Azoya : les e-commerçants percent enfin en Chine

Briseur de muraille de Chine, apporteur de solutions et démultiplicateur de chiffre d’affaires, voilà comment Stéphane Rouquette décrit son entreprise, Azoya, qui ouvre les portes du marché chinois aux e-commerçants. 

Concrètement, Azoya accompagne les e-commerçants à se développer sur le territoire chinois. La startup vous aide à traduire votre site internet, à adapter votre politique de Service Après Vente. Elle vous soutient également sur toutes les problématiques de colisage et de marketing online et offline. « Tout ça c’est gratuit », explique t-il. De quoi laisser songeur. En réalité, l’entreprise fonctionne aux success fees. En somme, si les résultats ne sont pas au rendez-vous, vous ne payez pas.

« Une vraie barrière culturelle avec le marché chinois »

La conquête du marché chinois ne s’improvise pas. La barrière culturelle est réelle et quand on a pas compris cela, il est difficile d’y percer. « Ils ont leurs propres réseaux sociaux, d’autres utilisations de ceux-ci et d’autres modes de consommation ». Bref, il faut être accompagné.

Thomas Benzazon

Thomas Benzazon

Animateur

Co-fondateur de Widoobiz et journaliste en charge des Programmes et de la rédaction, Thomas Benzazon reçoit entrepreneurs et acteurs du monde économique pour traiter des sujets d'actualité ou pour obtenir les confidences des chefs d'entreprise qu'il rencontre.

Pas encore de commentaire

Répondre

Votre email ne sera pas visible.

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux