrence, vous permettra de gagner de nombreux points.

Ne pas lever des fonds pour lever des fonds

En fin de compte, il ne faut pas non plus oublier que  « l’alpha et l’oméga de l’entrepreneuriat n’est pas la levée de fonds ». Il ne faut pas oublier que l’argent sert en priorité au développement de l’entreprise mais l’argent seul ne suffit pas.

Envie de financer votre croissance ? Retrouvez alors dès maintenant les conseils de nos invités.

Lire l'article

Paris Business Angels : 10 ans au côté des entrepreneurs

Ici et là

12 juin 2014

Paris Business Angels

À l’occasion des 10 ans de Paris Business Angels, notre invité Tanguy de la Fouchardière, Président de l’association, revient sur ces 10 dernières années aux côtés des entrepreneurs. Avec 15 membres à sa création, le Paris Business Angels compte aujourd’hui plus de 150 membres investisseurs individuels privés qui mettent une partie de leur patrimoine dans des entreprises, mais pas que ! En plus de leurs investissements, ils accompagnent et mettent à disposition de l’entrepreneur leurs compétences, leurs expériences, leurs réseaux relationnels et une partie de leur temps. Le Paris Business Angels représente près de 25 millions d’euros investis sur 10 ans. Les entreprises, elles, sont retenues sur des critères tels que la part d’innovation dans le projet et leur potentiel à se développer.

Parmi ces entreprises, nous retrouvons Ypok ou La cocotte Paris, qui ont pu bénéficier de l’aide de Paris Business Angels. La cocotte Paris, co-fondé par Andrea Wainer à notre micro, est une marque française de design mêlant la cuisine, l’élégance et la tradition. Quant à la soicété Ypok, fondée par Rizza Rose, elle accompagne les collectivités locales et les administrations dans leurs projets d’informatisation et de modernisation du service public. Le point commun entre ces deux entreprises est leur caractère innovant. Grâce à Paris Business Angels, ces deux entreprises ont pu se développer et passer de process artisanaux à ceux d’une vraie entreprise en plein développement.

Lire l'article