Quartiers d’affaires

Madjid YahiaouiCroyez le ou non mais on entreprend aussi dans les quartiers.
Pour vous convaincre, Madjid Yahiaoui reçoit un entrepreneur issu des quartiers et évoque les problématiques de la création ou du développement de son entreprise.
En savoir plus sur Madjid Yahiaoui

« L’avenir de l’artiste, c’est l’entrepreneur »

Dès qu’il a su jouer à la guitare, Mondy Barriere a essayé de vendre ses musiques, ses groupes, ses compositions… Artiste et entrepreneur, il est à la tête de NSE Prod and Publishing, qui fait de la vente et production de concerts et développe des projets autour de la musique.

L’accompagnement des jeunes entrepreneurs des quartiers de l’ANJE

La plus grosse difficulté des jeunes de quartiers qui se lancent dans la création d’entreprise est l’accès à l’information et au réseau. Pour répondre à ce besoin, l’ANJE, Association Nationale des Jeunes Entrepreneurs de France, propose des solutions d’accompagnements, de conseils et des rencontres entre entrepreneurs.

Mauvais conseils, idées, prix : un entrepreneur revient sur les galères des débuts

Pour Samir Ouriachi, fondateur de Medayon, société spécialisée dans la mise en relation et de développement de solutions pour les professionnels, les débuts n’ont pas été simples : un entourage qui n’est pas toujours de bon conseil, des idées qui ne sont pas toujours bonnes, un discours qui n’a pas toujours été compris, et des premiers contrats qui s’avèrent déficitaires.

Un café, des projets, des contacts… mais pas d’addition

Imaginez un petit café dans lesquels des porteurs de projet discutent entre eux de la pluie, du beau temps, et de leurs projets. Imaginez un café dans lesquels de futurs entrepreneurs rencontrent leurs pairs pour échanger des points de vue ou des astuces. Imaginez que toutes ces rencontres résultent en un bilan structuré, rempli de bons conseils destinés à améliorer les projets présentés…

Entreprendre, “Le but du jeu est de reprendre sa vie en main”

L’entrepreneuriat dans les quartiers est une excellente tremplin pour créer des emplois ou susciter des vocations. Mais les démarches peuvent effrayer, et la vie d’un entrepreneur peut souffrir de quelques idées reçues. Pour parer à ces défauts les canadiens ont inventé un nouveau métier. Les français l’ont adopté.