MyMajorCompany: d’une contrainte naissent une envie et un succès

MyMajorCompany - Mickaël Goldman

Nous sommes allés à la Kedge Business School de Marseille à l’occasion du concours Le Phare, organisé par l’association étudiante Accede, dédiée à la création d’entreprises. Nous avons eu le plaisir d’y rencontrer Mickaël Goldman, fondateur de MyMajorCompany, qui revient sur son parcours et donne quelques conseils aux jeunes entrepreneurs.

Il y a quelques années, Mickael Goldman était producteur de musique indépendant, mais la crise du disque ne lui permettait plus d’investir. En 2007, il a découvert un site allemand de financement participatif autour de la musique et a ainsi décidé de créer un des premiers labels participatifs au monde. En 2011, le modèle de MyMajorCompany a évolué pour devenir une plateforme de crowdfunding généraliste. Aujourd’hui, l’entreprise est « scindée en 2 » puisque d’un côté, c’est un label qui exploite des artistes, et de l’autre, une plateforme de financement participative. Plus récemment, une troisième filiale de financement participatif a été montée, « Tipeee, dont le principe est de généraliser l’usage du tip sur internet ».

À l’occasion de ce concours, Mickaël Goldman intervient dans une conférence sur la thématique: « Entreprendre: de l’envie au succès ». Lui nous confie qu’il a plutôt décidé d’entreprendre « par contrainte » car il ne voulait pas spécialement faire de grandes études. Ainsi, entreprendre était une contrainte pour suivre sa voie, faire les choses à son rythme et appliquer sa vision : il n’y a « que dans ces conditions-là » qu’il supporte de travailler. Son conseil aux jeunes entrepreneurs est de « garder l’espoir et surtout ne pas hésiter à faire les choses et à se créer de l’expérience, car c’est de l’expérience que naissent les choses. Quand il y a une occasion, il faut agir. »

Mustafa Curlu

Rédacteur

Responsable éditorial de Widoobiz, Mustafa Curlu s’intéresse à tous les sujets de l’entrepreneuriat. De la politique à l’économie en passant par l’innovation ou encore la vie d’entreprise, il vous propose un regard d’entrepreneur.

Pas encore de commentaire

Répondre

Votre email ne sera pas visible.