MENU

aides
Archive du mot-clé

Réseau Entreprendre Ile-de-France: des chefs d’entreprises au service des chefs d’entreprises

Confidences d'entrepreneurs, Entre Nous

10 janvier 2014

Nathalie Busiaux accueille Jean-Philippe Christoph, président du Réseau Entreprendre Ile-de-France. Il s’agit d’un « réseau de chefs d’entreprise qui accompagnent des chefs d’entreprise », créé en 1986 par André Mulliez, fondateur du groupe Auchan. Lorsqu’il a dû fermer Phildar, André Mulliez s’est trouvé face à la difficulté de savoir ce qu’il pouvait faire de tous ces employés qui allaient se retrouver sans travail. Il a donc créé ce réseau pour créer des employeurs et des employés, en aidant financièrement et en formant des entrepreneurs pour qu’ils travaillent ensemble. Le Réseau Entreprendre Ile-de-France est un « outil qui permet d’avoir un levier bancaire » puisque, quand on est lauréat de Réseau Entreprendre, on bénéficie d’un « prêt d’honneur » qui nous permet également d’obtenir beaucoup plus d’argent auprès de banques partenaires.

(suite…)

Lire l'article

Le guide des aides aux entreprises est enfin arrivé

Actualités

22 mai 2012

Résultat des Assises de la simplification et du Conseil de modernisation des politiques publiques (CMPP), Bercy vient de lancer un site internet qui centralise toutes les aides aux entreprises. Un rêve devenu réalité pour les entrepreneurs.

Jusqu’à il y a peu, le champ des aides publiques aux entreprises avait plutôt l’allure d’un maquis que d’une route balisée. Il suffit de poser la question à un entrepreneur. Ces  jours sont désormais révolues avec le nouveau portail d’aides aux entreprises. Le site recense et centralise toutes les aides publiques destinées aux entrepreneurs en phase de lancement ou d’amorçage. Un portail qui servira également au nouveau gouvernement pour amplifier les efforts de simplification et uniformiser les formulaires.

L’entrepreneur d’une TPE – PME trouvera évidemment toutes les informations nécessaires sur le financement public des petites et moyennes entreprises. Le site prend également en compte la position géographique du demandeur, son secteur d’activité, la taille de l’entreprise et son chiffre d’affaires si besoin est, pour le guider au mieux dans cette forêt, désormais un peu mieux rangée. Enfin, toujours dans un souci de pédagogie, le site présente sous forme de fiche les aides publiques correspondant aux attentes de l’entrepreneur.

En revanche le site, pas encore au complet, regroupe uniquement les aides à la création et à la reprise d’entreprise. Il faudra encore attendre un peu pour s’aventurer dans l’écosystème des aides à la formation, emploi, export, etc… D’après Bercy, l’intégralité des aides publiques aux entreprises devrait être inscrite sur le site dans les six prochains mois. Eh oui, ça ne se fait pas tout seul.

Tancrède Blondé

Lire l'article

Aides à la production et à l’autoproduction d’un disque : il y en a pour tout le monde

La chronique de l'IRMA

25 avril 2012

De : Romain Bigay
Chronique du 13 avril 2012 :

C’est une réalité : réaliser, promouvoir et commercialiser un album nécessite des fonds. Comment et où les trouver ?

Certaines structures peuvent vous aider dans le financement de votre projet. Quelles sont-elles ? Jusqu’à quel niveau vous aident-t-elles ? Comment intéresser ce qui décideront de vous les accorder ?

Romain Bigay, , chargé d’information et de ressource à l’IRMA, vous conseille. En attendant n’hésitez pas à « plancher sur votre budget de production ! ».

Lire l'article

Export : à peine 7% des PME bénéficient d’aides de l’État

Actualités

2 avril 2012

À l’occasion d’une enquête réalisée par CAP-TIC en partenariat avec Widoobiz, 120 chefs d’entreprises, provenant de plus de 10 secteurs d’activités différents, ont évoqué les freins rencontrés lors d’une démarche à l’export et les solutions à apporter.

Encore et toujours ce fameux pas à franchir à l’international. Les TPE – PME françaises ont beau être encouragées par les pouvoirs publics à conquérir de nouveaux marchés à l’international, ils déclarent dans l’étude réalisée par CAP-TIC en partenariat avec Widoobiz, partir avec trop de handicaps pour aborder le marché mondial en toute confiance. Dans le détail, 40% des entrepreneurs interrogés affirment avoir rencontré des contraintes de logistique et de transport importantes. Sans parler des démarches administratives, ressenties comme trop lourde, de la difficile prospection à l’étranger, le tout pour un coût trop élevé à l’échelle d’une PME.

Pourtant, ce ne sont pas les aides qui manquent. Malheureusement, seules 38 % des entreprises participantes déclarent connaître les subventions dont elles peuvent bénéficier pour conquérir de nouveaux marchés à l’export. À titre d’exemple, à peine la moitié des TPE – PME interrogées connaissent le statut du VIE (Volontariat International à l’Entreprise). Un constat d’autant plus regrettable que les jeunes, en quête d’aventures à l’international,  plébiscitent ce dispositif. Et, sur les entreprises qui avaient déjà entendu parler du VIE, seules 11% d’entre elles l’ont utilisé pour internationaliser leur activité.

Rendre plus accessibles les informations

Au final, 7% des entrepreneurs interrogés ont bénéficié d’aides et/ou de subventions pour initier une démarche à l’export. Un chiffre très bas au regard de la densité des organismes de soutien à l’export en France (Ubifrance, Oséo, Coface, CCI de l’étranger, etc…). D’autant que ces mêmes entrepreneurs estiment que leurs produits ou services sont adaptables aux attentes des clients étrangers. Autrement dit, ils considèrent être compétitifs à l’international ! Mieux, la moitié des entreprises interrogées estiment même que la variable prix n’est pas un problème en soi.

En réalité, ces tendances contradictoires en apparence, illustre « à merveille » l’incompréhension entre l’administration et les PME françaises. Malgré la création de nombreux dispositifs comme l’assurance Coface A3P, la vitrine YoubuyFrance.com et bien d’autres, les TPE – PME semblent, dans la plupart des cas, partir seules à l’aventure de l’export. Plus que de nouvelles aides, la puissance publique doit avant tout rendre plus accessibles les aides et informations déjà existantes. La réussite de nos TPE – PME en dépend.

Tancrède Blondé

Lire l'article

Oséo : le Prêt pour l’export aux entreprises explose

Actualités

16 février 2012

La banque des PME a augmenté de 30% son activité de financement des entreprises à l’international grâce au succès du Prêt pour l’export (PPE)

Les entreprises françaises rentrent petit à petit dans la compétition internationale. La preuve, plus de 400 PPE ont été accordé aux entreprises pour leur développement à l’international en 2011, soit le double par rapport à l’année précédente. Dans le détail, Oséo a garanti 570 millions de prêts bancaires à l’international. Les Prêts pour l’export ont quant à eux littéralement explosé (+140% en un an) pour accorder aux entreprises l’équivalent de 42 millions d’euros.

Un succès qui s’explique grâce au rapprochement d’Oséo et Ubifrance, l’organisme d’aide au développement des entreprises françaises à l’international. En 2011, les deux institutions ont sorti l’outil Duo export +. Une offre sur mesure qui aide les entreprises à monter leur projet à l’export et surtout à les accompagner dans leurs démarches de financement. C’est à se demander pourquoi la balance commerciale est aussi déficitaire ?

D’autant que les gains à ce rapprochement ne s’arrêtent pas là. Pour rappel, Tous les entrepreneurs qui souhaitent créer une entreprise à l’étranger pourront demander des conseils à Oséo. Idem pour les PME qui projettent de créer une filiale à l’étranger, voire pour développer des coopérations scientifiques. Enfin, si vous ne le saviez pas encore, Oséo soutient également les dépenses des entreprises liées au Volontariat international en entreprise (VIE). Autant dire que le monde vous ouvre les bras !

Lire l'article

Business en croissance avec les fans de sports

Totalement entrepreneurs

6 juin 2011

De : Thierry Marcellin
Emission du 06 juin 2011 :

Avec le sport et les supporters, un nouveau business s’est créé. C’est ainsi qu’est né Fanbrush, un crayon de maquillage multilignes pour supporters qui s’est déjà vendu à  5 millions de pièces à travers le monde.

Patron d’Imalis, Pierre Maillé revient sur le lancement de son entreprise, son positionnement vis-à-vis de ses concurrents asiatiques, et sa stratégie de développement à l’international.

A 40 ans, il rencontre un industriel qui va décider de le soutenir, puis est accompagné financièrement par Oséo et Total Développement Régional. Des aides précieuses qui lui permettront de développer rapidement son entreprise et de créer 10 emplois directs et indirects.

Lire l'article

Pulpe d’entrepreneuse : Elle se lance dans la cosmétique bio

Totalement entrepreneurs

23 mai 2011

De : Thierry Marcellin

Emission du 23 mai 2011 :

Aujourd’hui, nous partons dans le sud de la France, par Skype, à la rencontre de Julie Ducret, fondatrice de l’entreprise Bio Provence qui développe la marque Pulpe de vie.

Pulpe de Vie : une marque qui ne compte pas pour des prunes et qui propose des produits cosmétiques à base de fruits frais !  Et ça tombe bien, Julie Ducret, à l’origine du concept, a « la pêche » pour se développer sur un marché en pleine expansion.

Accompagnée par Total Développement Régional puis la Région PACA, elle a pu résoudre les problématiques de trésorerie et se concentrer sur le développement de son entreprise pour arriver en moins d’un an à s’implanter dans presque 200 magasins dont des enseignes telles que  Nature & Découvertes ou encore Parashop.

Lire l'article

Une nouvelle aide pour embaucher les seniors

La chronique de Nathalie Olivier

6 mai 2011

De : Nathalie Olivier
Chronique du 06 mai 2011 :

Si l’age de la séniorité n’est pas le même pour tout le monde, cette aide datant de 2010 concerne les plus de 55 ans.

Retour sur cette mesure avec Nathalie Olivier

Lire l'article