Algerie l’Union européenne UE réformes accord d’association

LA 2E SESSION DU COMITÉ D’ASSOCIATION ALGÉRIE-UE S’EST TENUE HIER À BRUXELLES

Crise européenne, réformes algériennes et accord d’association au menu

Crise européenne, réformes politiques en Algérie, accord d’association paraphé entre responsables algériens et ceux de l’Union européenne(UE), coopération bilatérale tissée entre les deux partenaires et redynamisation de la politique de voisinage sont là les quatre volets de coopération inscrits à l’ordre du jour de la 2e session du comité d’association Algérie-UE qui a ouvert ses travaux hier à Bruxelles(Belgique). Nonobstant cette multitude de dossiers qui seront examinés à cette occasion,
les membres du comité mixte ne disposent que d’un délai très court pour achever leurs travaux. Ces derniers, entamés hier, aboutiront à leur fin le même jour, informe Amar Belani, le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, contacté par nos soins.
Les conclusions seront communiquées dès dimanche, a ajouté le même responsable, qui a fait savoir dans un communiqué rendu public jeudi que la délégation algérienne qui devait prendre part à cette rencontre est conduite par Smaïl Allaoua, directeur général Europe au ministère des Affaires étrangères.

Durant la journée d’hier, la délégation algérienne devait examiner avec des représentants du Service européen d’action extérieure(SEAE) «les derniers développements intervenus en Algérie et au sein de l’Union européenne» pour reprendre les termes du communiqué de

M. Belani qui fait allusion, entre autres, au train des réformes politiques engagées en Algérie d’une part et la crise financière qui secoue le Vieux continent d’autre part.
Dans cette optique, il ne faudrait pas aussi exclure quelques décisions phares avalisées par l’Algérie dans le domaine économique, à l’instar de l’annonce de la révision de la loi sur les hydrocarbures faite récemment par le ministre de l’Energie et des mines et qui est susceptible de susciter l’intérêt des responsables européens. Autre volet soumis à débat, l’évaluation de la mise en application de l’accord d’association signé en 2005 entre l’Algérie et l’Union européenne.

A ce propos, est-il besoin de rappeler que plusieurs voix algériennes émanant des milieux politiques, économiques et même de la sphère officielle ont mis en avant à maintes reprises le fait que l’accord d’association ne profite pas vraiment à l’Algérie, appelant ainsi à la révision de certaines clauses de ce document.

A rappeler également que l’Algérie a officiellement demandé à son partenaire européen de procéder au report du démantèlement tarifaire sur certains produits industriels et agricoles à protéger de la concurrence accrue avec la création de la zone de libre-échange algéro-européenne attendue pour 2017.
Les relations algéro-européennes redynamisées
Le report en question fait l’objet «de discussions très techniques et laborieuses» à se fier aux propos de Mme Laura Baeza, ambassadrice, chef de la délégation de l’Union européenne en Algérie. Mme Baeza a soutenu dernièrement que la mise en œuvre de l’accord d’association se déroule normalement et que des projets de coopération avancent au bon rythme.

Elle a également estimé que les relations bilatérales entre l’Algérie et l’UE font l’objet d’une «nouvelle dynamique», mettant l’accent sur les déplacements effectués récemment par plusieurs responsables européens en Algérie. L’examen des relations entre les deux parties est aussi inscrit au menu des débats à l’occasion de la 2e session du comité d’association Algérie-UE. M. Belani a précisé à ce sujet que cette coopération sera revue par secteur,

citant entre autres la coopération scientifique, le volet humain et social, la circulation des personnes et le domaine du transport. «La coopération régionale couvre notamment la politique de voisinage et les nouveaux instruments financiers européens», a-t-il ajouté dans un communiqué.

La 2e session du comité d’association permettra également, selon le même responsable, de faire le point sur les activités des 7 sous-comités sectoriels dont le dernier en date portant sur le dialogue politique, la sécurité et les droits de l’homme s’est réuni les 3 et 4 octobre dernier à Alger, a-t-il souligné, rappelant que la 1re session du comité d’association s’était tenue les 16 et 17 septembre 2008 à Alger.
Karim Aoudia
LE TEMPS D’ALGERIE

http://algerquartiermarine.blogspot.com/
patrick le berrigaud

plbd

Patrick Le berrigaud consultant Urbanisme Europe Algerie communication ALGER CENTRE D'AFFAIRES

Pas encore de commentaire

Comments are closed

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux