Alger Métro tramway deux projets phares 2011

Métro et tramway d’Alger : deux projets phares mis en service en 2011
ALGER – La mise en marche du métro et du tramway d’Alger aura été l’une des plus grandes réalisations de l’année 2011 du secteur des transports, appelé à se moderniser davantage pour parer à l’explosion démographique que connaît la capitale et garantir à la population une accessibilité aux services de transport collectif.
Assurément, 2011 est l’année de la modernisation dans les transports urbains algérois en vue de faciliter la vie des usagers.
Le métro d’Alger, un projet vieux de trente ans, a vu le jour pour marquer une étape mémorable dans la mutation des transports collectifs algérois, entamée avec l’entrée en fonction du tramway en mai dernier. Ces deux réalisations illustrent la volonté de l’Etat de rattraper ce qu’on peut considérer comme un retard en matière de desserte collective. Une étape particulièrement importante a été, ainsi, franchie à la faveur de la mise en service, le 1er novembre dernier, de la ligne 1 du métro d’Alger reliant la Grande Poste à Hai El Badr sur 9,5 km.
L’Etat ambitionne à travers ce projet, de consolider le transport collectif dans la région d’Alger, mais surtout répondre aux objectifs de développement durable, de soutien à l’économie, de désenclavement des quartiers et de réduction de l’encombrement dans la capitale, constamment engorgée.
Pour une enveloppe de 100 milliards de DA, la ligne 1 du métro d’Alger fait partie du programme de modernisation des réseaux de transport en commun dans la région algéroise. Il consiste à réaliser par étapes un réseau de métro de 40 km devant desservir essentiellement les quartiers à forte densité d’habitation allant de Dar El Beida à Draria à l’horizon 2020.
Après la mise en circulation de cette première ligne, les responsables du projet s’attèlent aujourd’hui à réaliser les extensions nécessaires pour desservir les autres localités.
Les travaux de réalisation de l’extension de la ligne 1 du métro entre Haï El Badr et El Harrach, sur une longueur de 4 km, ont été entamés début 2009. Outre Haï El Badr-El Harrach, plusieurs autres extensions sont ainsi programmées en vue d’atteindre un réseau de 40 km. Un mois après son inauguration par le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, le métro d’Alger a déjà transporté plus d’un million de passagers. Les responsables du métro d’Alger prévoient même d’atteindre une moyenne de 55 à 60 millions de voyageurs par an sur cette ligne.
Entamés dans les années 1980, les travaux de réalisation du métro d’Alger avaient été suspendu à plusieurs reprises pendant plusieurs années, accusant un grand retard, avant d’être graduellement relancé à la faveur de deux grands plans nationaux d’investissements publics pluriannuels, celui de 2000-2004 et celui de 2005-2009.
Mais, aujourd’hui, ce projet est sur les rails. Il est même considéré le deuxième en importance en Afrique, après celui du Caire. Il offre d’excellentes conditions de transport et de sécurité pour les usagers, affirmaient des responsables de l’Entreprise du Métro d’Alger (EMA).
Des liaisons de transports routières et ferroviaires sont prévues par le projet à travers la réalisation de stations de coordination avec les bus et le tramway dans l’objectif d’encourager les automobilistes à utiliser les transports en commun. L’autre projet phare inauguré en 2011 est le tramway d’Alger, entré en service le 8 mai dernier avec deux ans de retard.Après plus d’un demi-siècle d’absence, le tramway d’Alger réapparaît dans la capitale, avec la mise en circulation du premier tronçon reliant Bordj El Kiffan au quartier « les Bananiers » à Mohammedia sur 7,2 km. Pour les habitants de la banlieue Est d’Alger, la mise en circulation de ce premier tronçon du tramway contribuera à l’allégement de la circulation dans la capitale, constamment embouteillée avec des bouchons de plusieurs km aux heures de pointe entre Mohammedia et l’Avenue de l’ALN.
Composé de 13 stations, ce premier tronçon en double voie, est doté de 12 rames, pouvant transporter plus de 15.000 personnes quotidiennement. Les premiers essais techniques sur le 2e tronçon du tramway d’Alger, reliant la rue des Fusillés à la cité Mokhtar Zerhouni sur 9 km, et qui sera inauguré durant le premier trimestre 2012, ont été effectués la semaine dernière. Dans sa totalité, le tramway d’Alger, qui assurera le transport de 185.000 voyageurs par jour, desservira 38 stations au total sur une ligne de 23,2 km.
Après Alger en 2011, c’est au tour de Constantine et Oran de réceptionner leur tramway en 2012, année durant laquelle les villes de Annaba, Batna, Sétif, Sidi Bel-Abbès, Ouargla et Mostaganem vont lancer les travaux de réalisation de leur tramway.APS

http://algerquartiermarine.blogspot.com/
patrick le berrigaud

plbd

Patrick Le berrigaud consultant Urbanisme Europe Algerie communication ALGER CENTRE D'AFFAIRES

Pas encore de commentaire

Comments are closed

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux