Algerie énergies renouvelables Condor s’investit

L’entreprise Condor, appartenant au Groupe Benhamadi, a encore affiché son intention d’investir le secteur des énergies renouvelables. Pour réussir ce projet, l’entreprise a fait appel à l’expertise de bureaux d’études chinois, allemands, français et algériens qui y travaillent pour mettre en place une stratégie de développement de ce créneau d’activité. Abderrahmane Benhamadi, P-DG de Condor, a déclaré que « les énergies renouvelables présentent un secteur d’avenir ». Selon lui, le travail consistera en l’assemblage dans un premier temps, avant d’apprendre complètement le métier et d’atteindre un taux d’intégration acceptable..

Ces déclarations ont été faites à l’inauguration officielle, jeudi dernier, du 34e showroom de l’entreprise, implanté cette fois-ci dans la wilaya d’Oran, plus exactement dans le nouveau quartier d’El Qadissia ; un grand espace d’exposition et de vente qui vient ainsi enrichir son réseau de distribution avec pour objectif d’atteindre 42 points de vente d’ici la fin de l’année..

Dans cette politique de déploiement à travers l’ensemble du territoire national, Condor entend se rapprocher davantage de sa clientèle en lui offrant divers produits à des prix compétitifs. M. Benhamadi a déclaré que Condor est la marque de tous les Algériens malgré l’implantation de son usine à Bordj Bou Arréridj, rappelant que près de 600 de ses employés viennent des différentes régions du pays. De plus, ajoute ce responsable, l’entreprise est aussi présente dans la zone industrielle de Hassi Amer sur l’axe Oran-Arzew. Le nouveau complexe a démarré son activité en avril dernier et emploie 450 personnes.Sur les projets de l’entreprise, dont le chiffre d’affaires augmentera de 20% cette année par rapport à 2010, M. Benhamadi a déclaré que la fabrication des cartes mères pour les micro-ordinateurs a commencé en collaboration avec Microsoft et Intel. L’entreprise est aussi au début du chemin dans les tablettes tactiles. C’est là un des objectifs de Condor puisqu’elle est dans le domaine des desktops et des laptops..

Interrogé pour savoir si Condor a l’intention d’investir dans le domaine du téléphone portable notamment les tablettes tactiles, son P-DG répondra par la négative. Nous n’avons pas l’intention de nous aventurer dans ce secteur que nous laissons à ses professionnels, car c’est un produit difficile qui demande une capitalisation, une commercialisation à grande échelle, et surtout une adaptation à cette technologie très rapide. En tous les cas, avant chaque projet, Condor étudie le marché et traite sa faisabilité, son souci étant « de protéger les intérêts de l’entreprise et de ses travailleurs »..

A une question sur un éventuel projet dans l’audiovisuel, le P-DG répond que Condor n’envisage pas d’ouvrir une télévision ou une radio. Il faut savoir que les exportations de cette entreprise s’élèvent à 2 millions de dollars, principalement en Jordanie. Des perspectives d’exporter vers Marseille se profilent à l’horizon. La participation de Condor, la semaine dernière, à un salon à Marseille et l’intérêt manifesté pour ses produits par la communauté algérienne établie en France l’encourage à aller prochainement dans cette voie..

Badiâa Amarni, Envoyée spéciale, La Tribune.
http://algerquartiermarine.blogspot.com/

plbd

Patrick Le berrigaud consultant Urbanisme Europe Algerie communication ALGER CENTRE D'AFFAIRES

Pas encore de commentaire

Comments are closed

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux