MENU

vendre
Archive du mot-clé

Trendemic

629

Idée business à développer : place de marché pour la revente de blog

L'entrepreneur pratique, La chronique de Benjamin Chaminade

28 janvier 2014

Vous rêvez de devenir entrepreneur et vous cherchez la bonne idée business ? Vous êtes tout simplement curieux ? Benjamin Chaminade, entrepreneur et chasseur de tendances, vous propose une nouvelle idée business: la création d’une place de marché pour la vente et la revente de blogs.

(suite…)

Lire l'article

Trendemic

313

Nouvelle idée business : Monétiser son influence

L'entrepreneur pratique, La chronique de Benjamin Chaminade

30 juillet 2013

Si plutôt que de vendre vos produits ou vos services vous vous vendiez vous-mêmes ou en tout cas votre influence?

La nouvelle idée business de Benjamin Chaminade, fondateur de Trendemic est de monter un site boursier basé sur l’influence des gens sur internet. Des mises, des paris pourront être faits sur l’augmentation ou la diminution de cette infuence.

Écoutez Benjamin Chaminade qui vous en dit plus dans cette nouvelle chronique.

 

Lire l'article

open2leads

204

Cabinet d’Ormane : Vendre c’est bien, se faire payer c’est mieux !

Open2leads, Vie d'Entrepreneur

5 juillet 2013

open2leadsÀ la première soirée B2B leads factory organisée par le réseau social de marketing BtoB Open2leads, nous sommes en compagnie d’Alexandre Gonzva, PDG du cabinet d’Ormane, société spécialisée dans le recouvrement de créance.

Le cabinet d’Ormane a une stratégie d’acquisition de clients à distance. Elle travaille notamment sur des canaux d’affiliation pour générer du lead.

Lire l'article

Booster Academy Rhone-Alpes

312

Booster academy : Oser plus pour vendre plus

Osons la France, Vie d'Entrepreneur

3 juillet 2013

Booster Academy Rhone-Alpes

Véronique Samanovy

Toujours présents au forum « Osons la France » à Lyon, nous sommes en  compagnie de Véronique Samanovy, directrice de Booster Academy pour la région Rhône-Alpes.

Elle donne dans cette interview certaines techniques pour apprendre à oser pour vendre plus et vendre mieux aussi, pour satisfaire le client.

Lire l'article

Fixer ses objectifs - Évelyne Platnic-Cohen

435

Vendre : Comment fixer ses objectifs

La Chronique d'Evelyne Platnic-Cohen

24 juin 2013

Fixer ses objectifs - Évelyne Platnic-Cohen

Évelyne Platnic-Cohen

Vous venez de créer votre entreprise et vous rêvez d’un chiffre d’affaires de sept cent millions d’euros dès la première année ? C’est bien mais ambitieux. Alors comment fixer ses objectifs de vente ? C’est la question que nous posons aujourd’hui à Évelyne Platnic-Cohen.

Elle nous présente la technique S.M.A.R.T. qui consiste à se fixer des objectifs Simples, Mesurables, Atteignables, Relié à la stratégie de l’entreprise, Temporels.

Évelyne Platnic-Cohen détaille chacun des points de cette technique très simple pour apprendre à fixer les objectifs qu’on a envie d’atteindre pour réussir ses ventes.

 

 

Lire l'article

DN Advence

180

« Vivre et entreprendre » : développer son réseau et ses techniques de vente

Vie d'Entrepreneur, Vivre et Entreprendre

19 juin 2013

DN Advence

Séphora Doguet

Nous sommes en compagnie de Séphora Doguet, fondatrice de DN Advence, société de conseil et de vidéo au service des projets de développement et de transformation.

Séphora Doguet a toujours fait partie de la vie associative et c’est ce qu’elle recherchait à « Vivre et entreprendre ». Son objectif est de rencontrer des gens, développer son réseau et selon la thématique de la soirée, apprendre et découvrir d’autres choses pour améliorer ses techniques commerciales.

 

Lire l'article

Vivre et entreprendre - Philippe Pages

139

Philippe Pagés, co vice-Président de « Vivre et entreprendre » : « Vendre c’est d’abord une affaire de relation »vivre

Vie d'entrepreneur, Vivre et Entreprendre

18 juin 2013

Vivre et entreprendre - Philippe Pages

Philippe Pages

Nous sommes toujours à l’événement organisé par « Vivre et entreprendre » et nous échangeons avec l’un de ses co vice-Présidents, Philippe Pagés.

Selon lui, L’objectif de « Vivre et entreprendre » est de faire se rencontrer des gens qui peuvent mutuellement se rendre service et qui s’ignorent, qui vont chercher parfois très loin quelque chose qu’ils ont tout près d’eux. Le thème de cette soirée est la relation commerciale et son intitulé exact était « Vendre c’est d’abord une affaire de relation », approuvé par Philippe Pagés.

Lire l'article

Pour bien vendre, il faut vendre en meute

269

Co-branding : quand les entreprises d’un même secteur veulent bien se donner la main

Actualités, L'entrepreneur pratique

14 juin 2013

Parmi les différentes formes que peut revêtir une association de type co-branding, on recense celle dite sectorielle qui se concrétise par le regroupement de plusieurs entreprises d’un secteur d’activité bien défini, afin de mutualiser leurs ressources.

Pour bien vendre, il faut vendre en meute

Pour bien vendre, il faut vendre en meute

Des associations pour redorer le blason de secteurs en quête de notoriété

La forme de co-branding sectoriel la plus atypique consiste à fédérer plusieurs entreprises sous une même bannière afin de porter des messages de façon beaucoup plus remarquable. Les associations d’entreprises permettent en particulier de véhiculer des images de performances, de qualité, voire de prestige qui sont bien souvent fort difficiles à construire pour des petites entreprises isolées. L’association « Les vignes de Nantes » est un parfait exemple de cette volonté de valoriser un produit, en l’occurrence les vins de la région nantaise. La base de cette association repose sur un système d’adhésion relativement élitiste de parrainage par des vignerons par ailleurs déjà répertoriés dans les grands guides viticoles.

Ne les appelez plus « pôles de compétitivité », mais usines à produits d’avenir

Parfois appelés « cluster » ou « regroupements sectoriels », les pôles de compétitivité rassemblent sur un territoire bien identifié et une thématique précise, des entreprises, des laboratoires de recherche et des établissements de formation publics ou privés. Ils ont pour but de favoriser l’innovation et le développement de projets collaboratifs de R&D. Mis en place depuis 2004 en France, ces pôles viennent de rentrer dans leur 3ème phase d’orientation qui insiste particulièrement sur leur nécessité de devenir des « usines à produits d’avenir ». L’idée est bien que plusieurs entreprises puissent profiter mutuellement de nouveaux produits innovants qu’elles auront conçus conjointement.

 Pour bien vendre, vendons en meute

Encouragée ces derniers mois par le ministère du redressement productif, la « chasse en meute» est indéniablement un moyen de dynamiser les entreprises exportatrices. Cette approche consiste à partir à la conquête de marchés internationaux non plus en voie dispersée, mais en regroupant ses forces afin de construire une offre plus globale et attractive. C’est probablement en Vendée, terre d’entrepreneuriat par excellence, que l’on peut en trouver les exemples les plus probants de ces derniers mois. En commençant par neuf entreprises agroalimentaires (dont La Mie Câline, Saveurs et Nature et Aquasel) qui se sont organisées pour prospecter le marché nord-américain l’été dernier, ou encore cinq constructeurs de machines agricoles (Rabaud, Brochard Constructeurs, Carré, Silofarmer et Hydrokit) qui se sont rassemblés sur des salons en Allemagne et en Pologne.

Thierry Guichard

Inno Pegasi

Lire l'article

vendre nos startups aux américains.

295

Faut-il vendre nos startups aux américains ?

Actu Business, Les acteurs de l'innovation

12 juin 2013

vendre nos startups aux américains.Aujourd’hui, Lionel Kaplan se lance dans un thème d’actualité : « faut-il vendre nos startups aux américains ? » Pour en débattre ils reçoit trois invités : Jean-pierre Corniou, Directeur Général  de Sia Partners, Sébastien Tonglet cofondateur de Weezevent et Cédric Giorgi, cofondateur de Cookening.

Sia Partners est une agence de conseils en management et organisation, Weezevent est une entreprise d’édition de logiciels de billetterie et d’inscription en ligne qui permet à un organisateur d’événement de se créer un module de vente très rapidement et de vendre ses billets,  Cookening  propose un concept de repas chez l’habitant partout dans le monde.

Deux startups et un cabinet de conseils, la configuration idéale pour débattre sur le sujet de cette émission, entre autre se demander si vendre nos pépites aux américains ne risque pas d’affaiblir le secteur high-tech français.

Un débat passionnant à écouter dans ce podcast et qui fera surement échos aux débats autour de Dailymotion et Yahoo.

Lire l'article

Vendre en cinq escales

184

Vendre dans le train en cinq escales

L'entrepreneur pratique, La Chronique d'Evelyne Platnic-Cohen

3 juin 2013

Vendre en cinq escales

Évelyne Platnic-Cohen

Nous partons en voyage dans le monde du développement commercial avec Évelyne Platnic-Cohen, fondatrice de Booster Academy, auteure de l’ouvrage « I love business ». Aujourd’hui, on va vous proposer de vendre partout, même dans le train, en cinq escales.

Première escale : observer où s’asseoir près de personnes qui paraissent intéressantes.
Deuxième escale : attendre le bon moment pour communiquer avec cette personne.
Troisième escale : dire une phrase d’accroche banale qui engagera la conversation.
Quatrième escale : se renseigner sur la profession de la personne.
Cinquième escale : échanger ses cartes de visites.

Ecoutez Évelyne Platnic Cohen développer chacun de ces points dans cette nouvelle chronique. Ses conseils pour booster vos ventes vous seront précieux lors de votre prochain voyage !

 

Lire l'article

Vendre en cinq escales

228

Techniques commerciales: « Utiliser ses cinq sens pour argumenter et vendre »

L'entrepreneur pratique, La Chronique d'Evelyne Platnic-Cohen

20 mai 2013

Vendre en cinq escales

Évelyne Platnic-Cohen

Aujourd’hui, Évelyne platnic-Cohen, fondatrice de Booster Academy et auteur du livre « I love business » nous propose quelques conseils pour argumenter et vendre.

Ce qu’on n’ose pas particulièrement faire pour argumenter, c’est utiliser ses cinq sens. On doit faire du « story-telling », on doit raconter une histoire.

On va devoir utiliser ses cinq sens mais également des images qu’on va expliquer avec du vocabulaire emprunté dans des mondes qui font rêver, qui permettent de décrire votre produit de façon plus idéaliste, même s’il est très technique. Il ne faut pas hésiter à donner des exemples précis et concrets qui plaisent, de ce que vous avez fait ailleurs.

Apprenez où et comment aller chercher un vocabulaire pointu ou raffiné et comment l’utiliser dans votre propre histoire pour vendre votre produit quel qu’il soit.

Écoutez cette chronique d’Évelyne Platnic-Cohen qui va vous aider à devenir plus passionnant et à vous différencier par rapport à vos concurrents.

 

Lire l'article

électronique ces smartphone las vegas

290

CES : les produits high-tech se vendront mieux en 2013

Actu Business, Actualités

7 janvier 2013

Malgré le déchaînement du marché des tablettes tactiles et des Smartphones, les ventes de produits électroniques n’augmenteront que modérément.

électronique ces smartphone las vegas

Les produits high-tech auront encore plus la cote en 2013

À deux jours de l’ouverture du Consumer Electronic Show (CES), le plus grand salon high-tech au monde  situé à Las Vegas, le cabinet de conseil GFK projette une augmentation planétaire de 4% des ventes de produits électroniques (téléphones, téléviseurs, et produits informatiques en tout genre) cette année. Ce qui représente, au niveau mondial, la jolie petite somme de 1 100 milliards de dollars.

Une tendance encourageante au regard de l’année 2012 qui avait vu les ventes du secteur reculer d’un peu plus de 1%. La faute à la crise qui n’a épargné personne, même les entreprises innovantes. Heureusement, la croissance exponentielle des ventes de Smartphones et de tablettes a pu masquer les difficultés. Deux marchés qui, selon un analyste de GFK, Steve Bambridge, devraient croitre respectivement de 22 et 25% en 2013.

Des nouveaux téléviseurs « sans précédent »

Seul problème, la fureur des tablettes oblige les consommateurs à repousser, voire renoncer, à acquérir d’autres produits électroniques. On pense évidemment aux GPS et aux appareils photo, vampirisés par les smartphones de dernière génération. Pareil pour les téléviseurs, de plus en plus concurrencés par les tablettes.

Conséquence de quoi, les principaux producteurs de téléviseurs doivent-ils toujours faire preuve de créativité. À ce titre, Samsung est d’ailleurs, cette année, très attendu au salon CES. Il faut dire, la société coréenne a annoncé la présentation d’un nouveau téléviseur « sans précédent », tant au niveau du design que de la technologie. Affaire à suivre.

@TancredeBlonde

Lire l'article

Comment évaluer son entreprise avant de la vendre

Les chroniques de la CCIP

9 février 2012

De : Marie-Claude Damiens

Chronique du 9 février 2012 :

Chef d’entreprise, vous avez peut être déjà été, ou serez un jour, confronté à la vente de votre entreprise.

Pour aborder cette étape très importante en toute quiétude, Marie-Claude Damiens, de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Paris, vous conseille.

Dans cette chronique, vous découvrirez comment évaluer correctement votre entreprise. Car prendre en compte ses derniers bilans ne suffit pas. Comme pour un bien immobilier, il faut déterminer s’il est nécessaire de faire des ajustements, ou si l’on peut le vendre en l’état. L’évaluation n’est pas une science exacte, prévient Marie Claude Damiens. Il vous faudra peut-être faire appel à un prestataire expérimenté, connaissant l’évaluation et la transmission des PME.

Lire l'article

Comment trouver l’argument décisif ?

La chronique de James Dillon

31 octobre 2011

De : James Dillon
Chronique du 31 octobre 2011 :

Un de vos amis, un inventeur, souhaite vendre son invention mais ne sait pas comment. Posez-lui les questions suivantes :

Qu’est-ce qui, dans une invention, est capital ? Comment mettre en avant le détail essentiel qui va décider de la suite de la négociation ? Comment définir le message à faire passer qui permettra de valoriser tout le travail effectué ?

Et s’il ne sait y répondre, proposez-lui cette chronique de James Dillon.

Lire l'article

Auto-entrepreneur : comment s’organiser commercialement

C'est AE (auto-entrepreneur)

5 octobre 2011

De : Didier Barbet
Émission du 05 octobre 2011 :

Pour trouver l’oiseau rare qu’est l’expert en développement durable, Birdeo est apparu afin de proposer enfin une solution. Cette auto-entreprise, fondée par Caroline Renoux, s’est vite développée en SAS et propose aux entreprises la recherche et la mise à disponibilité de consultant expert en développement durable. Si elle intéresse nombre d’entreprises côtés en bourse qui ont désormais l’obligation de fournir des rapports de leurs actions en développement durable, l’entreprise attire également nombre de consultants à la recherche d’une marque crédible. D’autant si cette marque est génératrice de nouvelles missions.

Comment l’entreprise s’organise t-elle pour développer le nombre de ses clients ? Afin d’analyser son organisation en développement commercial et d’apporter des astuces en la matière, nous retrouvons Evelyne Platnic Cohen, fondatrice des centres d’entrainement intensifs à la vente Booster Academy.

Auto-entrepreneur, à l’image de Caroline Renoux, développez votre sens commercial pour dépasser les seuils autorisés et passer enfin en SARL, SAS, ou autre.

Lire l'article