Algerie projet Corporate university de l’institut algérien du pétrole


 

Portail Algérien des ÉNERGIES RENOUVELABLES  

Mr  ministre de l’Energie Yousfi plaide pour la fabrication locale des équipements de production d’énergie

A l’occasion de l’installation du directeur du projet Corporate university de l’institut algérien du pétrole,et des Mines, Youcef Yousfi, a souligné la nécessité de poursuivre la formation de cadres de haut niveau en hydrocarbures pour permettre de relever des défis majeurs notamment le renforcement des capacités nationales de production par l’acquisition des nouvelles technologies, le renouvellement des réserves de l’Algérie en hydrocarbures et l’intensification de l’activité exploration ainsi que l’optimisation de l’exploitation des gisements d’hydrocarbures.
Le ministre a reconnu que la Sonatrach accuse un grand retard dans le domaine des nouvelles technologies alors que ces technologies ont connu une évolution spectaculaire ces dix dernières années.
Yousfi a assurer qu’il veillera personnellement à ce que la compagnie nationale ait sa propre équipe d’engineering. Il a insisté également sur la nécessité de développer la formation dans le domaine du raffinage et de la liquéfaction, appelant les responsables du secteur à se préparer pour l’offshore dans la mesure où il peut y avoir un potentiel alors que l’Algérie n’a aucune expérience dans ce domaine ».
Le ministre a affirmé, en outre, qu’il est « inadmissible » que l’Algérie continue à importer tout son équipement destiné à la production d’énergie, plaidant pour la fabrication localement de cet équipement.
M. Yousfi a appelé, par ailleurs, à la mise en œuvre « immédiate » du programme de recherche et développement dans le domaine des hydrocarbures pour pouvoir mettre fin à la dépendance de l’Algérie à l’extérieur. « Si on ne démarre pas immédiatement ce programme de recherche, on continuera toujours à dépendre de l’extérieur », a-t-il averti.
Il a préconisé dans ce sens, « une synergie entre l’IAP, l’INH, et les laboratoires de Sonatrach ». Le P-DG de la Sonatrach, Noureddine Cherouati, a souligné pour sa part la nécessité pour l’IAP de retrouver sa vocation initiale, celle de la formation de cadres spécialisés. Il a indiqué, à ce propos, que l’IAP changera de statut pour pouvoir répondre à un besoin pressant dans l’industrie des hydrocarbures, celui d’ »améliorer la qualité des cadres spécialisés ».
Le nouveau directeur de l’IAP, Djamel Eddine Bekkouche, a précisé que les besoins nationaux dans le domaine des hydrocarbures sont exprimés dans trois catégories, à savoir les experts spécialistes, les managers et les cadres opérationnels.http://algerquartiermarine.blogspot.com/

plbd

Patrick Le berrigaud consultant Urbanisme Europe Algerie communication ALGER CENTRE D'AFFAIRES

Pas encore de commentaire

Répondre

Votre email ne sera pas visible.

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux