MENU

site internet
Archive du mot-clé

pikock

180

Afterwork refonte de votre site internet PIKOCK- 12/06

Agenda Entrepreneurs

16 mai 2014

pikockAfterwork refonte de votre site internet

Pikock est heureux de vous convier gratuitement, à un afterwork sur le thème  « Les clefs de succès pour créer un site internet ».

Au programme :

Présentation, par les experts Pikock, des conditions de succès pour créer un site efficace:

Règles d’architectures,
Principes de fonctionnement du référencement naturel,
Rôle et positionnement des réseaux sociaux dans votre communication.

Un temps de 30 minutes sera ensuite dédié aux questions réponses.

Où et quand :

Date: Jeudi 12 Juin
Horaire: 18h30 à 21H00
Où: Espace BERNANOS – 4, rue du Havre 75009 Paris
Métro: Havre Caumartin ou Saint-Lazare

Inscriptions : ICI

Lire l'article

Emission Widoobiz

304

Neocamino : le conseil marketing en ligne

J'entreprends comme je suis, WiMoovJee

15 septembre 2013

Durant tout le mois de septembre, Dominique Restino sera accompagné de Pedro Sousa, Président de Plenium, une société qui fait de la maintenance informatique auprès des PME.

Pour cette émission de rentrée, ils reçoivent Adrien Measures, un jeune entrepreneur qui a fondé Neocamino, entreprise qui crée des outils pour aider les entrepreneurs à réussir et qui a développé notamment, un outil de web marketing qui envoie des conseils personnalisés pour aider les entreprises et les PME à trouver des clients par internet.

Adrien Measures décrit son activité et dévoile les premiers résultats de sa société. Va-t-il parvenir à convaincre Dominique Restino et Pedro Sousa ? Vous le saurez en écoutant l’intégralité de ce numéro de rentrée de «WiMoovJee».

Lire l'article

Le gouvernement encourage l'entrepreunariat féminin.

379

Belkacem prévoit 40 % de femmes entrepreneures en 2017

Actu Business, Actualités

20 juin 2013

Najat Vallaud-Belkacem a annoncé les premières pistes d’une réforme en matière entrepreneuriat féminin, mardi, au salon Planète PME.

Le gouvernement encourage l'entrepreunariat féminin.

Le gouvernement encourage l’entrepreunariat féminin.

La France essaie de rattraper son retard sur les États-Unis en termes entrepreneuriat féminin. Quand plus de 10 % des femmes américaines de 18 à 64 ans ont créé ou repris une entreprise en 2011, seulement 3 % des Françaises ont fait le grand saut. Du coup, le gouvernement travaille sur une réforme. Le but ? Que le nombre de femmes créatrices d’entreprise atteigne 40 % (soit + 10 %) en 2017.

Première étape : mieux éduquer. A bas l’idée reçue que « les filles ne seraient pas faites pour prendre des risques ». La semaine de l’entrepreneuriat féminin dans les collèges, lycées et établissement de l’enseignement supérieur, qui a eu lieu en mai 2013, sera reprise chaque année. Qui plus est, « dès la classe de 6e, l’entrepreneuriat féminin fera partie du programme au titre du nouveau parcours (…), prévu par la loi refondation de l’école », a déclaré la ministre des Droits des femmes.

« Faciliter l’accès au financement »

Concrètement, la rentrée 2013 devrait voir sortir un site internet d’information, mais surtout, qui offrira l’accès à un observatoire des pratiques entrepreneuriales des femmes.

Le premier accueil reste essentiel. Le gouvernement renforcera donc « la professionnalisation des réseaux d’accompagnement ». Et « la visibilité et les moyens du fonds de garantie à l’initiative des femmes (FGIF) seront renforcés », a affirmé la ministre. Elle annonce également la création d’un « fonds expérimental partenarial, associant la Caisse des Dépôts, les conseils régionaux, les organismes consulaires et les banques privées ». Trois premières régions expérimenteront cette initiative, avec des aides pouvant aller jusqu’à 35 000 euros par projet.

La ministre ne compte pas s’arrêter là. Ce n’est pas une caricature : la garde des enfants est souvent évoquée comme frein à une carrière entrepreneuriat. Un fonds de Bpifrance pourrait voir le jour à ce propos.

Marion Lemaitre

Lire l'article

Bercy

218

Assurance-crédit : les PME mieux averties

Actu Business, Actualités

19 juin 2013

Bercy

Bercy s’attaque à l’assurance-crédit.

Un accord a été signé le 17 juin entre l’État et les assureurs-crédits. Il supprime les ruptures d’encours sans préavis et vise à mieux informer les PME de leurs créances garanties.

Les ruptures d’encours sans préavis, c’est fini. Bercy ne veut plus assister au scénario catastrophe de 2008 où les assureurs-crédits avaient modifié, sans préavis ni consultation, les garanties des entreprises, exacerbant les difficultés de trésorerie sur les PME. Pour y remédier, Pierre Moscovici a commandé un rapport sur les « délais de paiement et la couverture du poste client ».

Le rapport pointe le risque des délais de paiement élevés. Conséquence : il prévoit de mieux informer l’entreprise. À partir du 1er juillet, un site internet, www.acheteurs-assurance-credit.fr, met en relation l’entreprise et l’assureur-crédit, responsable de son dossier. Les PME seront, par ce biais, averties en cas de réduction ou de résiliation de leurs créances garanties.

Le second volet du rapport vise à clarifier les délais de paiement. Désormais un délai d’un mois sépare l’information et la modification effective de la notation de l’entreprise. Et de son côté, l’entreprise débitrice sera avertie trois semaines avant la dégradation de son fournisseur.

Bonne nouvelle pour les PME : elles pourront dormir sur leurs deux oreilles, mieux informées sur leur assurance-crédit. Toutefois, reste à régler le problème des délais de paiement entre les PME et les grandes entreprises. Un dossier se referme, mais un autre s’ouvre.

Marion Lemaitre

Lire l'article

planete-web

566

Internet : 5 web résolutions pour 2013

À la une, Actualités, L'entrepreneur pratique

2 janvier 2013

Toutes les clés pour une nouvelle année pleine de promesses ! 5 web-résolutions à connaître, et à chaque commandement son petit conseil pratique. Bref, c’est cadeau, c’est encore Noël.

 

google référencement entrepreneur référencement naturel1.  Les contenus de ton site tu actualiseras

La toile foisonne de sites web. Seuls les meilleurs s’imposent face aux autres. Mais combien tombent aux oubliettes ? Pour fidéliser les internautes ou rester crédible auprès de vos nouveaux prospects, la mise à jour de vos informations reste indispensable.

A noter : les moteurs de recherche se détournent des sites quand leurs contenus sont rarement actualisés… Or, la moitié du trafic sur votre site provient des moteurs de recherche. A bon entendeur !

 

2.  Ouvert tu resteras

La force d’Internet réside dans son modèle de développement (avec des évolutions techniques de nature coopérative) et de gestion (caractère universel des solutions retenues : sur le web, plus de frontières). Comprendre ces fondamentaux c’est savoir décrypter les leviers du web, en mesurer la portée et saisir des opportunités.

Concrètement : un outil numérique ne peut plus prospérer sans être ouvert vers les autres, c’est votre nouveau challenge. Alors, pourquoi ne pas créer un maillage sur le web en élaborant des partenariats par exemple ? Développez des liens vers d’autres contenus sur la toile. Permettez à vos internautes de participer, d’interagir, de donner leur avis (mais attention : instaurer des outils communautaires suppose de prévoir un volet modération !). Tâchez de créer une continuité d’usage, pour démultiplier votre offre et l’enrichir. Cette viralité passe par les réseaux sociaux.

 

3.  Les réseaux sociaux tu investiras

Vous pensez que les outils de communication traditionnelle peuvent suffire ? Pourtant d’autres parlent de votre entreprise, de vos produits et de vos services : vos employés, clients, prospects, concurrents… Avant l’avènement du web, ces conversations ne dépassaient pas la sphère privée et leur impact restait négligeable. Avec la montée en puissance des réseaux sociaux, la viralité est désormais de mise ! On passe d’une communication verticale (one to many) à une communication horizontale (many to many). Pour les entreprises il est plus que nécessaire de mesurer, surveiller, d’animer cette communauté. Bref, de gérer sa e-réputation.

A savoir : le community management reste un métier et nécessite des compétences. Facebook, Twitter, LinkedIn, Viadeo… Chaque réseau social répond à sa propre codification, à respecter sous peine de suicide numérique. Animer une page Facebook par exemple ne coûte pas cher, mais nécessite un savoir-faire et prend du temps… Ne vous lancez pas négligemment sur les réseaux sociaux : c’est un investissement.

 

 4.  Ta carte de vœux tu enverras

Format électronique pour un envoi massif et/ou format papier avec un petit mot personnalisé, vous avez jusqu’au 1er février pour relancer vos clients et autres prospects, c’est l’occasion !

En pratique ? Beaucoup de graphistes se feront une joie de vous proposer une carte de vœux personnalisée. Côté tarifs, tablez sur un minimum de 250€ HT pour un visuel épuré et statique, hors frais d’impressions. Petite astuce : n’hésitez pas à le décliner sur votre couverture de page Facebook ou votre compte Twitter. Pas de page sur les réseaux sociaux ? Allez hop, on relit le troisième commandement.

 

5.  Des vieux cadavres dans les placards tu te débarrasseras

Ah, ce formulaire de contact sur votre site avec des demandes de prospects en suspens depuis des mois… Cette Newsletter pas publiée depuis 2008… Tous ces mails en attente soigneusement rangés et enfouis depuis des semaines dans votre « To do list »… Sur le web l’interactivité reste le maître mot, la réactivité s’impose.

Profitez de la trêve des confiseurs et de cette petite période de calme pour vider vos tiroirs numériques et partir du bon pied.

 

Nos meilleurs vœux de réussite !

Marie Verliac

Des mots de Marie

Lire l'article

ecriture-clavier

284

Écrire pour le web ? « Don’t make me think » !

Actualités, L'entrepreneur pratique

5 décembre 2012

Difficile de ne pas investir la toile. Outil d’information et de communication incontournable, le web obéit à des règles éditoriales bien spécifiques et souvent mal évaluées. Envie de créer votre site web ? Voici quelques clés pour comprendre l’importance à accorder à vos contenus.

Gare au gadin

Pensez interactivité ! L’utilisateur n’est pas neutre, il est invité à zapper en permanence. Le web est un média régi par des règles bien propres. Transgresser cette codification en vous contentant de transcrire vos contenus print sur votre portail, en concevant votre site sans penser « architecture de l’information » et en négligeant les principes du rédactionnel web… C’est offrir la zappette à votre visiteur, voire l’éjecter vers la sortie.

 

Une nouvelle façon d’écrire

Selon une étude réalisée par Jakob Nielsen, célèbre expert en ergonomie, la lecture à l’écran est 25% plus lente que la lecture sur papier. Les tests de Eyetracking le montrent : on ne lit pas, on scanne. Il faut donc adapter son écriture à la lecture à l’écran afin de la rendre performante et efficace.

 

Utilisabilité, mode d’emploi

« Don’t make me think » c’est le titre de l’ouvrage de référence de Steve Krug. Paru en 2005, il n’a pas pris une ride ! Steve Krug y consacre l’utilisabilité des sites web. Utilisabilité ? Traduisez facilité avec laquelle les utilisateurs naviguent sur votre site et accèdent à l’information. Cette utilisabilité ne se limite par au design de votre portail, elle s’impose comme un principe global et doit habiter votre stratégie de contenus.

La première ère de l’Internet a marqué le sacre des techniciens, aujourd’hui ce sont les éditeurs de contenus qui ont leur rôle à jouer.

 

Concrètement ?

Des titres de chapitres accrocheurs, une écriture nerveuse, avec des mots forts, pas de jargon et surtout un vocabulaire trié. Rien de plus difficile que la simplicité, à ne pas confondre avec simplisme. Le web impose rigueur et fiabilité, la production de contenus exige des compétences.

Steve Krug écrit : « Là où les éditeurs d’un site pensent « chef d’œuvre » de littérature, le lecteur pense « panneau de signalisation en roulant à 130 km/h » »… En route !

Marie Verliac

Des mots de Marie

Lire l'article

Animation : clé de succès pour votre site web

Les chroniques d'Amen

16 mai 2012

De : Eric Sansonny

Chronique du 15 mai 2012 :

Que vous soyez une entreprise du numérique ou pas, avoir son site internet est aujourd’hui primordial pour toutes les entreprises. Vous venez d’avoir votre site web et vous aimeriez qu’il est du succès ? Vous aviez déjà un site web et vous aimeriez le rendre plus actif et plus visible ?

Alors, à la question comment rendre son site web successful, Eric Sansonny, Directeur d’Amen France, répond en un seul mot : l’animation !

« L’animation, c’est ce qui va faire venir et revenir » les internautes. Dans cette chronique, le directeur d’Amen France vous donne toutes les bonnes pratiques pour animer votre site internet, le faire remonter dans les résultats des moteurs de recherche… notamment en créant du contenu (actualités, blog…).

Lire l'article

Télé-secrétaire : l’opportunité auto-entrepreneur ?

C'est AE (auto-entrepreneur)

2 mai 2012

De : Didier Barbet

Émission du 02 mai 2012 :

Elisabeth Leduc, est télé-secrétaire en auto-entrepreneur. Son auto-entreprise, NORSUD TELETRAVAIL, propose aux entreprises d’externaliser leur secrétariat.

Elle n’a pas toujours été auto-entrepreneuse. Auparavant, elle avait choisi le système du portage salariale. Après la naissance de sa fille et une séparation, elle décide de changer de vie et se lance dans l’auto-entrepreneuriat. Avec peu de ressources, elle doit se « débrouiller » : site internet peu cher, page facebook, etc.

Cependant, son site internet ne lui apporte que peu de visiteurs et donc peu de clients. Wilfrid Roze, dirigeant d’émérya rappelle que créer un site internet ne suffit pas. Il en existe des centaines. Il faut donc se poser les bonnes questions pour toucher les bons prospects.

Découvrez la vraie vie des auto-entrepreneurs dans cette nouvelle émission qui leur est dédiée.

Lire l'article

« Quand je lance quelque chose, c’est guidé par une passion, pas par l’argent »

Entre Nous

11 novembre 2011

De : Nathalie Busiaux
Emission du 04 novembre 2011 :

Graeme Villeret aurait pu être explorateur pour vivre de sa passion : cartographier la planète. Malheureusement, « ça fait longtemps que le monde est cartographié ».

Il est donc devenu un tout autre type d’explorateur en vivant l’aventure de la création d’entreprise avec Mondecafes.com. A l’origine, « l’objectif n’était pas de créé une entreprise ». Mais avec des milliers de lieux référencés, des noms de domaines à foison, il fallait bien gagner de l’argent pour pouvoir payer les factures.

S’il ne vit pas encore de ce site, d’autres en vive à travers le monde. Lui, vit des nombreux sites thématiques qu’il à lancé. Pas grand chose, juste une cinquantaine !

Un entrepreneur à découvrir.

Lire l'article

Mise en cause de la responsabilité du cyber-commerçant

Droit dans ma Boîte

7 juin 2011

De : Sophie Belmont
Emission du 07 juin 2011 :

Avec la loi sur la confiance dans l’économie numérique, la question de la responsabilité du cyber-commerçant est posée.

Raphael Mitrani, avocat, aborde aujourd’hui la mise en cause de la responsabilité des cyber-commercants dans les cas où ils ne respectent pas les règles qui leurs sont imposées.

Qu’en est-il de la collecte des données personnelles récoltées par les entreprises ? Dans quel cadre légal collecter ces données ?

Toutes les réponses dans le podcast de l’émission.

Lire l'article

A la recherche de fonds pour augmenter la diffusion des « NOUVELLES news » !

L'Elevator Speech

14 avril 2011

De : Guilhem Bertholet & Joel Saingré
Emission du 14 avril 2011 :

Les Nouvelles News est un magazine sur Internet créé par Isabelle Germain. Sa particularité ? La fondatrice explique qu’il donne autant la parole aux femmes qu’aux hommes. Media d’information généraliste, il cherche à capter l’électorat féminin qui s’est détourné des journaux traditionnels en faisant « un magazine qui leur ressemble davantage ».
Quel business model alors pour ce nouveau concept ? En libre consultation actuellement, le site se dirige vers un système d’abonnements payants, comme ce qu’il se fait du côté de Mediapart. Isabelle Germain assure que le point d’équilibre sera atteint après 7000 abonnés à 5 euros par mois. Deux autres pôles viennent compléter les finances du journal : la vente de contenu ainsi que la formation à la prise de parole en public.
Les Nouvelles News cherche ainsi des fonds pour répondre à un objectif de développement qui passera par trois voies : la communication, le marketing et le contenu (étoffer l’équipe rédactionnelle).
Retrouvez toutes les précisions d’Isabelle Germain, au micro de Guilhem Bertholet et Joël Saingré, dans le podcast ci-dessous.

Lire l'article

Il lève 1 000 000 euros pour développer le marché communautaire en ligne de la BD

L'Elevator Speech

7 avril 2011

De : Elisabeth Lecuyer & Jean-François Talbot
Emission du 07 avril 2011 :

En avant pour le premier Elevator Speech du mois d’avril dans lequel on retrouve notre jury composé d’Elisabeth Lecuyer et Jean-François Talbot ! A leur table pour défendre sa société : Arnaud Bauer, président de Manolosanctis. Créé en mars 2009, ce site internet se veut le marché communautaire de la BD. Il a déjà engrangé 50 000 euros de chiffre d’affaires l’année dernière, 100 000 euros durant celle-ci et prévoit le septuple pour la suivante.
Sachant que 10% des revenus mondiaux de l’édition sont dus à la bande dessinée, Arnaud Bauder table sur une croissance exponentielle.
Et vous, saura-t-il vous convaincre ? Pour le savoir, rien de plus simple : cliquez sur le podcast ci-dessous.

Lire l'article

Pour devenir le leader dans le référencement d’expositions artistiques, il recherche 450 000 euros

L'Elevator Speech

24 mars 2011

De : Guilhem Bertholet & Gilles Poupardin
Emission du 24 mars 2011 :

Devant le jury de l’Elevator Speech composé aujourd’hui de Guilhem Bertholet et Gilles Poupardin, Nicolas De Leudeville présente Exponaute, un site internet qui référence les expositions et autres évènements artistiques. Ce site vise à « vous informer, vous guider et enrichir votre vie culturelle ».
Avec une moyenne de 700 000 pages vues par mois, 90 000 visiteurs uniques et 6 000 membres, Exponaute a pour objectif d’atteindre 1 200 000 visiteurs uniques pour la fin 2012 !

Lire l'article

Auto-entrepreneur : faire connaître et reconnaître votre business

C'est AE (auto-entrepreneur)

16 mars 2011

De : Didier Barbet
Emission du 16 mars 2011 :

Nicolas Leblanc, président de Geopportunities, présente Nioobee. Cette « agence de communication locale » aide les auto-entrepreneurs à « localiser et diffuser » leurs compétences, services et besoins.
Julie Goudot est la seconde invitée de Didier Barbet. Cette auto-entrepreneuse use de ses connaissances en communication et graphisme sur Imelia pour créer des sites internet.
Au fil de l’émission, ils distillent quelques conseils à destination de leurs confrères.

Lire l'article

ZeGreenWeb : l’ambition d’informer, agir et se divertir « vert » !

Widoogreen

7 mars 2011

De : Elisabeth Lecuyer
Emission du 07 mars 2011 :

Elisabeth Lecuyer est en compagnie aujourd’hui d’Antoine Tanguy, co-fondateur de ZeGreenWeb. Ce site est un « portail grand public d’information, de consommation et de loisirs, interactif et communautaire, dédié à l’écologie, au développement durable et au bio ». Pour l’anecdote, on y retrouve même un espace emploi dédié aux stages et « emplois verts ».
Antoine Tanguy revient sur les motivations qui l’ont poussé dans cette aventure et détaille le mode de fonctionnement de ce nouveau média.

Lire l'article