Algerie développement local

ALGER – Les rencontres qui regrouperont mercredi et jeudi à Alger le Conseil national économique et social (CNES) et les représentants de l’exécutif et de la société civile de la capitale, constituent la fin de la première étape des concertations nationales sur le développement local.

Au cours de cette première phase, engagée le 5 septembre, la délégation du CNES a sillonné le territoire national pour s’enquérir des préoccupations et des attentes des populations dans le domaine du développement local.

Menée par le président du CNES, Mohamed Seghir Babès, la délégation a animé jusqu’à présent une vingtaine de rencontres ayant regroupé chacune les responsables de l’exécutif, les élus locaux et les représentants du mouvement associatif d’au moins deux à trois wilayas situées dans une même région.

Seules les rencontres tenues, au tout début du périple, dans les régions du Grand Sud comme Tindouf et Tamanrasset, étaient consacrées exclusivement aux représentants de la wilaya d’accueil.

Dans le souci d’en faire un espace de liberté d’expression et de propositions, les rencontres regroupaient séparément chacun des trois intervenants directs dans le développement local : l’exécutif, les élus locaux et le mouvement associatif.

Le programme arrêté lors des visites effectuées par la délégation aux différentes régions du pays, consacrait la première journée aux rencontres avec l’exécutif et les élus locaux des wilayas participantes, et une deuxième journée aux rassemblements avec la société civile.

Le respect du planning et surtout du temps accordé à cette première étape décisive, contraignait souvent la délégation à animer des rencontres de concertation durant la nuit comme cela fut le cas à Constantine ou à Oran.

Les concertations avec les élus locaux et les représentants de la société civile ont enregistré un nombre impressionnant d’interventions. La rencontre de Ouargla avait vu, à elle seule, l’intervention de 300 membres du mouvement associatif.

Les préoccupations et les attentes exprimées lors de ces rencontres locales de concertation ont porté notamment sur la nécessité et l’urgence de développer les secteurs de l’agriculture et du tourisme pour créer de la richesse et de l’emploi.

Concernant l’émergence d’un tissu industriel national compétitif, les participants ont recommandé l’encouragement des PME et la relance du secteur public notamment par la réouverture des usines fermées durant les années 90.

Sur le plan social, les intervenants ont souligné l’impératif de poursuivre les efforts déployés pour résorber les crises du logement et du chômage en faveur notamment des jeunes.

La révision de la gestion de l’administration, l’élargissement des prérogatives des walis et des élus locaux et l’implication de la société civile dans la prise de décision, figurent aussi parmi ces propositions.

Les participants ont souligné aussi la nécessité d’optimiser les résultats obtenus par les réformes engagées dans les secteurs de la santé et de l’enseignement, ainsi que de renforcer le contrôle et le suivi de la mise en œuvre des programmes de développement destinés aux « zones à promouvoir ».

Les deux prochaines étapes des concertations nationales sur le développement local consistent à organiser des assises régionales et nationales respectivement à la mi-novembre et décembre.

Une fois validée au terme des assises nationales prévues le 22 décembre à Alger, la plateforme des recommandations sera transmise au président de la République, Abdelaziz Bouteflika, pour être appliquée à compter de 2012.
APS
http://algerquartiermarine.blogspot.com/
patrick le berrigaud

plbd

Patrick Le berrigaud consultant Urbanisme Europe Algerie communication ALGER CENTRE D'AFFAIRES

Pas encore de commentaire

Comments are closed

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux