Lever les barrières tarifaires pour créer davantage d’opportunités pour les entreprises européennes

Madame Tokia SAÏFI a salué l’adoption mardi à une large majorité du rapport sur les barrières aux échanges et aux investissements par la Commission du commerce international.

« D’ici à 2015, 90% de la croissance mondiale sera générée en dehors de l’Union européenne (UE). Le repli protectionniste n’est pas une option, bien au contraire : les entreprises européennes doivent saisir les opportunités offertes par les taux de croissance plus élevés à l’étranger. Et l’UE doit les y aider, en identifiant et en agissant pour faire tomber les barrières au commerce et aux investissements. C’est ce travail que nous avons engagé dans ce rapport », a-t-elle déclaré.

« Cela n’est toutefois pas suffisant : il faut que l’UE impose la réciprocité de l’accès aux marchés, en particulier aux marchés publics. Elle doit également utiliser tous les instruments de défense commerciale à sa disposition. Je pense notamment à la question des matières premières : en juillet dernier, l’UE a obtenu la condamnation de restrictions chinoises à l’exportation de plusieurs matières premières devant l’Organisation mondiale du commerce. C’est une première étape importante, mais nous demandons à la Commission de rester vigilante jusqu’à la fin de la procédure afin de créer un véritable précédent », a ajouté Madame Tokia SAÏFI.
Ce rapport contient des recommandations à destination de la Commission européenne qui les prendra en compte lors de l’élaboration du rapport 2012 sur les obstacles au commerce et à l’investissement.
http://algerquartiermarine.blogspot.com/

plbd

Patrick Le berrigaud consultant Urbanisme Europe Algerie communication ALGER CENTRE D'AFFAIRES

Pas encore de commentaire

Comments are closed

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux