Algerie défis technologiques du pays

Portail Algérien des ÉNERGIES RENOUVELABLES
Une formation spécialisée par la Recherche en totale adéquation avec les véritables défis technologiques du pays

Cette formation supérieure spécialisée davantage orientée sur les préoccupations prioritaires du Programme National de réalisation en Energies renouvelables sera calée sur la réalité quotidienne et tentera d’apporter des améliorations aux quelques insuffisances actuelles pour éradiquer à jamais le spectre honteux du délestage électrique et assurera à notre pays une bien meilleure qualité de fourniture d’énergie électrique aux normes internationales. Cette formation supérieure de qualité est fortement souhaitée par tous et notamment par les jeunes doctorants avides de modernité et de progrès à la recherche d’un parcours scientifique correctement balisé permettant de leur garantir, en fin de cursus, un emploi honorable qui sera en plus, passionnant et davantage tourné sur l’avenir.
Cette formation qualifiée « d’utile » pour le pays nécessite un véritable soutien de la Recherche pour immerger le doctorant, dès son intégration dans un environnement tout à fait approprié et très favorable au développement de ses facultés « créatives » par l’accès direct aux techniques et aux technologies les plus récentes pour entreprendre son initiation auprès des chercheurs expérimentés et bien outillés en conditions réelles sur des installations « pilotes » à l’échelle.
Cette formation qualifiante par la Recherche présente cependant un handicap et des contraintes certaines parce qu’elle va reposer principalement sur des structures en nombre très limité aujourd’hui et qu’il s’agira, coûte que coûte, de redéployer avec dans cette première phase un effort d’investissement conséquent pour l’équipement des laboratoires spécialisés au sein des universités et dans une phase ultérieure un soutien exemplaire aux structures à plein temps pour les hisser aux normes internationales et assurer ainsi une mobilisation qualitative de spécialistes pour accompagner de manière effective les grands chantiers de l’énergie qui se dessinent en perspective jusqu’à l’horizon 2030.
L’engagement annoncé des grandes écoles et des grandes universités Algériennes pour relever ce défi national en s’impliquant, en plus de leur mission principale, sur la Recherche est un signal très fort en direction des doctorants pour encourager les plus ambitieux d’entre eux à s’y engager avec détermination et assurance.
En tous cas, en matière de développement d’énergies renouvelables et c’était notre propos, il faut que ça se sache : l’option est bien prise et le cap pour l’horizon 2030 est clairement affiché.
Et quoi qu’on dise !
C’est une opportunité exceptionnelle pour tous les doctorants Algériens et une perspective favorable et passionnante pour l’avenir énergétique de notre pays et de la région toute entière.
Dr Maïouf BELHAMEL, Directeur du CDER

http://algerquartiermarine.blogspot.com/
patrick le berrigaud

plbd

Patrick Le berrigaud consultant Urbanisme Europe Algerie communication ALGER CENTRE D'AFFAIRES

Pas encore de commentaire

Comments are closed

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux