Olivier Duha, Président de Croissance Plus : « qui à part les PME peut créer de l’emploi et de la richesse ? »

De : Thomas Benzazon

Propos recueillis lors des évènements de l’association CroissancePlus

Heureusement, le SpringCampus de CroissancePlus ne dure que deux jours par an. On peut le dire sans se tromper : si le SpringCampus était annuel, la France connaîtrait une récession sans pareil. Car le SpringCampus c’est 300 dirigeants d’entreprises de croissance qui se regroupent pour partager leurs témoignages et échanger sur leurs visions. Et vu leur croissance, on les préfère évidemment dans leurs entreprises, à créer de la croissance et des emplois.

Olivier Duha, président de CroissancePlus et « chef du village Gaulois des entrepreneurs », rappelle que Le SpringCampus cuvée 2012, c’est avant tout de l’énergie. C’est aussi des conférences avec de grands patrons tels que Franck Riboud, dirigeant du groupe Danone ; Xavier Fontanet, ancien PDG d’Essilor ; ou encore Jean-Louis Beffa, ancien dirigeant de Saint-Gobain. C’est aussi le témoignage, vainqueur à l’applaudimètre, de Pascal Picq, paléoanthropologue, qui a fait le lien entre théorie de l’évolution et innovation dans l’entreprise, entre réflexion et bonne humeur.

A quelques semaines du premier tour de l’élection présidentielle, il était impossible de faire l’impasse sur un débat entre les deux principaux partis. Pour Olivier Duha, « il y a des points communs dans l’intention, mais derrière il y a peu de propositions », et ce, que l’on parle « d’homme de droite comme de gauche ». Il ajoute l’importance de « créer un écosystème pour que nos entreprises puissent grandir plus vite ». Et pour cela, il devient urgent de « retrouver un cadre fiscal, un cadre social, beaucoup plus favorable à l’éclosion de nos start-up et au développement de nos entreprises.  « Qui à part les PME peut créer de l’emploi et de la richesse ? », intérroge t-il en poursuivant sur les propositions concrêtes développées par CroissancePlus.

Enfin, si il y a déjà « un vrai esprit entrepreneurial en France », il faut aussi « que la génération Y laisse la place à la génération E, pour Entrepreneur ».

Thomas Benzazon

Thomas Benzazon

Animateur

Co-fondateur de Widoobiz et journaliste en charge des Programmes et de la rédaction, Thomas Benzazon reçoit entrepreneurs et acteurs du monde économique pour traiter des sujets d'actualité ou pour obtenir les confidences des chefs d'entreprise qu'il rencontre.

Pas encore de commentaire

Répondre

Votre email ne sera pas visible.

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux