Algérie-UE Union européenne dialogue interparlementaire

Algérie-UE : le caractère « stratégique » du dialogue interparlementaire souligné
ALGER – Les travaux de la 11e rencontre parlementaire Algérie-Union européenne, tenus du 2 au 4 novembre à Alger, ont été sanctionnés par des conclusions mettant en relief le caractère « stratégique » du dialogue interparlementaire pour les pays des deux rives de la Méditerranée.
A la suite de l’évolution « substantielle » des relations entre l’Algérie et l’UE depuis l’entrée en vigueur de l’Accord d’association, « le caractère stratégique du dialogue interparlementaire pour les pays des deux rives de la Méditerranée a été souligné » tout comme la « nécessité d’un renforcement de la coopération entre l’Algérie et l’UE dans le cadre de la nouvelle politique européenne de voisinage », indique un communiqué du Parlement algérien rendu public vendredi.
Les membres des deux délégations se sont ainsi accordés sur l’intérêt de constituer une délégation permanente au sein de Parlement algérien, composée de membres des deux chambres, pour les relations avec la délégation pour les pays du Maghreb du Parlement européen, dans un objectif de « continuité du dialogue » entre les deux partenaires.
Ils ont exprimé leur « soutien » au processus de réformes politiques en Algérie, « en cours de consolidation », estimant que ces réformes représentent une « opportunité historique ».
A cet égard, ils se sont félicités de l’adoption par le Parlement algérien de la loi sur la participation des femmes à la vie politique qui est « indispensable », de même que leur participation au développement économique, notamment via des actions de promotion de leur accès à l’emploi.
Les deux délégations ont mis en exergue le rôle des associations en tant qu’ »interlocuteur à part entière », leur utilité publique étant « indéniable ».
L’action de ces associations doit, à cet effet, être félicitée et leur financement s’effectuer en toute transparence. S’agissant de la situation régionale, les membres des deux délégations ont souligné la « communauté de destin » des pays du Maghreb de même qu’avec les pays de l’UE, « notamment dans le cadre de l’Union pour la Méditerranée, pour relever les défis du 21ème siècle ».
« La coopération régionale devrait se développer le plus rapidement possible afin d’apporter une réponse adéquate aux enjeux régionaux », ont-ils recommandé.
La « détermination » des autorités algériennes pour que les élections législatives prévues en 2012 soient « libres et transparentes » a été saluée, relève le communiqué.
A cet égard, la délégation européenne a fait part de la « grande expérience » de l’UE et du Parlement européen dans l’observation des processus électoraux et marqué sa « disponibilité » à mettre cette expérience à la disposition de l’Algérie « si l’observation internationale est retenue parmi les modalités de supervision, de surveillance et de contrôle des élections législatives de 2012 ».
Les membres des deux délégations ont encouragé, par ailleurs, la poursuite des discussions sur l’accord de démantèlement tarifaire, le but étant de trouver, dans le cadre de cet accord, une solution « dans les meilleurs délais ».
La délégation parlementaire européenne a eu durant son séjour en Algérie des entretiens avec les présidents des deux chambres du Parlement algérien, a été reçue par le Premier ministre et a rencontré le ministre des Affaires étrangères ainsi que le ministre délégué chargé des Affaires africaines et maghrébines.
Les parlementaires européens ont eu, en outre, des discussions avec une délégation parlementaire algérienne constituée des membres du Conseil de la nation et de députés à l’APN. Les membres des deux délégations ont procédé à des échanges de vues sur des questions d’intérêt commun telles que la coopération entre l’Algérie et l’UE, les réformes politiques et la situation de l’Algérie dans le contexte régional du Maghreb.
Les parlementaires algériens ont présenté à leurs homologues européens le processus de réformes politiques en cours en Algérie, affirmant la volonté de mener à terme ce processus visant à approfondir la démocratie, à élargir le champ des libertés publiques et à promouvoir une meilleure gouvernance à tous les niveaux. La délégation parlementaire européenne a, par ailleurs, été informée sur la conjoncture économique en Algérie ainsi que des perspectives de l’économie algérienne, selon le communiqué APS
http://algerquartiermarine.blogspot.com/
patrick le berrigaud

plbd

Patrick Le berrigaud consultant Urbanisme Europe Algerie communication ALGER CENTRE D'AFFAIRES

Pas encore de commentaire

Comments are closed

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux