le Ministre Mr Ould Kablia Algerie France l’élan nécessaire à la relance de leurs relations

Algerie France l’élan nécessaire à la relance de leurs relations le Ministre Mr Ould Kablia

L’Algérie et la France déterminées à donner « l’élan nécessaire » à la relance de leurs relations (Ould Kablia)
ALGER – L’Algérie et la France sont déterminées à donner « l’élan nécessaire » à la relance de leurs relations bilatérales, a affirmé dimanche à Alger le ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales, M.Daho Ould Kablia.
« Nous sommes déterminés, conformément au souhait exprimé par les présidents algérien et français, à donner l’élan nécessaire à la relance de nos relations dans tous les domaines, sachant que les relations entre les départements de l’Intérieur des deux pays concernent des problèmes extrêmement complexes », a déclaré M. Ould Kablia lors d’une conférence de presse conjointe avec le ministre français de l’Intérieur, M. Claude Guéant, à l’issue de leurs entretiens.
Ces problèmes complexes sont relatifs aux dossiers de « la sécurité, la circulation des personnes, l’installation des personnes et leur séjour », a-t-il dit, notant avoir abordé avec son homologue français toutes les questions « essentielles »
M. Ould Kablia a indiqué, dans ce cadre, que vu le temps limité de la réunion, la visite de M. Guéant ne durant qu’un jour, il a été décidé de laisser le soin à leurs collaborateurs de continuer le travail. « Nous avons convenu que nos collaborateurs poursuivent les discussions de manière plus poussée, aussi bien en France qu’en Algérie, dans les prochaines semaines », a-t-il précisé.
De son côté, le ministre français de l’Intérieur a estimé, à propos du traité d’amitié qui devait être signé entre les deux pays en 2006, que l’ »amitié se trouve non pas dans les traités mais dans l’action ». « Je pense, que c’est dans l’action que nous souhaitons, l’un et l’autre, trouver les confirmations de cette amitié si vivante entre les deux peuples », a-t-il soutenu.
M. Guéant a rappelé, dans ce sens, que les présidents Abdelaziz Bouteflika et Nicolas Sarkozy avaient décidé que le partenariat entre les deux pays devait être un partenariat d’ »exception », soulignant, à cet effet, la possibilité de fixer un « certain nombre d’objectifs supplémentaires » à la coopération.
« Nous pouvons améliorer encore cette coopération. Une rencontre tel que celle que nous venons d’avoir permet aussi davantage de compréhension entre les gouvernements et, par conséquent, entre les deux pays », a-t-il relevé.
Par ailleurs, M. Guéant a tenu à saluer les « initiatives nombreuses prise sous l’égide du président Bouteflika » pour renforcer l’exercice de la démocratie en Algérie.
« J’ai été très impressionné par la description que m’a faite M. Ould Kablia de tous les textes qui ont été soit déjà adoptés, soit présentés au Parlement, afin de donner un supplément de démocratie à l’Algérie. C’est profondément encourageant », a-t-il affirmé. Le ministre français de l’Intérieur est arrivé dimanche matin à Alger en visite officielle.
La Grande mosquée de Paris doit continuer à jouer son rôle de lieu de rayonnement religieux (Ould Kablia)
L’Algérie souhaite que la Grande mosquée de Paris, sous tutelle algérienne, continue à jouer son rôle historique de lieu de rayonnement religieux, moral et culturel en faveur prioritairement des Algériens, a déclaré dimanche à Alger le ministre de l’Intérieur et des Collectivité locales, Daho Ould Kablia.
« Il faudrait permettre à la mosquée de Paris de continuer à jouer son rôle historique de lieu de rayonnement religieux et également de rayonnement moral et culturel et cela en faveur prioritairement des Algériens », a indiqué M. Ould Kablia lors d’une conférence de presse conjointe avec son homologue français, M. Claude Guéant, à l’issue de leurs entretiens.
De son côté, M. Guéant a affirmé que la Grande mosquée de Paris a une place « toute particulière dans l’islam de France », ajoutant que « son autorité morale a un rayonnement considérable et le recteur de la mosquée a une place à part dans l’organisation de l’islam en France ».
Rappelant que la religion musulmane est la deuxième en France avec quelque 4 millions de musulmans, il a relevé des « divergences » au sein du Conseil français du culte musulman (CFCM), une organisation de droit français.
Parmi ces divergences, a-t-il dit, figurent la question de la représentativité des musulmans au sein du CFCM. Il a expliqué que les musulmans « contestent » notamment le critère des mètres carrés dans les mosquées servant à définir la représentativité.
« Toutes les organisations représentatives des musulmans de France m’ont donné leur accord pour travailler ensemble à la recherche de nouveaux critères », a-t-il affirmé, ajoutant que « le travail est en cours et la concertation se déroule depuis quelques semaines ».
Le ministre français de l’Intérieur est arrivé dimanche matin à Alger pour une visite officielle d’un jour.APS

http://algerquartiermarine.blogspot.com/
patrick le berrigaud

plbd

Patrick Le berrigaud consultant Urbanisme Europe Algerie communication ALGER CENTRE D'AFFAIRES

Pas encore de commentaire

Comments are closed

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux