l’UPM sur le développement urbain durable

Clôture à Strasbourg de la réunion ministérielle de l’UPM sur le développement urbain durable
La réunion ministérielle de l’Union pour la Méditerranée (UPM) sur le développement urbain durable, s’est clôturée jeudi au palais de l’Europe à Strasbourg, après les travaux de deux jours.
Dans une déclaration conjointe adoptée à l’issue de cette réunion, les ministres participants ont souligné « la nécessité de mettre en oeuvre un aménagement équilibré et durable des villes et des régions », en appelant à l’élaboration d’une stratégie urbaine durable euro-méditerranéenne ».
Cet aménagement, selon la déclaration, doit être « capable de répondre aux enjeux démographiques ainsi qu’aux exigences de solidarité sociale et de performance économique, et respectueux des héritages culturels et sociaux de la préservation de l’environnement et de la diversité culturelles ».
« Conscients des interactions entre le développement urbain et territorial, les changement climatique et l’environnement », les participants ont appelé les pays membres de l’UPM à définir « une stratégie nationale de développement urbaine durable permettant de concilier les aspects socio-économiques et environnementaux ».
Ils ont invité les pays membres à favorisant la cohésion sociale et territoriale en développant le rôle des zones urbaines en tant que moteurs de croissance et créativité.
A cet effet, ils se sont accordés sur la nécessité d’engager résolument la coopération sur ce thème, en exhortant notamment les pays membres à développer des plans de mobilité urbaine favorisant les transports collectifs, et à relever les défis d’un accès généralisé à l’eau potable et à l’assainissement.
En outre, les ministres se sont engagés à favoriser la mise en place d’une gouvernance nationales multi-niveaux susceptible d’apporter des réponses aux défis auxquels les villes et les régions euro-méditerranéennes sont confrontées.
Une vingtaine de ministres venus de différents pays, dont l’Egypte, le Maroc, l’Algérie, la Tunisie, la Turquie, la Bulgarie, la Slovénie, la Pologne, l’Espagne et la France, ont participé à cette réunion.
Créée le 13 juillet 2008, l’UPM a pour ambition de donner un nouveau souffle à la coopération euro-méditerranéenne lancée en 1995 à Barcelone. Elle compte 43 membres dont, outre les pays de l’Union européenne, la Turquie, Israël et les pays arabes riverains de la Méditerranée. 2011-11-11 07:39:14 xinhua

http://algerquartiermarine.blogspot.com/
patrick le berrigaud

plbd

Patrick Le berrigaud consultant Urbanisme Europe Algerie communication ALGER CENTRE D'AFFAIRES

Pas encore de commentaire

Comments are closed

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux