Alger EN PRÉVISION DU SOMMET MONDIAL SUR LE CLIMAT

Par Idir TAZEROUT l’expression Les participants débattront de certains aspects tels que les mécanismes adoptés lors du dernier sommet.
Pas moins de 50 représentants de pays arabes se réunissent aujourd’hui à Alger en perspective du Sommet mondial de Durban sur le climat.
C’est ce qu’a indiqué hier, lors d’une conférence de presse organisée au siège du ministère des Affaires étrangères, M. Merzak Belhimer, directeur général des relations économiques et de la coopération internationale de ce département. «La région subit déjà certains des effets des changements climatiques tels que la sécheresse et les conditions météorologiques extrêmes», a indiqué Adel Abdelatif, représentant du bureau régional du Pnud pour les pays arabes. Il a ajouté qu’il est essentiel que les pays de cette région se dotent de la capacité de définir leurs priorités et d’utiliser la négociation pour mettre au point des politiques et des plans de développement pour résister aux chocs climatiques.
L’intervenant se demande «comment pouvoir arriver à un développement dans la région sans qu’il y ait des répercussions négatives sur l’environnement».
Pour sa part, l’ambassadeur Latifa Benazza, négociateur en chef pour le ministère algérien des Affaires étrangères, a estimé qu’il est «primordial que la prochaine Cop réitère certains principes clés comme la responsabilité commune mais différenciée, les capacités respectives des pays, l’équité, etc.» Selon Mme Benazza, l’adaptation est un élément essentiel des résultats de Durban. Il s’agit d’une priorité pour de nombreux pays en développement, y compris les pays arabes. Plus clair encors, il s’agit, pour elle, «d’essayer de sensibiliser les pays arabes sur des préoccupations communes».
La rencontre d’Alger vise à mettre au point des stratégies sur les mécanismes devant faire l’objet de négociations lors de la CoP-17, qui aura lieu à Durban, ainsi que sur les thématiques en rapport avec l’environnement et l’élaboration de politiques y afférentes, censées être examinées à l’occasion de la conférence de Rio+20, prévue en 2012. Plus d’une cinquantaine de participants de secteurs divers (affaires étrangères, environnement, transports, pêche, ressources en eau et énergie).
A cette occasion, les participants débattront de certains aspects tels que les mécanismes adoptés lors du dernier sommet.
Demain et après-demain, les travaux seront consacrés aux défis clés et aux mécanismes internationaux sur l’adaptation aux changements climatiques, y compris la sécurité alimentaire, le transfert technologique entre pays et régions, ainsi que les ressources de financement.
En outre, l’atelier servira à l’occasion pour l’exploitation des connaissances et la formulation de politiques ayant trait à la lutte contre les changements climatiques, articulées autour des sujets qui devraient être débattus lors de la conférence de Rio+20.http://algerquartiermarine.blogspot.com/

plbd

Patrick Le berrigaud consultant Urbanisme Europe Algerie communication ALGER CENTRE D'AFFAIRES

Pas encore de commentaire

Comments are closed

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux