EuroMed UpM

EuroMed-UpM : Développement urbain durable: se doter d’une feuille de route pour mener à bien les projets

L’Union pour la Méditerranée (UpM) est appelée à se doter d’une feuille de route pour mener à bien ses projets, notamment en ce qui concerne le développement durable des villes.

Cette nécessité a été soulignée jeudi au Conseil de l’Europe à Strasbourg par le ministre de l’environnement et de l’aménagement du territoire, M. Cherif Rahmani.
Pour le ministre algérien, l’UpM doit avoir un agenda, une feuille de route précise, alors que la garantie de « ville durable » doit impliquer, des ministres et des gouverneurs, les acteurs de la société – architecte, urbaniste, sociologue – qui participent à la création et auxquels il est nécessaire d’accorder une +plate-forme+ ».
Un plaidoyer a été également fait pour la mise en place d’instruments en vue de « mutualiser les savoir-faire, l’expertise » en matière de développement des villes.
Evoquant l’idée de création d’une Agence méditerranéenne pour le développement urbain durable, M. Rahmani a suggéré que celle-ci soit un soutien au monitoring politique qui est assuré par le Secrétariat général et la présidence de l’UpM.
La rencontre de Strasbourg a été une occasion pour mettre l’accent sur l’importance de l’expertise, la création et la mutualisation des savoir-faire des différentes villes dans le monde. »Celles-ci doivent se retrouver dans une plate-forme devant mettre en relief des pratiques séculaires en matière de développement de la ville », a expliqué M. Rahmani.
En outre, la déclaration adoptée au terme des travaux de la réunion, a été qualifiée de « socle essentiel » pour l’activité future de l’UpM.
Les ministres de l’Union pour la Méditerranée en charge du développement urbain ont adopté une déclaration, plaidant pour l’élaboration d’une « stratégie urbaine durable », respectant le rythme de développement de chacun des 43 Etats membres.
Cette stratégie sera élaborée par les hauts fonctionnaires sectoriels avec l’appui du Secrétariat de l’UpM.
L’action sera menée sur la base d’un travail préparatoire incluant notamment un « schéma d’orientation » pour des villes et des territoires méditerranéens durables, permettant une mise en perspective partagée des stratégies urbaines et territoriales et identifiant les principes et valeurs essentielles d’un développement urbain harmonieux, respectueux des hommes et de l’environnement.
Elle suppose également une étude préliminaire visant à déterminer si la création d’un « mécanisme cohérent » tel qu’une Agence urbaine pour la Méditerranée, est nécessaire pour soutenir le développement urbain durable dans les pays de la région, prenant en compte le principe des « contributions volontaires ».
A ce sujet, les ministres se sont dits « pleinement conscients » de la nécessité d’agir en conformité avec les politiques et réglementations nationales et avec « l’approbation » des autorités compétentes.
Ils se sont, en outre, engagés, dans les limites de leur compétence, à favoriser la mise en place d’une « gouvernance nationale multi-niveaux » susceptible, selon eux, d’apporter des réponses aux défis auxquels les villes et les régions euro-méditerranéennes sont confrontés.
Dans leur déclaration, les ministres en charge du développement durable de l’UpM ont retenu l’idée de création d’une Agence urbaine pour la Méditerranée pour soutenir le développement urbain durable dans les pays de la Région.
« C’est un projet qui s’inscrit dans le temps et auquel il faut un +engagement politique+ », a déclaré M. Rahmani en substance.
Il a relevé, à cet effet, que l’Algérie avec les réformes initiées par le président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika, « s’est inscrite durablement et fondamentalement dans une logique de réformation devant assurer la durabilité de son développement et la pérennité de son histoire et de sa marche vers le progrès ».
Par ailleurs, l’importance de mettre en œuvre un aménagement équilibré et durable des villes et des régions, à même de répondre aux enjeux démographiques ainsi qu’aux exigences de solidarité sociale et de performance économique, respectueux des héritages culturels et soucieux de la préservation de l’environnement et de la diversité culturelle, a été mise en relief.
Les ministres se sont, en outre, accordés sur la nécessité d’engager « résolument », en lien avec le secrétariat de l’UpM, la coopération sur ce thème et de faciliter l’émergence de projet
le temps d’Algerie

http://algerquartiermarine.blogspot.com/
patrick le berrigaud

plbd

Patrick Le berrigaud consultant Urbanisme Europe Algerie communication ALGER CENTRE D'AFFAIRES

Pas encore de commentaire

Comments are closed

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux