Algerie impulser le développement

Portail Algérien des ÉNERGIES RENOUVELABLES
D’importants investissements pour impulser le développement
D’importants investissements cumulant un volume de 122,5 milliards de dinars ont été consacrés, entre 1999 et 2011, à l’impulsion de l’action de développement dans la wilaya de Laghouat où le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a entamé mercredi une visite d’inspection et de travail.
Débloqués sur différents programmes de développement, ces investissements, dont une tranche de 76,5 milliards de dinars, soit 62,41%, a été déjà consommée, ont permis de renforcer les infrastructures de base de cette wilaya. Le secteur des travaux publics a bénéficié d’une série de projets ayant permis la réalisation et la réhabilitation d’un total de 1.174 km de routes, dont 250 km de routes communales, le reste consistant en de nouveaux axes routiers sur un total de 295 km, la modernisation et la réhabilitation de 647 km de routes et l’entretien de 232 autres km.
Selon la direction des travaux publics (DTP), la wilaya de Laghouat, de par sa situation géostratégique au carrefour de différentes régions du pays, a réceptionné la première tranche de la RN-1 la reliant à la wilaya de Djelfa, vers le nord, et s’apprête à lancer la tranche de cette même route la reliant à la wilaya de Ghardaïa, en allant vers le sud. Les travaux d’un autre projet se poursuivent pour assurer la jonction routière, sur un total de 190 km, entre plusieurs de ses localités aux confins de son territoire avec les wilayas limitrophes.
Le secteur de l’habitat a connu, pour sa part, une baisse du taux d’occupation par logement de 7,5 personnes en 1998 à 6,58 en 2010, grâce à la réalisation de 17.983 nouveaux logements, toutes formules de construction confondues, dont près de 12.000 unités de type public locatif, incluses dans le cadre de l’actuel programme quinquennal.
Les services de la wilaya de Laghouat font état aussi de la création de 67 lotissements regroupant 2.880 lots de terrain, dans le cadre de l’aide à l’habitat rural, en vue de contribuer à la fixation des populations des régions rurales et de répondre à une demande croissante sur ce type de logements.
De son côté, le secteur de l’agriculture a connu un essor avec une extension des superficies exploitées de plus de 49.206 hectares à 73.213 hectares, dont 30.702 hectares en irrigué. Ce qui a permis, à titre d’exemple, et au regard de la vocation pastorale de la région, de passer d’une production fourragère de 378.000 quintaux en 1999 à plus de 2,8 millions en 2010.
Les opérations retenues en faveur du secteur ont donné lieu aussi au boisement de 3.797 ha, la fixation des dunes de sable sur 232 ha, en plus de la création de 216 unités d’élevage de bétail et la création de 29 périmètres agricoles à travers 10 communes pour les investisseurs.
S’agissant de la promotion de l’investissement dans la région, le comité d’assistance et de promotion de l’investissement a avalisé, à fin septembre dernier, 23 dossiers de projets, pour un investissement global de 5 milliards de dinars, susceptibles de générer 1.800 emplois.
Le secteur de l’énergie s’est vu être renforcé, dans la wilaya de Laghouat, par la réalisation d’un mégaprojet de station électrique hybride (gaz et énergie solaire) implantée dans la région de Tilghemt, à Hassi-R’Mel. Faisant partie de projets énergétiques pilotes à échelle mondiale, cette station d’une capacité de production annuelle de 150 mégawatts, fruit d’un partenariat algéro-espagnol et ayant nécessité un investissement de 350 millions d’euros, a été connectée au réseau national d’électricité.
Le secteur de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique a étoffé ses installations, dans la wilaya, par de nouvelles réalisations faisant passer ses structures pédagogiques de 6.000 places en 1999 à près de 25.000 à l’horizon 2014, et ses capacités d’hébergement de 6.000 à 15.500 lits sur la même période. Avec la réalisation aussi de deux réfectoires centraux devant servir, ensemble, plus de 1.600 repas, il est attendu une hausse du taux de couverture en matière d’œuvres universitaires de 33% en 1999 à quelque 63% au terme de l’actuel programme quinquennal.
Les structures et installations juvéniles et sportives enregistrent, elles aussi, un renforcement qui permettront à la wilaya de disposer, en 2014, de stades de football dans l’ensemble de ses 24 communes, ainsi que de 22 complexes sportifs de proximité, de 5 salles omnisports, et de 10 piscines.
Le secteur de la Jeunesse et Sports disposera, à la faveur des opérations projetées, de 103 terrains de proximité, 42 aires de jeux, 9 salles polyvalentes, contre un patrimoine constitué, il y a une dizaine d’années, de 80 stades de proximité, 20 aires de jeux et 4 salles polyvalentes.
Le secteur de l’enseignement et de la formation professionnels a enregistré, quant à lui, la réalisation de 5 nouveaux centres et 3 annexes de formation, d’une capacité d’accueil globale de 1.300 places, en plus de la réception, dans la daïra d’Aflou, d’une annexe de formation des agents de la Protection civile d’une capacité d’accueil de 700 stagiaires.
Les opérations de développement retenues pour le secteur de la santé ont permis d’accroître le nombre de structures de santé dans la région, donnant lieu à un taux de couverture d’une polyclinique pour 16.705 habitants en 2010, contre 56.336 habitants en 1999.
La wilaya de Laghouat recèle un riche patrimoine religieux, archéologique et touristique, dont des vieux ksour, des sites et vestiges archéologiques, et le siège du Califat général de la confrérie Tidjania à Ain Madhi, l’une des plus grandes confréries soufies dans le monde, susceptibles de faire de la région une destination touristique de choix.

http://algerquartiermarine.blogspot.com/

patrick le berrigaud

plbd

Patrick Le berrigaud consultant Urbanisme Europe Algerie communication ALGER CENTRE D'AFFAIRES

Pas encore de commentaire

Comments are closed

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux