Algerie micro-entreprises l’ANSEJ

42.000 projets de micro-entreprises financés par l’ANSEJ en 2011
ALGER – Quelque 42.000 projets de micro-entreprises au profit des jeunes sans emploi ont été financés par l’Agence nationale de soutien à l’emploi des jeunes (ANSEJ) en 2011 permettant la création de 98.000 emplois permanents, a indiqué lundi le DG de l’ANSEJ, Mourad Zemali.
Le nombre de dossiers est appelé à doubler en 2012 grâce aux nouvelles mesures adoptées par le dernier conseil des ministres au profit des jeunes désireux d’investir le monde du travail selon les déclarations de M. Zemali sur les ondes de la chaîne I de la Radio nationale.
Il a rappelé les différentes mesures prises par les pouvoirs publics pour promouvoir l’emploi notamment l’emploi de jeunes en réduisant le taux d’intérêt des crédits à 1% ainsi que l’apport personnel tout en consacrant 20% des marchés publics n’excédant pas 12 millions DA aux micro-entreprises.
Les commissions chargées de l’étude des dossiers déposés auprès de l’ANSEJ au niveau des wilayas ont approuvé 136.000 dossiers remplissant les conditions requises. Dans ce cadre, M. Zemali a salué les résultats « satisfaisants » réalisés par cet organisme qui constitue « un centre d’intérêt pour plusieurs Etats », soulignant que près de 95% des micro-entreprises crées ont réalisé les objectifs tracés tandis que l’ANSEJ s’attèle à accompagner et orienter les entreprises qui trouvent des difficultés à s’acquitter de leurs dettes auprès des banques.
Dans un souci d’assurer la continuité de l’action des entreprises créées et éviter leur faillite, le responsable de l’ANSEJ a affirmé que les jeunes qui comptent monter leur propre entreprise allaient bénéficier d’une formation de quatre jours dispensée par des spécialistes des affaires sur la manière de traiter avec les services des impôts et les caisses de sécurité sociale et prendre connaissance du code des marchés publics.
Le secteur des services reste l’une des activités les plus attractives pour les jeunes en quête d’emploi suivi du bâtiment, des travaux publics et de l’industrie, a ajouté le même responsable.
Pour ce qui est de l’affluence des jeunes dans le domaine des transports, le DG de l’ANSEJ a souligné que ce secteur a « contribué à booster le développement dans certaines wilayas à l’instar du sud du pays tandis que des dossiers relatifs à ce type d’activités ont été rejetés dans d’autres wilayas en raison d’une suffisance en la matière.APS

http://algerquartiermarine.blogspot.com/
patrick le berrigaud

plbd

Patrick Le berrigaud consultant Urbanisme Europe Algerie communication ALGER CENTRE D'AFFAIRES

Pas encore de commentaire

Comments are closed

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux