Alger wilaya travaux publics lancement et réception 2011

Travaux publics : Lancement et réception de plusieurs projets routiers dans la wilaya d’Alger en 2011
Plusieurs projets de réalisation d’infrastructures routières dans la wilaya d’Alger ont été lancés en 2011 avec une enveloppe financière globale de 30 milliards de dinars.Plusieurs projets de réalisation d’infrastructures routières dans la wilaya d’Alger ont été lancés en 2011 avec une enveloppe financière globale de 30 milliards de dinars.Constitué de 112.696 km et 4.910 ouvrages d’art, le réseau routier algérien assure plus de 90% du volume des échanges, dont le plus important est enregistré sur le réseau économique de base. Ce qui reflète la prédominance du mode de transport routier.
Environ une quinzaine de projets routiers ont été lancés en 2011 dans l’est, le centre et l’ouest de la capitale, en complément des projets d’infrastructures et d’aménagements routiers précédents, pour rendre plus fluide la circulation automobile à Alger. Ces nouveaux projets inscrits au titre du quinquennat 2010-2014 devraient raccorder directement plusieurs zones urbaines à la rocade sud d’Alger (Ben Aknoun- Dar El Beïda) et même au segment centre de l’autoroute Est-Ouest.
Il s’agissait essentiellement de réaliser un grand viaduc long de 2 km reliant Baraki à Oued Ouchayah et le dédoublement des chemins de wilaya 121 (Aïn Taya – Khemis El Khechna), 122 (Reghaïa – RN24) et 149 (Tamenfoust – rocade sud).
Selon les explications fournies par des responsables de la Direction des travaux publics d’Alger (DTP), les projets en question comprennent également des liaisons routières de contournement des agglomérations de Saoula et Draria, ainsi que la réalisation de trois trémies à Saïd Hamdine (Bir Mourad Raïs), Garidi (Kouba), alors que la troisième devra relier la place Addis-Abeba (Mouradia) au val d’Hydra sur 1 km. Une fois livrées à la circulation, ces infrastructures ont contribué à fluidifier et améliorer le trafic sur les axes urbains reliant le plateau des Anassers à la rocade sud d’Alger, mais aussi au niveau des Sources, la Concorde et Bir Mourad Raïs.
Par ailleurs, le grand viaduc d’oued Ouchayeh de 1,5 km de longueur (liaison radiale oued Ouchayeh – RN 36 – Benghazi) a été lancé le 24 mai 2011.
Ce projet, en cours de réalisation, devra relier directement le port d’Alger via le tunnel d’oued Ouchayeh, à Baraki et à l’autoroute Est-Ouest.
Il a été confié à l’Entreprise nationale des grands ouvrages d’art (Engoa) pour un coût de 6,5 milliards de dinars et un délai de réalisation de 36 mois. C’est un projet important dans la mesure où il promeut le savoir-faire national, sauvegarde quelque 3.500 postes d’emploi et permet d’ouvrir le trafic routier dans le centre de la wilaya d’Alger.Sihem Oubraham
2 novembre 2011Voie express reliant Bou-Ismaïl à Cherchell
L’un des projets stratégiques dont a bénéficié la wilaya de Tipasa, dans le cadre du précédent quinquennat, la voie express reliant Bou-Ismaïl à Cherchell, en passant par Tipasa-ville, sur une distance de 48 km. Doté d’une enveloppe financière de plus de 19 milliards de dinars et réalisé par une société chinoise, le projet de la réalisation de cette autoroute connaît actuellement un taux d’avancement des travaux de l’ordre de plus 90% dans sa phase de mouvement des terres. Le premier tronçon reliant la ville de Bou Ismaïl à celle de Tipasa, d’un linéaire de 24 km, a été inauguré le 2 novembre 2011 par le ministre des Travaux publics, le Dr Amar Ghoul, accompagné par le ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales. Cette voie express représente un grand acquis pour les automobilistes algériens, car elle permet de décongestionner la route côtière qui était considérée comme un enfer pour les usagers de la route, notamment durant la saison estivale.
Par ailleurs, les sections restantes, à savoir Tipasa, Nador sur 12 km et Nador-Cherchell sur 16 km sont à la fin de réalisation ; aussi, une pénétrante autoroutière d’un linéaire de 20 km reliant Tipasa à Oued Djer sera réalisée incessamment, elle aura comme objectif de relier l’autoroute Est-Ouest depuis les plages de Tipasa.

15 novembre 2011Mise en service de la 2e rocade sud d’Alger – Zéralda – Boudouaou
Mise en service le 15 novembre, la deuxième rocade sud d’Alger est une liaison autoroutière qui relie Zéralda (Alger) à Boudouaou (Boumerdès), avec un axe principale de 70 km et un linéaire globale de 215 km, échangeurs inclus, inaugurée par M. Amar Ghoul, ministre des Travaux publics en présence des ministres de l’Intérieur et des Collectivités locales, Daho Ould Kablia, de l’Aménagement du territoire et de l’Environnement, Cherif Rahmani, du Commerce, Mustapha Benbada, et de la Poste et des Technologies de l’information et de la communication, Moussa Benhamadi, en plus des walis d’Alger, de Blida et de Boumerdès. Cette autoroute devra desservir directement trois wilayas du Centre, à savoir Alger, Blida et Boumerdès, et absorber pas moins de 70% de la circulation automobile empruntant la rocade Dar El Beïda-Ben Aknoun, un axe routier très congestionné. Réalisée par un groupement algéro-hispano-portugais, cette infrastructure routière est dotée de 162 ouvrages, dont 10 viaducs, 28 passages inférieurs, 29 passages supérieurs, sans oublier 17 échangeurs et 93 ouvrages de protection, ainsi qu’un tunnel et une trémie de deux tubes. Par ailleurs, elle dessert plusieurs localités et agglomérations urbaines à travers plusieurs principaux échangeurs à savoir celui de Zeralda, de Draria, Birtouta, Meftah, Khemis El Khechna, Eucalyptus, la nouvelle ville de Sidi-Abdallah ainsi que Hammadi et la zone industrielle de Rouiba pour aboutir à Berrahmoun.

27 novembre 2011Mise en service de la section Lakhdaria- Larbaâtache
La mise en service officielle du tronçon de l’autoroute Est-Ouest, reliant Lakhdaria (Bouira) à Larbaâtache (Boumerdès), a été lancée le 27 novembre par le ministre des Travaux publics, le Dr Amar Ghoul. Distinguée par sa longueur globale de 37 km, un axe principal de 27,5 km, ce tronçon englobe 111 ouvrages d’art, 20 ponts et 04 tunnels. L’inauguration de ce tronçon a vu la présence du ministre du secteur qui était accompagné de cinq membres du gouvernement, à savoir M. Moussa Benhamadi, ministre de la Poste et des Technologies de la communication et de l’Information, M. Bouabdellah Ghlamallah, ministre des Affaires religieuses et du Wakf, M. Hachemi Djiar, ministre de la Jeunesse et des Sports, Mme Souad Bendjaballah, ministre déléguée auprès du ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, chargée de la Recherche scientifique,
Mme Nouara Saâdia Djaafar, ministre déléguée auprès du ministre de la Solidarité nationale et de la famille, chargée de la famille et de la condition de la femme. Ce tronçon, représente la partie la plus importante de l’autoroute Est-Ouest et la plus complexe, vu la nature géologique particulière de la région. A noter que ce grand projet national structurant traversant la chaîne montagneuse de Bouzegza a été très attendu par des milliers d’usagers de la route, notamment les habitants de Bouira, Boumerdès et Alger ; il permettra l’amélioration des conditions de circulation et accélèrera le développement économique et sociale des localités traversées.Sihem Oubraham EL MOUDJAHID

http://algerquartiermarine.blogspot.com/
patrick le berrigaud

plbd

Patrick Le berrigaud consultant Urbanisme Europe Algerie communication ALGER CENTRE D'AFFAIRES

Pas encore de commentaire

Comments are closed

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux